•   
  •   

Monde L’ex-président chinois d’Interpol condamné à treize ans et demi de prison

17:10  21 janvier  2020
17:10  21 janvier  2020 Source:   rfi.fr

Flavien Moreau, premier Français jugé pour s’être rendu en Syrie, a été libéré

  Flavien Moreau, premier Français jugé pour s’être rendu en Syrie, a été libéré L’homme de 33 ans avait été condamné à sept ans de prison après être revenu de Syrie en 2013. Il était incarcéré à Condé-sur-Sarthe, dans l’Orne, jusqu’à ce lundi matin. © AFP/GUILLAUME SOUVANT Le Parisien Il a passé ses derniers jours de détention derrière les barreaux de la prison de Condé-sur-Sarthe, dans l’Orne. Flavien Moreau, l’ex-djihadiste de 33 ans, condamné à sept ans de prison pour avoir rejoint la Syrie en 2012, a été libéré ce lundi matin, a appris Le Parisien, confirmant une information de Ouest-France.

PEKIN (Reuters) - L’ancien président chinois d ’ Interpol Meng Hongwei a été condamné mardi à treize ans et demi de prison pour corruption par un tribunal de Tianjin, dans le nord de la Chine. L ’ ex - président d ’ Interpol a reconnu sa culpabilité quatre mois plus tard.

L'ancien président chinois d ' Interpol Meng Hongwei a été condamné mardi à treize ans et demi de prison pour corruption par un tribunal de Tianjin, dans le nord de la Chine. / L ' ex - président d ' Interpol a reconnu sa culpabilité quatre mois plus tard.

Meng Hongwei lors de l'annonce de la sentence au tribunal de Tianjin, le 21 janvier 2020. © HANDOUT / TIANJIN FIRST INTERMEDIATE PEOPLE'S COURT / AFP Meng Hongwei lors de l'annonce de la sentence au tribunal de Tianjin, le 21 janvier 2020.

Le Chinois Meng Hongwei, ex-cadre du parti communiste, a été condamné ce mardi à treize ans et demi de prison et 260 000 euros d’amende par un tribunal à Tianjin.

C’est un Meng Hongwei qui ne ressemble plus au dirigeant à succès qui présidait les réunions d’Interpol. Les cheveux blanchis, vieilli par un an et demi passé derrière les barreaux et entouré de deux policiers, l’ex-patron de l’agence internationale a accepté le verdict stoïquement.

Meng Hongwei écope donc de treize ans et demi de prison pour avoir, selon Pékin, « abusé de son pouvoir » afin de « gaspiller sans compter » les fonds de l’État et de « satisfaire le train de vie extravagant de sa famille ».

Flavien Moreau, le premier djihadiste français condamné à son retour de Syrie, a été libéré

  Flavien Moreau, le premier djihadiste français condamné à son retour de Syrie, a été libéré Il est désormais obligé de trouver un emploi et a interdiction de quitter le territoire © SICCOLI PATRICK/SIPA Le centre pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe, le 6 mars 2019. DETENTION - Il est désormais obligé de trouver un emploi et a interdi Flavien Moreau, le premier djihadiste français condamné à son retour de Syrie, a été libéré ce lundi de la prison de Condé-sur-Sarthe (Orne) où il était incarcéré, a annoncé à l’AFP l’administration pénitentiaire, confirmant une information de Ouest-France.

PEKIN (Reuters) - L'ancien président chinois d ' Interpol Meng Hongwei a été condamné mardi à treize ans et demi de prison pour corruption par un tribunal de Tianjin, dans le nord de la Chine. Elu en novembre 2016 à la tête d ' Interpol , dont le siège est à Lyon, Meng Hongwei a disparu le 25.

PEKIN (Reuters) - L’ancien président chinois d ’ Interpol Meng Hongwei a été condamné mardi à treize ans et demi de prison pour corruption par un tribunal de Tianjin, dans le nord de la Chine. L ’ ex - président d ’ Interpol a reconnu sa culpabilité quatre mois plus tard.

L'ex-cadre du Parti communiste chinois, qui habitait à Lyon où se trouve le siège de l'organisation internationale Interpol, s'était volatilisé subitement en septembre 2018. C'est seulement après une dizaine de jours que Pékin avait annoncé qu'il avait été arrêté.

Purge générale

C’est donc la fin d’une fulgurante carrière au sein du Parti communiste chinois. Un destin que l'ex-vice-ministre de la Sécurité publique partage avec plus d'un million et demi de cadres communistes tombés en disgrâce depuis le début d’une campagne anticorruption lancée en 2013 et qui ressemble à une véritable purge destinée à écarter ceux qui s’opposent au président tout puissant Xi Jinping.

L'épouse de Meng Hongwei et ses deux enfants ont, quant à eux, obtenu l'asile politique en France. Grace Meng avait affirmé avoir été victime d'une tentative d'enlèvement et craignait pour sa sécurité.

Chine : l'épidémie du virus "s'accélère", "la situation est grave" selon Xi Jinping .
Le président chinois a toutefois estimé ce samedi que Pékin "peut remporter la bataille", alors que le nouveau coronavirus a fait 41 morts. © afp.com/JASON LEE Le président chinois Xi Jinping a assuré samedi 25 janvier que son pays peut Quarante et un morts. C'est le dernier bilan de l'épidémie de pneumonie virale en Chine. Le nouveau coronavirus "s'accélère" et place Pékin dans "une situation grave", a reconnu ce samedi le président chinois Xi Jinping, appelant à renforcer l'autorité du régime communiste.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!