•   
  •   

Monde Guinée-Bissau: la Cour suprême s'oppose à toute médiation de la Cédéao

06:55  15 février  2020
06:55  15 février  2020 Source:   rfi.fr

La Cédéao donne 6 jours à la Guinée-Bissau pour régler le contentieux électoral

  La Cédéao donne 6 jours à la Guinée-Bissau pour régler le contentieux électoral La Cédéao a accordé, ce dimanche 9 février, un court délai jusqu'au 15 février pour que la justice bissau-guinéenne règle le contentieux électoral. Le candidat du PAIGC, le parti au pouvoir, Domingos Simões Pereira, a soumis cette semaine, un nouveau recours devant la Cour Suprême de Guinée-Bissau demandant l'annulation des élections qui se sont tenues le 29 décembre dernier. La Commission électorale ayant réitéré la victoire du candidat de l'opposition, Umaro Sissoco Embalo.

La Guinée - Bissau traverse une crise politique très profonde suite au limogeage en août 2015 par le président José Mario Vaz de son Premier ministre Le professeur Alpha Condé, médiateur de la crise bissau-guinéenne, et son homologue du Sierra Leone Ernest Baï Koroma ont obtenu, après huit

Guinée - Bissau : La CEDEAO recommande une procédure de vérification des données du 2è tour. Election en Guinée - Bissau : la CEDEAO prend acte des résultas, la Cour suprême ordonne un nouveau dépouillement du vote (aLome.com).

Des bulletins de vote affichant les noms de Domingos Simoes Pereira, et Umaro Sissoco Embalo, dans un bureau de vote lors du deuxième tour de l'élection présidentielle de Bissau, le 29 décembre 2019. © SEYLLOU / AFP Des bulletins de vote affichant les noms de Domingos Simoes Pereira, et Umaro Sissoco Embalo, dans un bureau de vote lors du deuxième tour de l'élection présidentielle de Bissau, le 29 décembre 2019.

Les résultats de la présidentielle de décembre dernier se font toujours attendre. La Cour suprême a une nouvelle fois demandé à la Commission électorale de procéder à la vérification du procès-verbal global. Une décision dans laquelle les juges affirment par ailleurs que toute tentative de médiation est malvenue, un camouflet pour la Cédéao.

À Bissau, la Cour suprême a demandé vendredi à la Commission électorale de se plier à sa décision de janvier dernier. Les juges redemandent donc à la commission de procéder à la vérification du procès-verbal global du second tour de la présidentielle du 29 décembre.

La Guinée suspend les importations par voie terrestre

  La Guinée suspend les importations par voie terrestre Les services de douane viennent de le confirmer : les importations de biens et marchandises par voie terrestre sont suspendues jusqu’à nouvel ordre. Les autorités évoquent notamment le « risque sécuritaire » et la « menace terroriste ». Jusqu’à nouvel ordre, les seuls points d’entrée de marchandises en Guinée sont le port et l’aéroport. Les deux seuls à disposer de scanners, explique le colonel Pévé Touré, en charge de la communication des douanes guinéennes. Il invoque le « risque sécuritaire », la « menace terroriste », la « criminalité trans-frontalière » : « nous avons reçu des alertes dignes de foi » assure-t-il.

Politique, La médiation de la Cédéao propose un plan de sortie de crise à la Guinée Bissau . En visite ce samedi, la délégation de la CEDEAO à la tête de

Toute l’actualité sur le sujet Guinée - Bissau . Consultez l’ensemble des articles, reportages, directs, photos et vidéos de la rubrique Guinée - Bissau Après la publication des résultats définitifs confirmant la victoire d’Umaro Sissoco Embalo que conteste son opposant , la Cour suprême a publié un arrêt

Pour calmer les tensions institutionnelles, juridiques et politiques, la Cédéao est intervenue. Le bloc régional de l’Afrique de l’Ouest a commencé par envoyer une mission ministérielle à Bissau fin janvier puis s'est prononcée sur cette affaire au dernier sommet de l’Union africaine.

À Addis, les chefs d’État et de gouvernement ouest-africains a invité à la Cour suprême à « finaliser » ses travaux « afin de permettre la normalisation politique et institutionnelle ».

Vendredi, la Cour suprême a fait comprendre qu’il ne lui appartenait pas, à elle, de « finaliser » quoi que ce soit, mais plutôt à la Commission électorale. Dans son jugement, elle nomme explicitement la Cédéao et s'insurge contre « toute tentative de médiation, surtout politique ».

Biens mal acquis : trois ans avec sursis et 30 millions d’euros d’amende en appel pour Teodorin Obiang .
La justice a alourdi la condamnation contre le vice-président de la Guinée Équatoriale prononcée en première instance, qui avait assorti l’amende de sursis. © AFP/Abdelhak Senna Le Parisien La cour d’appel de Paris a condamné ce lundi Teodorin Obiang, vice-président de Guinée Équatoriale, à trois ans de prison avec sursis et 30 millions d'euros d’amende pour s’être frauduleusement bâti un patrimoine considérable en France.La justice alourdit ainsi la condamnation prononcée en première instance.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!