•   
  •   

Monde Coronavirus: le Nigeria relève le niveau de surveillance de ses aéroports

07:05  26 janvier  2020
07:05  26 janvier  2020 Source:   rfi.fr

Le bilan du nouveau coronavirus monte à 17 morts en Chine

  Le bilan du nouveau coronavirus monte à 17 morts en Chine Un chiffre qui a presque doublé depuis le dernier bilan officiel.Le nombre total de personnes contaminées s’élève à 444 dans la province du Hubei, épicentre de l’épidémie, ont déclaré des responsables de cette province du centre de la Chine au cours d’une conférence presse télévisée. Près de la moitié des provinces du pays sont touchées, y compris des mégapoles comme Shanghai et Pékin. Le virus a aussi été détecté dans plusieurs pays d’Asie ainsi qu’aux Etats-Unis, près de Seattle.

La crainte d'une diffusion mondiale du virus mortel qui touche la Chine pousse les autorités internationales à mettre en place des mesures de Les passagers et les équipages voient tous leur température corporelle vérifiée. Le Nigéria , pays le plus peuplé d'Afrique avec ses 200 millions

«A notre niveau , le comité d’experts et les membres du Règlement sanitaire international, qui a ses représentants au niveau du ministère de la Santé, se sont réunis Les cas d’infection au nouveau coronavirus découvert en Chine se multiplient et commencent à être enregistrés dans d’autres pays.

Les passagers défilent devant des caméras thermiques à l'aéroport de Lagos © RFI/Moïse Gomis Les passagers défilent devant des caméras thermiques à l'aéroport de Lagos

Depuis l'alerte vigilance mondiale lancée sur la surveillance du coronavirus, les aéroports internationaux du Nigeria ont relevé le niveau de leur procédure. 35 vols en moyenne décollent ou partent chaque jour de l'aéroport international de Lagos.

Avec notre correspondant au Nigeria, Moïse Gomis

La capitale économique du Nigeria est un nœud aérien important en Afrique de l'Ouest. La première puissance africaine a tissé des liens importants avec la Chine. Des femmes et des hommes d'affaires nigérians et chinois font la navette régulièrement entre les deux pays. Les autorités aéroportuaires à Lagos ne surveillent pas uniquement les vols en provenance de l'extrême orient et du Moyen Orient. C'est bien tous les vols à l'arrivée et leurs passagers qui sont scrutés.

Coronavirus: l'OMS repousse de 24 heures son estimation du risque

  Coronavirus: l'OMS repousse de 24 heures son estimation du risque Il est urgent d'attendre. C'est qu'il ressort de la réunion de l'OMS consacrée au coronavirus détecté en Chine. L'agence de l'ONU pour la santé devait dire mercredi si l'épidémie doit être classée urgence sanitaire de portée mondiale. Elle a déjà contaminé plus de 500 personnes et fait 17 morts selon un bilan qui ne cesse d'augmenter. Une nouvelle réunion de crise doit avoir lieu à partir de midi ce jeudi. Avec notre correspondant à Genève, Jérémie LancheLes experts sont divisés. C'est ce qu'a dit le président du comité d'urgence de l'OMS, le Français Didier Houssin.

Originaires de la ville de Wuhan, zone d’où est originaire l’épidémie, deux Chinois ont été hospitalisés dans la ville finlandaise d’Ivalo. Ils sont suspectés d’être porteurs du coronavirus , lequel a été détecté en Chine fin 2019 et a déjà tué 26 personnes, rapporte ce 24 janvier le média finlandais YLE.

Le risque de propagation du virus a incité de nombreux pays à prendre des mesures de précaution dans leurs aéroports . Coronavirus : à Wuhan, « une ambiance de fin du monde ». De son côté, le ministère des affaires étrangères britannique a déconseillé tout voyage non indispensable vers Wuhan.

Les leçons d’Ebola

Solomon est responsable des opérations à l'aéroport internationale de Lagos. Son équipe veille à la fluidité des mouvements des passagers. Un vol en provenance d'Allemagne vient d'atterrir. « Ce n'est pas encore une alerte rouge. Nous prenons juste des précautions car nous sommes pro-actifs. Nous n'attendons pas que les choses se produisent. C'est ce que nous avons appris de la crise d'Ebola, il y a 5 ans. »

Les voyageurs défilent devant des caméras thermiques. Deux agents du ministère de la Santé les invitent à avancer. Ils contrôlent un écran au fond violet où se distinguent des silhouettes jaunes. La température des corps est ainsi relevée. Au-delà de 38 degré celsius, une alarme sonne.

Pas d’alarme...

En retrait Steve un agent des opérations observe et se tient prêt en cas d'alerte. « Aucun passe-droit dès que les passagers descendent de l'avion. Ils doivent se diriger vers le hall d'arrivée. Puis Ils passent devant le guichet tenu par des agents du ministère de la Santé. Avant d'effectuer les formalités d'immigration. Donc, de l'escalier mécanique au poste de santé, ces agents doivent analyser chaque passager qui descend avant le contrôle des passeport »

Une dame s'inquiète des masques portés par les agents de santé. Un officier de protocole la rassure. C'est juste une mesure préventive pour ces contrôleurs en première ligne.

Aucune alarme n'a sonné  à l'arrivée des passagers du vol LH568 à l'aéroport Murtala Muhammed de Lagos.

La RDC se prépare à affronter d'éventuels cas de coronavirus .
En Afrique, aucun cas de contamination au coronavirus n’a encore été confirmé. Mais la RDC, déjà confrontée à l’épidémie d’Ebola et à une grave épidémie de rougeole, se prépare. Le Premier ministre congolais, Sylvestre Ilunga, a présidé samedi 1er février, une première réunion d’une commission multisectorielle et gouvernementale. À la sortie de la réunion, le vice-premier ministre en charge de l’Intérieur, Gilbert Kakonde s’est voulu rassurant. « Nous avons arrêté des mesures concrètes pour faire face à toute éventualité et il n’y a pas de raison pour que la population puisse paniquer.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!