•   
  •   

Monde Dieselgate : plusieurs perquisitions chez Mitsubishi en Allemagne

15:10  22 janvier  2020
15:10  22 janvier  2020 Source:   france24.com

L'Allemagne va investir 62 milliards d'euros pour rénover son réseau ferroviaire

  L'Allemagne va investir 62 milliards d'euros pour rénover son réseau ferroviaire L'État allemand va investir massivement jusqu'en 2030 pour moderniser les infrastructures ferroviaires et rendre le train plus attractif pour les utilisateurs. Ces mesures font partie du plan climat du gouvernement pour favoriser un mode de transport moins polluant. Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut « Le plus important programme de modernisation jamais mené en Allemagne », a annoncé le ministre des Transports Andreas Scheuer. Il n’a pas mâché ses mots pour évoquer les 86 milliards qui seront investis jusqu’en 2030 pour améliorer l’infrastructure ferroviaire allemande. L’État fédéral déboursera 62 milliards.

Mitsubishi Motors avait avoué en 2015 avoir intentionnellement embelli les niveaux de consommation de carburant de plusieurs modèles de véhicules vendus au Japon. Le groupe n'avait cependant rien dit d'un éventuel trucage de ses émissions d'oxyde d'azote (NOx), au coeur du Dieselgate .

AFP, publié le mardi 21 janvier 2020 à 18h28. La justice allemande, qui enquête sur le Dieselgate , a effectué mardi une série de perquisitions concernant cette fois-ci des voitures du groupe japonais Mitsubishi .

La justice allemande a annoncé avoir effectué mardi 21 janvier des perquisitions dans des locaux du groupe automobile japonais Mitsubishi dans le cadre d’une enquête sur les moteurs diesel truqués. © Silas Stein, AFP La justice allemande a annoncé avoir effectué mardi 21 janvier des perquisitions dans des locaux du groupe automobile japonais Mitsubishi dans le cadre d’une enquête sur les moteurs diesel truqués.

La justice allemande a lancé, mardi, plusieurs perquisitions au sein des locaux du groupe japonais Mitsubishi Motors dans le cadre de l'enquête sur le scandale des moteurs diesel truqués, surnommé "Dieselgate".

C'est un scandale qui a éclaboussé plusieurs groupes automobiles depuis 2015. Le Dieselgate rattrape aujourd'hui Mitsubishi Motors. Les locaux du groupe japonais en Allemagne ont été perquisitionnés, mardi 21 janvier.

Leipzig et ses Français gardent le cap

  Leipzig et ses Français gardent le cap En match décalé du 18e chapitre du championat allemand, Leipzig s’est fait peur avant de venir à bout de l’Union Berlin. Trois Français étaient titulaires au coup d’envoi chez le premier de la Bundesliga. Suite au faux-pas de son dauphin, Mönchengladbach, chez Schalke 04 la veille, Leipzig avait l’opportunité d’accentuer son avance en tête du […] En match décalé du 18e chapitre du championat allemand, Leipzig s'est fait peur avant de venir à bout de l'Union Berlin. Trois Français étaient titulaires au coup d'envoi chez le premier de la Bundesliga.

La justice allemande, qui enquête sur le Dieselgate , a effectué mardi une série de perquisitions concernant cette fois-ci des voitures du groupe japonais Mitsubishi . Depuis, plusieurs constructeurs et équipementiers ont été mis en cause et perquisitionnés en Allemagne dans l'affaire.

Depuis, plusieurs constructeurs et équipementiers ont été mis en cause et perquisitionnés en Allemagne dans l'affaire. L'équipementier Bosch, qui a payé quelque 400 millions d'euros d'amendes en Allemagne et aux Etats-Unis sans admettre sa culpabilité, a indiqué à l'AFP ne pas être visé par

Dix sites, dont des locaux du constructeur nippon, ont été visités dans le cadre de l'enquête pour "fraude" sur les niveaux de pollution de moteurs diesel, a annoncé le parquet de Francfort dans un communiqué.

Plusieurs groupes éclaboussés

"Il existe le soupçon" que des moteurs diesel installés dans "des voitures de la marque Mitsubishi" soient "équipés d'un logiciel" les faisant apparaître moins polluants lors de tests que dans la circulation réelle, a expliqué le parquet de Francfort.

L'enquête vise "des responsables d'un groupe automobile international", "de deux équipementiers internationaux" ainsi que d'une société commerciale, a-t-il précisé. Un porte-parole du groupe Mitsubishi Motors au Japon - membre de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi - interrogé par l'AFP a confirmé mercredi que le distributeur du groupe en Allemagne, ainsi que son site européen de recherche-développement, également implanté outre-Rhin, avaient fait l'objet d'"inspections" la veille par la justice allemande.

Climat: Extinction Rebellion s'en prend au salon de l'auto à Bruxelles

  Climat: Extinction Rebellion s'en prend au salon de l'auto à Bruxelles Les militants du mouvement « écologiste-social » Extinction Rebellion (XR) ont perturbé, ce samedi 18 janvier, le salon de l’auto de Bruxelles. Devant « l’inaction des politiciens qui ne voient l’avenir qu’à l’horizon des prochaines élections », les militants ont décidé de multiplier les actions à petite échelle, mais destinées à frapper l’imagination. Pour eux c’est tout le modèle de la mobilité fondé sur la voiture individuelle qui doit être abandonné. Avec notre correspondant à Bruxelles, Pierre Benazet« C’est le salon du mensonge » clament les militants d’Extinction Rebellion dans les allées du salon de l’auto.

La justice allemande, qui enquête sur le Dieselgate , a effectué mardi une série de perquisitions concernant cette fois-ci des voitures du groupe japonais Mitsubishi . Depuis, plusieurs constructeurs et équipementiers ont été mis en cause et perquisitionnés en Allemagne dans l'affaire.

Des locaux du constructeur japonais Mitsubishi à Friedberg (ouest de l' Allemagne ) prise le 21 La justice allemande, qui enquête sur le Dieselgate , a effectué mardi une série de perquisitions Le scandale, qui a été qualifié de " dieselgate ", a déjà éclaboussé plusieurs groupes allemands et

Le constructeur nippon était en forte baisse mercredi à la Bourse de Tokyo : son action chutait de près de 4 % à 436 yens vers 13 h 20 (4 h 20 GMT). L'allemand Continental, deuxième équipementier mondial, a également confirmé à l'AFP que trois de ses sites avaient été visés par des perquisitions et que l'entreprise était "citée dans l'enquête en tant que témoin".

Trente milliards d'euros en frais judiciaires pour Volkswagen

Les locaux de l'équipementier japonais Denso ont également été perquisitionnés, mardi, en Allemagne, a indiqué mercredi à l'AFP un porte-parole du groupe au Japon, confirmant des informations de l'hebdomadaire allemand Wirtschaftswoche, sans toutefois souhaiter en dire davantage. Le titre Denso (entreprise au tiers détenue par le groupe Toyota) lâchait 1,88 % à 4 909 yens vers 4 h 20 GMT à Tokyo. Mitsubishi Motors, Continental et Denso ont tous assuré qu'ils coopéraient avec les enquêteurs.

L’Allemagne interdit le groupuscule néonazi Combat 18

  L’Allemagne interdit le groupuscule néonazi Combat 18 Composé d’une vingtaine de membres considérés comme prêts à l’action, le groupuscule est mis en cause dans l’assassinat d’un élu pro-migrants. « L’extrémisme de droite et l’antisémitisme n’ont pas de place dans la société », a indiqué un porte-parole du ministère de l’Intérieur sur Twitter pour justifier l’interdiction.Il a, dans le même temps, fait état de perquisitions policières visant les membres du mouvement dans six régions du pays.Ce groupuscule était depuis longtemps dans le collimateur des autorités.

La justice allemande, qui enquête sur le Dieselgate , a effectué mardi une série de perquisitions concernant cette fois-ci des voitures du groupe japonais Mitsubishi . Depuis, plusieurs constructeurs et équipementiers ont été mis en cause et perquisitionnés en Allemagne dans l'affaire.

Depuis, plusieurs constructeurs et équipementiers ont été mis en cause et perquisitionnés en Allemagne dans l'affaire. L'équipementier Bosch, qui a payé quelque 400 millions d'euros d'amendes en Allemagne et aux Etats-Unis sans admettre sa culpabilité, a indiqué à l'AFP ne pas être visé par

Les perquisitions ont eu lieu notamment en Hesse (ouest de l'Allemagne), Bavière (sud) et Basse-Saxe (nord-ouest) et concernaient spécifiquement des moteurs diesel 1,6 et 2,2 litres certifiés selon les normes Euro 5 et Euro 6, selon le parquet. Elles s'inscrivent dans le vaste scandale des moteurs diesel truqués, qui a éclaté en 2015, quand le constructeur allemand Volkswagen a avoué avoir équipé 11 millions de véhicules de logiciels capables de fausser le niveau des émissions.

>> À lire aussi : Dieselgate : Volkswagen affronte ses clients dans un méga-procès en Allemagne

Chez le numéro un automobile allemand, le scandale a déjà coûté au groupe plus de 30 milliards d'euros en rappels et frais judiciaires. Il a annoncé en janvier avoir entamé des négociations pour solder à l'amiable le grand procès l'opposant à des centaines de milliers de clients en Allemagne.

Avec AFP

L'alliance Renault-Nissan est-elle morte, comme le prétend Carlos Ghosn ? .
Gilles Le Borgne, nouveau chef R&D de Renault et transfuge de PSA, refuse de le croire. Il s'apprête à rencontrer ses homologues de Nissan pour parler projets communs. Jean-Dominique Senard, président du groupe au losange, veut pour sa part croire en un "nouveau départ" pour l'alliance.Gilles Le Borgne, nommé le 6 janvier à un poste identique à celui qu'il occupait huit mois plus tôt chez PSA, rencontrera notamment Tsuyoshi Yamaguchi, l'un des artisans de la célèbre Nissan Leaf électrique et aujourd'hui en charge de la convergence des ingénieries de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!