•   
  •   

Monde Sénégal: Dakar lance sa première ligne de bus inter-africaine

03:05  24 janvier  2020
03:05  24 janvier  2020 Source:   msn.com

Sénégal: lancement du Dialogue national réunissant politiques et société civile

  Sénégal: lancement du Dialogue national réunissant politiques et société civile Au Sénégal, les travaux du comité de pilotage du Dialogue national ont commencé mardi 14 janvier. Annoncé en mai 2019 par le président Macky Sall après sa réélection, ce dialogue réunit plus d’une centaine de participants, politiques et de la société civile. La mise en place de ce Dialogue national a pris du temps. Le président du comité de pilotage le reconnaît, mais les choses sérieuses commencent pour Famara Ibrahima Sagna. « Le temps desLa mise en place de ce Dialogue national a pris du temps. Le président du comité de pilotage le reconnaît, mais les choses sérieuses commencent pour Famara Ibrahima Sagna. « Le temps des réglages, des atermoiements, est maintenant derrière nous.

Vision de la Direction générale. L’EISMV, une ambition régionale pour le développement. Après les indépendances, l’un des grands défis à relever par nos Etats africains était le développement de l’agriculture. Des compétences spécifiques et adaptées devaient donc être créées. Pour ce faire, il

Réception du deuxième A330 NEO d’Air Sénégal à l’aéroport Dakar Blaise Diagne. Anniversaire des 2 ans de l’aéroport Dakar Blaise Diagne : Moments de bonheur partagés avec les passagers. Satisfactions sur l’effectivité de la ligne Dakar -Marseille-Barcelone.

Le service de bus inter-régional Afrique Dem Dikk a été lancé jeudi 23 janvier 2020 à Dakar. © RFI/Charlotte Idrac Le service de bus inter-régional Afrique Dem Dikk a été lancé jeudi 23 janvier 2020 à Dakar.

La société publique sénégalaise de transport de bus Dakar Dem Dikk (« aller/retour », en wolof) a lancé jeudi 23 janvier son service inter-régional Afrique Dem Dikk, avec sa nouvelle liaison vers Banjul, en Gambie.

Les bagages –2 maximum par personne– sont rangés. Fatou Ba attend patiemment le départ du premier bus à destination de Banjul. Elle se rend régulièrement en Gambie. « Je m’y rends tous les deux mois. Je prenais le taxi, mais ce n’est pas confortable, en plus, c’est risqué. Je suis contente maintenant avec les bus. »

Sénégal: les personnes impactées par le TER toujours sans terrain

  Sénégal: les personnes impactées par le TER toujours sans terrain Au Sénégal, les « impactés » du Train express régional (TER) réclament leur indemnisation. Quelques centaines d’entre eux ont manifesté, vendredi 17 janvier, à Thiaroye, la banlieue populaire de Dakar, à l'initiative du collectif de 250 000 riverains des voies du train. Ils entendent rappeler l’État du Sénégal à ses engagements. « Des parcelles, pour reconstruire nos maisons », c’est le cri de ceux qui ont été délogés par les travaux du TER. Ils attendent ces terrains, depuis plus d’un an… depuis « bien trop longtemps », assure Macodou Fall, à la tête du collectif des riverains.

Les PME Africaines sont-elles le fer de lance de la transition écologique en Afrique ? Dakar accueille la cinquième conférence internationale sur la Dakar abrite le 03 Décembre 2019 à l’Hôtel Radisson Blu la 5eme édition de la conférence internationale sur la finance verte initiée par L’African Guarantee

Quatrième du Ballon d’Or et meilleur joueur africain de l’année, Sadio Mané est en train de monter en puissance. Le Sénégalais est Marié et père de famille, Gabriel Latir Pouye sera la première victime de la nouvelle loi criminalisant le viol.

Prochaines étapes : « Guinée, Mali et Mauritanie »

Sénégal: alerte à la pollution à Dakar

  Sénégal: alerte à la pollution à Dakar Au Sénégal, un nouveau pic de pollution s’annonce à Dakar. Ce dimanche 19 janvier, l’atmosphère est jugée «mauvaise» par le Centre de gestion de la qualité de l’air. En cause: les vents, venus de Mauritanie, chargés de poussière qui retiennent les polluants générés par la circulation automobile. Les autorités recommandent aux habitants fragiles, aux personnes âgées et aux enfants de ne pas s’exposer trop longtemps à l’air extérieur. Les activités physiques sont également déconseillées. Pourtant, sur le terrain, la pollution n’arrête pas les sportifs de la corniche de la capitale.

Le brûlant soleil du Sénégal semble lointain sous la tente blanche qui enserre cette salle d’entraînement haut de gamme dans laquelle La NBA Academy de Saly est avant tout le rêve d’Amadou Gallo Fall, vice-président de NBA Africa, la branche de développement et de promotion de

Le Nigéria, première économie africaine engage la diversification de ses rés Sénégal – Le Pétrole et le gaz rapportera 16000 milliards de Fcfa de Nigéria - Le Premier Centre d'excellence Marine de l'Ingénierie maritime lance ses programmes de Masters. Les étudiants de troisième cycle pionniers

C’est parti pour 6 heures de route, dans l’air climatisé, via le récent pont entre le Sénégal et la Gambie. Le billet coute 12 000 FCFA, environ 18 euros. Plus cher que les taxis 7 places, mais beaucoup moins que l’avion.

C’est la première étape d’une stratégie de désenclavement et vers plus de mobilité entre le Sénégal et les pays de la sous-région. La destination Banjul, ce n’est que le début, affirme Mamadou Silèye Anne, directeur du transport international de la société Dakar Dem Dikk. « La prochaine étape, c’est d’aller vers la Guinée, le Mali et la Mauritanie. L’enjeu, c’est de désenclaver les pays et participer à la libre circulation dans l’espace Cédéao ».

« Le transport pour intégrer les peuples »

Cela répond à un besoin de mobilité inter-régionale, renchérit Aubain Sagna, secrétaire général du ministère des Transports. « C’est une première qu’une grande société sénégalaise aille vers l’intérieur de l’Afrique. L’intégration régionale signifie intégrer les peuples, et le transport est le moyen le plus efficace pour y arriver. »

Habituée des déplacements, Adja Oumy Ndiaye fait le test. « Je vais le prendre pour voir. Si ce n’est pas satisfaisant, je vais arrêter ».

C’est également un test pour les transporteurs privés, face à cette nouvelle concurrence.

La RDC se prépare à affronter d'éventuels cas de coronavirus .
En Afrique, aucun cas de contamination au coronavirus n’a encore été confirmé. Mais la RDC, déjà confrontée à l’épidémie d’Ebola et à une grave épidémie de rougeole, se prépare. Le Premier ministre congolais, Sylvestre Ilunga, a présidé samedi 1er février, une première réunion d’une commission multisectorielle et gouvernementale. À la sortie de la réunion, le vice-premier ministre en charge de l’Intérieur, Gilbert Kakonde s’est voulu rassurant. « Nous avons arrêté des mesures concrètes pour faire face à toute éventualité et il n’y a pas de raison pour que la population puisse paniquer.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 7
C'est intéressant!