•   
  •   

Monde Turquie: 18 ans de prison requis pour un crachat dans une pizza

15:00  23 janvier  2020
15:00  23 janvier  2020 Source:   msn.com

Byabagamba et Rusagara condamnés en appel au Rwanda: HRW alerte sur la méthode

  Byabagamba et Rusagara condamnés en appel au Rwanda: HRW alerte sur la méthode Au Rwanda, Human Rights Watch dénonce dans un communiqué publié lundi la condamnation en appel de deux anciens militaires. Le colonel Tom Byabagamba et le brigadier général à la retraite Frank Rusagara ont été condamnés à 15 ans de prison en décembre dernier par la cour d'appel, notamment pour « incitation à l'insurrection » et « atteinte à l'image du gouvernement ». Pour l'ONG de défense des droits de l'Homme, cette décision de justice est une violation de la liberté d'expression dans la mesure où certaines des charges contre ces officiers, Frank Rusagara et Tom Byabagamba, faisaient référence à des discussions que ces derniers avaient eues en privé.

Lors de la cinquième audience du procès qui s'est tenue jeudi, le procureur a requis entre deux ans et demi et 18 ans de prison sur la base de deux chefs d'accusation : «mise en danger de la vie ou de la santé d'autrui en altérant des aliments» et «dégradation de bien».

Le parquet de la Catane en Sicile a requis 18 ans de prison contre un trafiquant présumé d'êtres humains. Six ans ont été requis pour son assistant.

Une vidéo d'une caméra de surveillance de l'immeuble montre le livreur de pizza cracher dans la pizza, avant de la donner à son client, en Turquie.

Une pizza à Miami, en Floride, le 11 juillet 2018 (photo d'illustration) © Joe Raedle / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP Une pizza à Miami, en Floride, le 11 juillet 2018 (photo d'illustration)

Un procureur turc a requis ce jeudi jusqu'à 18 ans de prison contre un ancien livreur accusé d'avoir craché dans une pizza avant de la remettre au client, lequel a visiblement peu goûté le geste.

Les faits se sont déroulés le 24 décembre 2017 à Eskisehir, dans le centre de la Turquie. Selon l'agence de presse DHA, l'ancien livreur, licencié depuis, est accusé d'avoir ouvert la boîte contenant la pizza et d'avoir craché dedans avant de sonner à la porte du client pour lui remettre sa commande. Son geste a été découvert lorsqu'un proche du propriétaire de l'immeuble a visionné les images de vidéosurveillance plusieurs jours après. Il a alors alerté le locataire qui a porté plainte.

Erdogan annonce l'envoi de troupes turques en Libye

  Erdogan annonce l'envoi de troupes turques en Libye Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé jeudi l'envoi de troupes en Libye en soutien aux forces du Gouvernement d'union nationale (GNA) de Fayez al-Sarraj face aux forces du maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de l'Est libyen. C'est officiel : le président turc Recep Tayyip Erdogan envoie ses troupes en Libye. L'annonce était attendue. Le 2 janvier, les députés turcs avaient approuvé une motion autorisant l'armée à soutenir leC'est officiel : le président turc Recep Tayyip Erdogan envoie ses troupes en Libye. L'annonce était attendue.

18 ans de prison . C'est la peine qu'encourt le Tunisien "Mohammed Ali Malek"

SAN DIEGO (Californie) – 4 avril 2015 – Pour avoir créé des sites de "porno vengeur", ce jeune Californien vient d'être condamné à 18 ans de prison .

Une peine de prison particulièrement lourde

Lors de la cinquième audience du procès qui s'est tenue jeudi, le procureur a requis entre deux ans et demi et 18 ans de prison sur la base de deux chefs d'accusation: "Mise en danger de la vie ou de la santé d'autrui en altérant des aliments" et "dégradation de bien".

Les raisons du geste du livreur ne sont pas connues, mais DHA a rapporté que celui-ci avait filmé la scène avec son téléphone portable. Une photo publiée par l'agence montre le livreur penché sur le carton contenant la pizza, son appareil à la main.

La peine requise semble particulièrement lourde, même selon les critères d'une justice turque réputée peu clémente. A titre de comparaison, le crime d'"appartenance à une organisation terroriste armée" est passible de 15 ans d'emprisonnement.

L'ONU passe la Turquie au crible des droits de l'homme .
Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU doit examiner ce mardi à Genève le cas de la Turquie dans le cadre de son Examen périodique universel. À en croire les autorités d’Ankara, les droits de l’homme ne se seraient jamais portés aussi bien, et le pays pourrait même servir de « modèle » à l’Occident. Mais la réalité est tout autre. Avec notre correspondante à Istanbul,Anne Andlauer La dernière fois que le Conseil des droits de l’homme de l’ONU s’était intéressé de près à ce qui se passe en Turquie, c’était en 2015.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!