•   
  •   

Monde Bataille au centre chez les démocrates, le milliardaire Bloomberg cible de choix

23:00  16 février  2020
23:00  16 février  2020 Source:   lepoint.fr

Primaires démocrates : "Après le caucus de ­l'Iowa et ­l'impeachment, la machine à perdre s'est mise en route"

  Primaires démocrates : À deux jours de la primaire du New Hampshire, les candidats démocrates doivent enjamber la séquence négative. Rien n'est joué chez les démocrates. Et ce n'est pas le huitième débat entre eux ­vendredi soir à la télévision qui aura permis d'y voir plus clair. Certes, ­Pete ­Buttigieg et ­Bernie ­Sanders sont au coude-à-coude mais ­Joe Biden est-il réellement proche de la sortie? "ll est trop tôt pour dire qu'il a perdu, assure Marie-Cécile ­Naves, chercheuse à l'Institut de relations internationales et stratégiques (Iris).

Les milliardaires Michael Bloomberg et Tom Steyer investissent des centaines de millions de dollars dans les primaires démocrates . « Bloomberg ne fait qu'acheter son ticket d'entrée» dans l'élection, a dénoncé mardi le président républicain Donald Trump, lui aussi milliardaire .

A coup de spots de campagne qui tournent en boucle, les milliardaires Michael Bloomberg et Tom Steyer investissent des centaines de millions de Alors que d'autres candidats sillonnent depuis plus d'un an les Etats-Unis à la rencontre des électeurs, l'avalanche publicitaire de l'ex-républicain et

  Bataille au centre chez les démocrates, le milliardaire Bloomberg cible de choix © Fournis par Le Point

Le milliardaire Michael Bloomberg est devenu dimanche la cible principale des autres candidats aux primaires démocrates, notamment de ceux cherchant comme lui à rallier les électeurs modérés, avant une semaine cruciale pour la nomination du futur adversaire de Donald Trump.

L'ancien maire de New York, placé troisième au niveau national dans la moyenne des sondages, derrière l'ancien vice-président Joe Biden et le sénateur socialiste Bernie Sanders, a notamment enregistré ces derniers jours un soutien croissant au sein de la population noire.

Quelque "60 milliards de dollars peuvent vous acheter beaucoup de publicité, mais cela ne peut pas effacer votre bilan", a taclé dimanche Joe Biden sur NBC, lui reprochant notamment de ne pas avoir soutenu la candidature de Barack Obama en 2008.

Primaires démocrates: la stratégie de Michael Bloomberg semble payer

  Primaires démocrates: la stratégie de Michael Bloomberg semble payer Il a décidé de faire l'impasse sur les primaires démocrates de l'Iowa, du New Hampshire, du Nevada et de Caroline du Sud. Michael Bloomberg préfère se concentrer sur le « Super Tuesday » début mars pour faire face au vote. En attendant, le milliardaire inonde de publicités la quinzaine d'États concernés et grimpe dans les sondages. Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet Sa stratégie est inédite : arrivé tardivement dans la course à la primaire démocrate pour l'élection présidentielle américaine de 2020, Michael Bloomberg snobe les quatre premiers scrutins, dont celui du New Hampshire mardi 11 février, et concentre ses moyens financiers quasi illimité

Le milliardaire américain Michael Bloomberg a poursuivi jeudi son offensive pour charmer AFP / Mark Felix Des partisans de Mike Bloomberg le félicitent lors de son rassemblement à Houston, le Cet Etat est clé lors des primaires démocrates car il distribue un nombre très important de délégués

Depuis des semaines, le milliardaire avait donné l’impression d’être indifférent à la tactique de Donald Trump de dénigrer ses adversaires. L’homme le plus riche de la course à l’investiture présidentielle démocrate , le milliardaire Michael Bloomberg a concentré les attaques de Donald Trump et de ses

L'ancien numéro deux du premier président noir des Etats-Unis a de quoi s'inquiéter à moins d'une semaine du troisième vote des primaires, dans l'Etat du Nevada. Populaire parmi les Noirs et les Latinos, M. Biden serait le premier à pâtir d'un report sur Michael Bloomberg du soutien des minorités, crucial pour remporter l'investiture démocrate pour la présidentielle de novembre.

Autre difficulté, les deux septuagénaires se partagent le couloir centriste avec deux autres candidats: l'ancien maire Pete Buttigieg, qui a remporté d'un cheveu l'Iowa, premier Etat ayant voté dans le cadre des primaires, et la sénatrice Amy Klobuchar, qui a fait forte impression en arrivant troisième dans le New Hampshire.

Cette dispersion joue en leur défaveur face à une aile gauche qui semble se rallier autour de Bernie Sanders.

Bataille au centre chez les démocrates, le milliardaire Bloomberg cible de choix

  Bataille au centre chez les démocrates, le milliardaire Bloomberg cible de choix Le milliardaire Michael Bloomberg est devenu dimanche la cible principale des autres candidats aux primaires démocrates, notamment de ceux cherchant comme lui à rallier les électeurs modérés, avant une semaine cruciale pour la nomination du futur adversaire de Donald Trump. Populaire parmi les Noirs et les Latinos, M. Biden serait le premier à pâtir d'un report sur Michael Bloomberg du soutien des minorités, crucial pour remporter l'investitureL'ancien maire de New York, placé troisième au niveau national dans la moyenne des sondages, derrière l'ancien vice-président Joe Biden et le sénateur socialiste Bernie Sanders, a notamment enregistré ces derniers jours un soutien croissant au sein de la population noire.

Le milliardaire américain Michael Bloomberg a poursuivi jeudi son offensive pour charmer l’électorat noir, qui sera déterminant dans le choix du candidat Plus que tout autre aussi, Michael Bloomberg a investi sa fortune personnelle dans des campagnes de publicité: près de 300 millions de dollars

A coup de spots de campagne qui tournent en boucle, les milliardaires Michael Bloomberg et Tom Steyer investissent des centaines de millions de dollars dans les primaires démocrates . Et ça marche: leurs courbes montent dans les sondages, au grand dam des autres candidats qui les accusent de

Dimanche, M. Biden a également reproché à M. Bloomberg d'avoir longtemps défendu la politique des interpellations et fouilles arbitraires ("stop-and-frisk"), accusée d'avoir suscité une explosion des contrôles au faciès à New York.

Le neuvième homme le plus riche du monde selon Forbes a réitéré jeudi ses excuses pour cette pratique, dont il a reconnu qu'elle avait mené à l'arrestation de "trop d'innocents", dont "une immense majorité" de Noirs ou de Latinos.

"Prenez Carter ou Clinton ou Barack, ils avaient un soutien massif des Afro-Américains", a martelé M. Biden. "Je suis le seul qui a (...) leur soutien. Ils me connaissent. Ils savent qui je suis."

Absent des débats télé

Après deux résultats très décevants dans l'Iowa et le New Hampshire, M. Biden compte précisément sur leur vote pour relancer sa campagne, notamment en Caroline du Sud, un Etat bien plus divers, le 29 février.

Primaire démocrate: Bloomberg attendu au tournant pour son premier débat

  Primaire démocrate: Bloomberg attendu au tournant pour son premier débat Michael Bloomberg va participer à son premier débat télévisé de la primaire démocrate à Las Vegas ce mercredi 19 février. Le multimilliardaire et sa fortune estimée à plus de 60 milliards de dollars bousculent la campagne des primaires depuis l’annonce tardive de sa candidature en novembre. Avec notre correspondant à San Francisco, Éric de Salve L’ancien maire de New York encore invisible dans les sondages il y a quelques semaines est désormais donné à 19% contre 31% pour Sanders dans un dernier sondage.

Le milliardaire américain Michael Bloomberg a poursuivi jeudi son offensive pour charmer Des partisans de Mike Bloomberg le félicitent lors de son rassemblement à Houston, le 13 Cet Etat est clé lors des primaires démocrates car il distribue un nombre très important de délégués --228-, soit

À coup de messages de campagne qui tournent en boucle, les milliardaires Michael Bloomberg et Tom Steyer investissent des centaines de millions de Neuvième homme le plus riche de la planète, Michael Bloomberg a, fort de ses quelque 60 milliards de fortune, secoué la campagne démocrate .

Paradoxe: si les attaques se concentrent sur lui, M. Bloomberg ne sera en lice ni en Caroline du Sud, ni dans le Nevada samedi. Délaissant ces Etats peu pourvus en délégués, il mise sur une entrée dans la course qu'il espère fracassante lors du "Super Tuesday" le 3 mars. Voteront alors 14 Etats d'un coup, dont le Texas et la Californie, qui élisent le plus grand nombre de délégués -- qui désigneront in fine le candidat démocrate en juillet.

De par son démarrage tardif, qu'il avait justifié par ses craintes que les modérés ne puissent pas l'emporter avec Joe Biden, M. Bloomberg n'a d'ailleurs encore participé à aucun débat télévisé -- et ne fera pas non plus partie du prochain, mercredi à Las Vegas.

"Vous ne pouvez pas vous cacher derrière les ondes télévisées" des spots de campagnes payés grâce à sa fortune personnelle, a accusé la modérée Amy Klobuchar sur CNN. "Je sais que je ne peux pas le battre sur les ondes, mais je peux le battre sur l'estrade des débats", a assuré la candidate, qui peine à se faire un nom en dehors de son MidWest d'origine.

En lutte avec elle pour la troisième place dans les sondages du Nevada (derrière MM. Sanders et Biden), Pete Buttigieg, 38 ans, a également critiqué ces "milliards de dollars" permettant à l'ex-maire new yorkais de déferler sur les chaînes américaines.

Interrogé sur la politique de M. Bloomberg vis-à-vis des Noirs, ainsi que sur des allégations de sexisme remises sur la table par une longue enquête du Washington Post samedi, le jeune Buttigieg n'a pas hésité à attaquer: "Je pense qu'il devra en répondre", a-t-il estimé sur Fox News.

L'ex-maire de la petit ville de South Bend, qui souffre d'un déficit de popularité au sein de la population noire, s'est engagé à "parler des problèmes" des minorités afin de "gagner leur confiance".

Tout en réitérant un message se voulant rassembleur: "Beaucoup des électeurs de couleur à qui je parle sont concentrés sur une chose: battre Donald Trump."

16/02/2020 19:07:37 -          Washington (AFP) -          © 2020 AFP

Lendemain de débat difficile pour Michael Bloomberg dans les primaires démocrates .
Enfin descendu dans l'arène des primaires démocrates, le milliardaire Michael Bloomberg a dû encaisser les attaques violentes de ses adversaires lors d'un premier débat télévisé mercredi soir qui a montré les fragilités de sa candidature. La campagne se poursuit jeudi avant le troisième vote des primaires présidentielles, samedi dans le Nevada, première fois qu'un nombre important d'électeurs latinos et noirs s'exprimeront, après les étapes de l'Iowa et du New Hampshire au début du mois. A ce stade, le sénateur Bernie Sanders bénéficie d'une forte dynamique, en tête des sondages, mais huit candidats restent en lice.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!