•   
  •   

Monde Cyclisme : après les incendies en Australie, le peloton respire à nouveau

11:15  21 janvier  2020
11:15  21 janvier  2020 Source:   liberation.fr

Incendies en Australie : bilan catastrophique pour les animaux et les plantes

  Incendies en Australie : bilan catastrophique pour les animaux et les plantes Plus d'un milliard d'animaux ont péri dans la vague sans précédent d'incendies qui a ravagé l'Australie pendant des mois.Les feux en Australie ont brûlé plus de la moitié de l'habitat connu de 100 plantes et animaux menacés, dont 32 espèces en danger critique d'extinction, a annoncé lundi le gouvernement. Plus d'un milliard d'animaux ont péri dans la vague sans précédent d'incendies qui a ravagé l'est et le sud de l'île pendant des mois, brûlant une étendue plus grande que celle du Portugal.

Les plus fortes précipitations depuis près de 10 ans sont tombées sur certaines régions situées à proximité des brasiers les plus importants. Il y a encore

Journée spéciale : Australie , une saison des feux dévastatrice. Une équation qui avait valu au Portugal, après les terribles incendies de 2017, de proposer une loi pour « interdire jusqu’en 2030 toute nouvelle plantation d’eucalyptus, qui occupent aujourd’hui plus d’un quart des surfaces boisées

The peloton rides up Sellicks Hill along the coast during stage five of the Tour Down Under cycling race in Adelaide on January 19, 2019. (Photo by Brenton EDWARDS / AFP) / -- IMAGE RESTRICTED TO EDITORIAL USE - STRICTLY NO COMMERCIAL USE -- © BRENTON EDWARDS The peloton rides up Sellicks Hill along the coast during stage five of the Tour Down Under cycling race in Adelaide on January 19, 2019. (Photo by Brenton EDWARDS / AFP) / -- IMAGE RESTRICTED TO EDITORIAL USE - STRICTLY NO COMMERCIAL USE --

La saison vélo s'ouvre au Tour Down Under, dans la région d'Adelaide ravagée par les flammes cet hiver. Mais l'air est devenu plus respirable, pour le soulagement des compétiteurs et compétitrices.

«L’air que j’ai respiré à l’entraînement était aussi toxique que fumer 47 cigarettes.» Le sprinter australien Caleb Ewan, avait laissé craindre des conditions catastrophiques pour la santé en prévision du Tour Down Under, l’épreuve d’ouverture de la saison UCI WorldTour, la première division mondiale cycliste, dont la première étape a été remportée mardi par l’Irlandais Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step). «Quand je me suis réveillé le lendemain [de l’entraînement, ndlr], je me sentais vraiment malade. Je ne pouvais même pas parler», témoignait Ewan auprès du quotidien belge Het Laatste Nieuws.

L’Australie va soutenir le tourisme, durement frappé par les incendies

  L’Australie va soutenir le tourisme, durement frappé par les incendies Le ministère du Tourisme va débloquer des fonds pour les professionnels. Le secteur, qui pèse 150 milliards de dollars australiens (plus de 90 milliards d’euros), a subi ces derniers mois beaucoup d’annulations de réservations en raison des incendies qui ont ravagé le pays. Désastre écologique, désastre humain… Les incendies sont aussi un désastre économique pour de nombreuses communautés vivant du tourisme en Australie. Depuis trois mois, les touristes fuient le pays, effrayés par les images d’apocalypse et de koalas brûlés.

Les incendies en Australie l 'ont meurtri lui aussi. La pluie tant attendue pour lutter contre les incendies est arrivée jeudi 16 janvier en Australie . Une bonne nouvelle sur un front, mais une mauvaise aussi dans certaines zones de l'est du pays où les intempéries ont provoqué des inondations.

La pluie est arrivée en Australie , ravagée depuis des mois par des incendies . Tombée violemment et en abondance, elle a provoqué des inondations. Retrouver toutes les infos sur la vidéo sur : https

Irish rider Sam Bennett from team Deceuninck - Quick Step grestures after winning stage one of the Tour Down Under UCI World Tour cycling event through the Barossa Valley in Adelaide on January 21, 2020. (Photo by Brenton EDWARDS / AFP) © BRENTON EDWARDS Irish rider Sam Bennett from team Deceuninck - Quick Step grestures after winning stage one of the Tour Down Under UCI World Tour cycling event through the Barossa Valley in Adelaide on January 21, 2020. (Photo by Brenton EDWARDS / AFP)

C’était mi-janvier dans la région de Sydney, au moment même où les joueurs et joueuses de tennis suffoquaient à Melbourne pendant l’Open d’Australie. Depuis, les cyclistes comme la population locale semblent épargnés par les conséquences des incendies qui ont dévasté l’île-continent cet hiver. Du moins, du côté d’Adélaïde, où se déroule la reprise du calendrier sur deux roues.

Chez les femmes, qui ont bouclé la course en trois étapes entre vendredi et dimanche, rien d’inquiétant à signaler. «Il n’y a pas eu de fumées à Adélaïde depuis un petit moment», explique à Libération l’Australienne Lauren Kitchen, de l’équipe FDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope, qui a pris la 27e place du Tour Down Under, à vingt-sept secondes de l’Américaine Ruth Winder (Trek-Segafredo). Ajoutant : «Dans beaucoup de zones touchées par les feux, il y a eu de grosses tempêtes et même des inondations ! Mais, ici, à Adélaïde, la météo est bonne et sans fumées.»

Australie : la pluie tombe enfin sur les incendies, la qualité de l'air s'améliore

  Australie : la pluie tombe enfin sur les incendies, la qualité de l'air s'améliore Les services de météo prévoient d'autres précipitations cette semaine. Il pourrait s'agir de la période de pluie la plus longue depuis le début de la crise des incendies. © afp.com/SAEED KHAN Un véhicule et des arbres calcinés à Lithgow, le 11 janvier 2020 en Australie. Enfin de l'espoir. La pluie est tombée jeudi sur les régions d'Australie affectées par les gigantesques incendies qui font rage depuis septembre, offrant notamment une amélioration de la qualité de l'air.

En Australie , le sort continue de s’acharner. Les incendies qui ravagent le pays, en particulier le sud-est, depuis le mois de septembre, ne sont pas les seules sources de préoccupation des habitants et des autorités. La pluie, accueillie avec soulagement voire grands cris de joie dans des régions

Un incendie se poursuit dans le parc national de l’île Kangourou, un sanctuaire pour une faune et Ils ont détruit de vastes superficies de forêts vierges dans l’est et le sud de l’ Australie , décimé du bétail Les autorités ont cependant averti que la crise pourrait à nouveau s’aggraver, l’ Australie n’étant

«Changer notre quotidien»

Même soulagement pour le peloton hommes qui aborde la compétition cette semaine, comme le confie un concurrent français : «Nous n’avons pas à nous plaindre de la qualité de l’air. Il a plu ce week-end, donc peut-être que la pollution est retombée. Nous avons vu un feu à proximité de la ville de Sterling. Cela dégageait un important nuage de fumée, mais qui s’est dissipé dans l’air. Pour les gens de la région, la situation semble normale. Il y a plein de panneaux qui disent que c’est la saison des feux, comme chaque année.» Pour ce coureur, «on peut même dire que la région proche d’Adélaïde s’en sort plutôt bien».

L’inquiétude s'est également estompée pour Romain Bardet (AG2R la Mondiale) et ses équipiers, présents sur place depuis le 28 décembre, soit une semaine après le sinistre. A leur arrivée, les cyclistes français, qui s’entraînaient à travers des paysages calcinés par une température supérieure à 40°C, redoutaient de nouveaux embrasements. Bardet faisait d’ailleurs état de ses préoccupations écologiques, déclarant à l'AFP : «Chacun à son niveau a à s’interroger sur la trace qu’on laisse, dans la manière de voyager, de pratiquer, de consommer. On ne peut pas s’indigner des conditions que l’on rencontre maintenant sans changer notre quotidien.»

Touchée par les flammes les 20 et 21 décembre, la région d’Adélaïde déplore un mort, des dizaines de maisons détruites et d’importants dégâts matériels, notamment 30% du vignoble détruit, en plus des milliers d’animaux mortellement brûlés ou intoxiqués. Au total, les incendies dans le pays ont tué 28 personnes et plus d’un milliard d’animaux.

Il pleut, enfin, sur les incendies en Australie .
VIDÉO. Ces averses devraient aider les pompiers dans le combat qu’ils mènent depuis des mois contre les feux de forêt.Ces incendies, sans précédent dans leur ampleur et leur durée, ont d’ores et déjà fait 28 morts, alors que les scientifiques évaluent à plus d’un milliard le nombre d’animaux tués.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!