•   
  •   

Monde Coronavirus: la Malaisie face à la peur de la contamination

09:15  31 janvier  2020
09:15  31 janvier  2020 Source:   rfi.fr

Coronavirus : Plus de 30 millions de Chinois désormais bloqués

  Coronavirus : Plus de 30 millions de Chinois désormais bloqués Les mesures d'interdiction prises par les autorités chinoises concernent désormais plus de 30 millions de personnes dans le centre du pays. © China Daily via REUTERS Plus de 30 millions d'habitants du centre de la Chine étaient désormais bloqués vendredi par des mesures anti-épidémie, après la quarantaine de fait imposée en réponse au nouveau coronavirus. Une commune riveraine du Yangtsé, Jingzhou, a imposé une interdiction de quitter la ville en train, en bateau ou en autocar.

En plein congé du Nouvel An lunaire, la mégapole de Pékin – 20 millions d'âmes – a un air de ville fantôme. En cause, l'épidémie de coronavirus face à

Coronavirus : premier cas de contamination d'homme à homme en Allemagne - Продолжительность: 1:39 euronews (en français) 270 просмотров. La face cachée de KFC - Продолжительность: 1:14:52 Investigations et Enquêtes Recommended for you.

Rupture de stock pour les masques médicaux dans une pharmacie de Putrajaya, le 28 janvier 2020. © REUTERS/Lim Huey Teng Rupture de stock pour les masques médicaux dans une pharmacie de Putrajaya, le 28 janvier 2020.

La Malaisie en est à son huitième cas de coronavirus et cela fait presque une semaine qu’un climat d’inquiétude s’est installé dans la capitale Kuala Lumpur, où il devient de plus en plus difficile de trouver des masques de protection.

Avec notre correspondante à Kuala Lumpur,Gabrielle Maréchaux

C’est écrit sur la porte de cette pharmacie : « Masque en rupture de stock ». « C’est arrivé très vite, ce lundi, raconte Hue, la pharmacienne. Dès que les médias ont commencé à parler du virus de Wuhan. »

Coronavirus : suivez l'évolution de la situation en direct

  Coronavirus : suivez l'évolution de la situation en direct L’ESSENTIEL La Chine déplore désormais près de 2 000 cas de contamination, dont 56 mortels, selon des chiffres communiqués dimanche. Wuhan et sa région sont placés de facto en quarantaine depuis jeudi afin de prévenir une nouvelle propagation de la maladie. Au total, 56 millions de personnes sont coupées du monde La France et les Etats-Unis préparent l’évacuation de leurs ressortissants de la zone en quarantaine. En France, trois cas de contamination ont été confirmés, les premiers en Europe, sur un patient hospitalisé à Bordeaux et deux autres à Paris. Tous trois «vont très bien», a déclaré le directeur général de la santé, Jérôme Salomon.

Depuis l’annonce des premiers cas de coronavirus sur le sol français, les autorités sanitaires tentent de rassurer la population. En première ligne, les SAMU, qui font face à de très nombreux appels, parfois farfelus. Inquiétude sur notre territoire, mais aussi à l ’étranger. Pour les Français expatriés en

Si beaucoup de Pékinois sont retournés dans leur famille, de nombreux citadins ont renoncé à la dernière minute à se rendre dans les gares et aéroports bondés par crainte du mystérieux coronavirus . VIDEO. Que faire face à la propagation du virus chinois ? La peur des grands retours.

►À lire aussi : L'OMS décrète l'urgence internationale face au coronavirus

Mais la clientèle vient toujours, assure-t-elle : « En plus du masque, nous leur disons qu’il faut avoir du désinfectant pour les mains et des lingettes », explique-t-elle. En plus de son masque en tissu noir qu’il garde même pour fumer, Ridwar a lui pris d’autres mesures. « Je marche seul, je ne vais pas dans les endroits où il y a trop de monde, car j’ai peur d’être infecté », précise-t-il.

Une pétition pour rendre les Chinois persona non grata

Nana, qui travaille dans un supermarché porte elle un masque en papier blanc. « Je ne veux pas rendre mes clients inquiets, et puis c’est eux aussi qui m’ont dit : "Porte un masque, pour ta sécurité et la nôtre" », témoigne-t-elle.

Elle soutient la pétition qui demande à ce qu’aucun Chinois ne puisse entrer en Malaisie jusqu’à nouvel ordre. « Oui, ce serait la bonne chose à faire maintenant pour empêcher le virus d’arriver en Malaisie », estime-t-elle.

Elle écoute aussi la radio, qui fait des annonces régulières sur les mesures de préventions.

Plus de 800 morts pour le coronavirus 2019-nCoV, un bilan supérieur à celui du Sras .
Le nouveau coronavirus a désormais fait plus de morts dans le monde que l'épidémie de Sras en 2002-2003, dépassant samedi les 800 victimes. Le bilan de l'épidémie de coronavirus en Chine continentale a causé 89 décès supplémentaires, samedi 8 février, ont indiqué les autorités sanitaires, dépassant désormais celui de l'épidémie du Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère) qui était apparue dans le pays et s'était propagée à travers le monde en 2002-2003.La Commission nationale de la santé a dénombré 811 décès et 37 198 cas de contamination en Chine continentale, un bilan supérieur à l'épidémie de Sras qui avait causé 774 décès dans le monde en 2002-2003.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!