•   
  •   

Monde Russie : il fait croire qu’il a le coronavirus et sème la panique dans le métro

15:10  14 février  2020
15:10  14 février  2020 Source:   parismatch.com

Coronavirus : grosse boulette et grosse "panique" dans un aéroport pour la chanteuse Vitaa...

  Coronavirus : grosse boulette et grosse Prise de panique dans un aéroport, la chanteuse Vitaa a dégainé un masque chirurgical pour se protéger du coronavirus alors qu'elle se rendait à Dubaï mais cette dernière a oublié de lire tous les articles qui expliquent que cela ne sert strictement à rien. © C8 Coronavirus : grosse boulette et grosse "panique" dans un aéroport pour la chanteuse Vitaa... Si elle a récemment pris du bon temps avec son mari Hicham, à Deauville, la chanteuse Vitaa a depuis retrouvé son acolyte Slimane pour un voyage pro.

Le coronavirus inspire décidément beaucoup de petits plaisantins. Un homme a récemment été arrêté à Moscou ( Russie ) pour avoir fait croire qu ’ il avait le coronavirus en pleine rame de métro , provoquant la panique chez les passagers, rapporte la BBC. Sur une vidéo, publiée sur un site de

Russie : Il fait croire qu ’ il a le coronavirus dans le métro et provoque la panique Coronavirus : L ’annulation du salon mondial du mobile (MWC) de Barcelone était la « seule option », selon les organisateurs.

Un homme risque cinq ans de prison pour avoir simulé des convulsions liées au Covid-19 dans une rame de métro à Moscou.

  Russie : il fait croire qu’il a le coronavirus et sème la panique dans le métro © DR

Un homme masqué, au premier abord malade, marche dans une rame de métro à Moscou, il s’effondre puis titube. Au sol, il se met à convulser, tandis que deux personnes hurlent qu’il est atteint du nouveau coronavirus désormais baptisé Covid-19, créant la panique dans la rame. Les images de la scène ont été publiées début février sur un site russe dédié aux «pranks», des canulars diffusés sur le net, avant d’être relayées massivement sur Twitter.

L’homme de la vidéo, dont l’identité n’a pas été révélée publiquement, a été arrêté en début de semaine pour «hooliganisme criminel» et encourt jusqu’à cinq ans de prison, selon la BBC. «Des complices ont crié des phrases, mentionnant une dangereuse infection virale et provoquant la panique parmi les passagers», a expliqué une porte-parole du ministère de l’Intérieur. Eux aussi risquent la prison, et sont recherchés par les autorités moscovites.

Shanghai : avant/après le coronavirus

  Shanghai : avant/après le coronavirus Avec la progression du coronavirus Covid-19 en Chine, les rues de Shanghai se sont vidées. La mégapole de plus de 24 millions d’habitants tourne au ralenti. Un avant/après qui donne la mesure de l’inquiétude sur place.Depuis, le visage de Shanghai a complètement changé. Les rues sont presque désertes et le métro pratiquement vide.

On ne plaisante pas avec le coronavirus et une Brésilienne a été arrêtée pour l ’ avoir fait . #Bresil: Claudete Maria Rosa da Silva, a été arrêtée à Rio de Janeiro après avoir fait croire qu 'elle était atteinte de coronavirus pour tenter d'obtenir la priorité d'accès à des soins médicaux dans un dispensaire, a

La dernière blague de Nicolas Bedos ne fait pas l 'unanimité: en vacances au soleil, il a imaginé un dialogue entre deux Il imagine ensuite qu’ils sont atteints par le coronavirus : «Chérie, je me sens fiévreux» - «M'en parle pas». Un grand requin blanc sème la panique près de Sydney – vidéo.

A lire :Canada, il prétend avoir le coronavirus, son avion fait demi-tour

D’après l’avocat du blagueur, ce dernier serait «sous le choc». «Il est venu [à la police] de son propre chef, il ne s'est pas caché. Il ne s'attendait pas à tout cela. L'officier interrogateur a lui-même déclaré que l'affaire serait probablement classée», a-t-il dit. En Russie, deux cas de Covid-19 ont été recensés depuis le début de l’épidémie, et 144 personnes ont été placées en quarantaine, en Sibérie.

Coronavirus : Un réfugié chinois invoque sa peur d’être infecté pour éviter l’expulsion au Canada .
Le demandeur d’asile s’est dit « effrayé et inquiet pour sa vie » © Geeko Coronavirus : une app pour savoir si on a été en contact avec des personnes malades IMMIGRATION - Le demandeur d’asile s’est dit « effrayé et inquiet pour sa vie » Sa combine n’a pas fonctionné. Afin d’éviter son expulsion vers la Chine, un demandeur d’asile chinois a invoqué sa crainte d’y contracter le coronavirus lors d’une audience à Toronto (Canada). Ruepang Cao, 36 ans, était arrivé en 2004 dans le pays, où il tentait d’obtenir l’asile politique. Sa demande avait été rejetée.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!