•   
  •   

Monde Umaro Sissoco Embalo, président élu de la Guinée-Bissau : "J'incarne un nouvel espoir"

13:00  22 janvier  2020
13:00  22 janvier  2020 Source:   france24.com

Guinée-Bissau: vers la proclamation des résultats définitifs de la présidentielle

  Guinée-Bissau: vers la proclamation des résultats définitifs de la présidentielle La Cour suprême de Guinée-Bissau a rejeté les recours du camp du candidat malheureux à la présidentielle et autorisé la publication des résultats définitifs, ouvrant la voie à l'officialisation de la victoire d'Umaro Sissoco Embalo. Cette décision de la Cour suprême interprétée différemment fait débat. Chaque camp interprète à sa manière la décision de la Cour suprême qui fait ici office de Cour constitutionnelle. Celle-ci ne s’est pas prononcée sur le fond du dossier, mais plutôt sur la forme.

Umaro Sissoco Embaló, invité du Journal de l'Afrique sur France 24, le 21 janvier 2020. © France 24 Umaro Sissoco Embaló, invité du Journal de l'Afrique sur France 24, le 21 janvier 2020.

Lors d’un entretien accordé à France 24, le nouveau président de Guinée-Bissau, Umaro Sissoco Embalo, a exposé les défis qui l’attendaient. Le premier d'entre eux : l’attente d’un jugement de la Cour suprême sur la validité de son élection.

Trois semaines après le scrutin du 29 décembre en Guinée-Bissau, le nouveau président Umaro Sissoco Embalo est toujours dans l'attente d'un jugement de la Cour suprême, qui doit valider son mandat, mis en cause par le candidat déchu Domingos Simoes Pereira.

"Depuis 1998, chaque fois que le président et le Premier ministre et le président de l’Assemblée nationale ont été issus du PAIGC [parti dominant, NDLR], il y a eu un blocage institutionel", a déclaré Umaro Sissoco Embalo, mardi 21 janvier, à France 24. "Mais aujourd’hui, ce n’est pas le cas. Ce désordre s’est terminé en Guinée Bissau aujourd’hui parce que j’incarne une nouvelle génération, un nouvel espoir", a-t-il ajouté.

«Mobilisation illimitée» en Guinée: timide retour au calme après des heurts

  «Mobilisation illimitée» en Guinée: timide retour au calme après des heurts En Guinée, une nouvelle journée de mobilisation avait lieu à l’appel du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), un collectif de partis, de syndicats et de membres de la société civile qui a lancé lundi 13 janvier un mot d'ordre de mobilisation illimitée contre le projet de nouvelle Constitution initié par le président guinéen Alpha Condé. Des heurts ont été signalés par endroits en Guinée. Selon les autorités et l'opposition,Des heurts ont été signalés par endroits en Guinée. Selon les autorités et l'opposition, deux personnes ont trouvé la mort ce mardi 14 janvier.

Vainqueur à 53,55 % des voix

La Cour suprême de Guinée-Bissau a annoncé, mardi, attendre une vérification des procès-verbaux, mais a écarté un nouveau comptage des voix du second tour. Les résultats publiés par la commission électorale donnent Umaro Sissoco Embalo vainqueur avec 53,55 % des voix.

Ces résultats, Domingos Simoes Pereira les conteste et la Cour suprême, qu'il a saisie, a rendu ces derniers jours deux arrêts maintenant le statu quo. La commission électorale estime "définitifs" les résultats qu'elle a annoncés.

Guinée: inquiétude face aux violences lors des manifestations .
En Guinée, la tournure violente prise par les manifestations dans le pays ces derniers jours inquiète la société civile. Trois personnes sont mortes, cette semaine, dans la ville de Labé, dans le nord du pays, suite à des heurts entre les forces de sécurité et manifestants hostiles à un éventuel troisième mandat du président Alpha Condé. Ces violences ont eu lieu entre manifestants et forces de l'ordre lors des mobilisations des opposants au projet de modification de la Constitution, projet qui serait, selon les détracteurs du chef de l'État guinéen, le moyen pour Alpha Condé de briguer un troisième mandat.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 3
C'est intéressant!