•   
  •   

Monde Burkina Faso: Cinq personnes retrouvées mortes après leur enlèvement

06:55  15 février  2020
06:55  15 février  2020 Source:   20minutes.fr

Burkina Faso : 24 personnes tuées dans une attaque contre une église protestante

  Burkina Faso : 24 personnes tuées dans une attaque contre une église protestante Un groupe armé terroriste serait à l'origine de cette attaque perpétrée dimanche © AFP Une patrouille de soldats au Burkina Faso en direction d'un camp de réfugiés, le 3 février 2020. Au moins 24 personnes ont été tuées et 18 blessées lors de l’attaque djihadiste perpétrée dimanche contre une église protestante dans le village de Pansi, dans le nord du Burkina Faso, a annoncé lundi le gouverneur de la région du Sahel, le colonel Salfo Kaboré.« Le bilan provisoire fait état de 24 personnes assassinées, dont le pasteur d’une église protestante.

Burkina Faso Canada Enlèvements . Au Burkina Faso , le ressortissant canadien, enlevé en début de semaine sur un site minier du nord-est du pays, a été retrouvé mort ce mercredi.

Deux personnes dont le maire de Markoye, commune rurale située dans la province de l’Oudalan, dans le nord du Burkina Faso en proie aux attaques djihadistes Selon des sources sécuritaires, les enlèvements ou exécution d’élus et de fonctionnaires, notamment les enseignants, sont une stratégie

Les victimes sont essentiellement des membres de la famille d’un pasteur qui figure parmi les victimes tout comme son fils

Des soldats burkinabé le 3 février 2020. © AFP Des soldats burkinabé le 3 février 2020. TERRORISME - Les victimes sont essentiellement des membres de la famille d’un pasteur qui figure parmi les victimes tout comme son fils

Les violences ne faiblissent pas au Burkina Faso. Cinq personnes dont un pasteur, enlevées mardi par un groupe terroriste à Sebba, localité située dans le nord du pays, ont été retrouvées mortes, a annoncé vendredi le colonel Salfo Kaboré, gouverneur de la région du Sahel. « Dans la nuit du 10 au 11 février, aux environs de 23h, un groupe armé terroriste a fait irruption dans la ville de Sebba, province du Yahgha, pour s’attaquer à deux domiciles », selon lui.

Nord du Burkina Faso: une trentaine de tués, dont 24 dans une église

  Nord du Burkina Faso: une trentaine de tués, dont 24 dans une église Une attaque dimanche contre une église protestante a fait 24 morts dans le nord du Burkina Faso, une région régulièrement ensanglantée par des violences jihadistes où cinq soldats ont également péri dans l'explosion d'un engin artisanal. - Engins explosifs improvisés - Dimanche, cinq soldats burkinabè par ailleurs ont été tués dans l'explosion d'un engin artisanal au passage de leur véhicule, également dans le nord du pays, selon des sources de sécurité.

Avec le carnage de Ouagadougou qui a fait 29 morts et l' enlèvement de deux Australiens dans le Nord du pays, le groupe terroriste de Mokhtar Belmokhtar

Le corps d’un « homme blanc portant des impacts de balle » avait été retrouvé mercredi soir par des habitants à une soixantaine de kilomètres de Kirk Woodman, vice-président de la société canadienne Progress Minerals, géologue et responsable de l’exploration minière au Burkina Faso et en Côte

Plus de 700 morts depuis 2015

Cette incursion avait causé dans un premier temps « le décès d’une personne », « l’enlèvement de sept autres, de même que d’un véhicule et divers matériels », précise le colonel. « Les forces de défense et de sécurité ont immédiatement engagé des recherches qui ont permis de retrouver dans la matinée du jeudi 13 février 2020 deux des personnes enlevées. La suite des recherches a malheureusement abouti à la découverte des corps sans vie de cinq autres personnes recherchées ». Selon une source sécuritaire, « les personnes enlevées et retrouvées mortes sont essentiellement des membres de la famille d’un pasteur qui figure parmi les victimes tout comme son fils ». Les corps ont été inhumés jeudi.

Burkina Faso: à Kaya, les difficiles conditions de vie des déplacés internes

  Burkina Faso: à Kaya, les difficiles conditions de vie des déplacés internes De retour d'une visite dans le nord du Burkina Faso, le Haut commissaire aux réfugiés, Filippo Grandi, demande 500 millions de dollars pour venir en aide à 900 000 personnes dans cinq régions du pays. Le Burkina compte près de 615 000 déplacés internes et leur nombre ne cesse de croitre en raison des attaques jihadistes à répétition. Dans le nord, Kaya en abrite entre 45 000 et 100 000, selon les sources, pour une ville qui comptait avant la crise 70 000 habitants. Avec notre envoyé spécial à Kaya, Pierre PintoÀ Kaya, dans le nord du Burkina Faso, les dizaines de milliers de déplacés sont disséminés un peu partout en ville.

Au Burkina Faso , un expatrié travaillant pour une société exploitant le manganèse à Tambao, dans le nord du pays, a été enlevé par cinq individus non encore identifiés. Un gendarme burkinabè qui a tenté de s’opposer à l’ enlèvement a essuyé des tirs et est grièvement blessé. L’ enlèvement s’est déroulé

Au Burkina Faso , les médecins légistes sont au travail dans la capitale Ouagadougou après le décès de Ces personnes étaient détenues en garde à vue dans le cadre d'une enquête de la police. Sur le même sujet. Burkina : 11 personnes retrouvées mortes à l’unité anti-drogue de Ouagadougou.

Le Burkina Faso, frontalier du Mali et du Niger, est le théâtre d’attaques djihadistes régulières depuis 2015 avec plus de 700 morts. Le nord et l’est du pays sont particulièrement touchés et Ouagadougou, la capitale, a été frappée à trois reprises. Sous-équipées et mal entraînées, les forces de sécurité burkinabées n’arrivent pas à enrayer la spirale de violences malgré l’aide de militaires étrangers, notamment de la force française Barkhane.

Burkina Faso: à Kaya, le traumatisme des enfants déplacés .
Le Burkina compte près de 615 000 déplacés. Et le nombre ne cesse de croitre en raison des attaques jihadistes que les armées de la région ne parviennent pas à enrayer. À Kaya, ils sont des dizaines de milliers disséminés dans toute la ville. Parmi eux, des enfants qui doivent être scolarisés. Face à l’afflux de nouveaux élèves, les écoles de cette ville moyenne de 70 000 habitants avant la crise, ont dû s’agrandir pour accueillir des enfants déplacés souvent traumatisés. Et en attendant de rejoindre ces nouvelles classes, les enfants déplacés passent quelques semaines dans des espaces temporaires d’apprentissage.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 2
C'est intéressant!