•   
  •   

Monde Cameroun: 22 personnes tuées, dont 14 enfants, dans le nord-ouest anglophone

05:00  17 février  2020
05:00  17 février  2020 Source:   rfi.fr

Cameroun anglophone: une situation alarmante, selon une ONG

  Cameroun anglophone: une situation alarmante, selon une ONG À trois jours des élections législatives et municipales au Cameroun, tous les yeux sont braqués sur les deux régions anglophones, confrontées selon Amnesty international à une « flambée de violence » à l’approche du scrutin. Amnesty International affirme qu’à la mi-janvier, l’armée a incendié une cinquantaine de maisons à Babubock et brûlé des villages dans les environs de Bangem. Fabien Offner, responsable à l'ONG, rappelle que les autorités avaient affiché leur détermination à sécuriser le territoire à l’approche des élections municipales et législatives de dimanche.

Des hommes armés ont tué vendredi 22 villageois, dont 14 enfants et des femmes, dans un village d'une province peuplée par la minorité anglophone dans le nord - ouest du Cameroun , a annoncé Page non trouvée. Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n' est plus disponible.

Au moins 25 "Amba boys", des combattants séparatistes anglophones , ont été tués dans des combats mardi dans la région du Nord - Ouest du Cameroun , où des affrontements avec l'armée sont quasi-quotidiens.

Des soldats patrouillent à Bafut, dans le nord-ouest du Cameroun, en zone anglophone, le 15 novembre 2017. (Photo d'illustration) © AFP Des soldats patrouillent à Bafut, dans le nord-ouest du Cameroun, en zone anglophone, le 15 novembre 2017. (Photo d'illustration)

Selon le chef du Bureau de la coordination des Affaires humanitaires de l'ONU, quatorze enfants, dont neuf enfants âgés de moins de cinq ans, se trouvent parmi les victimes de ce massacre.

Les atrocités ont été commises vendredi dernier, au village de Ntumbo, dans le nord-ouest anglophone. « Selon les renseignements qu’on a réussi à confirmer, vingt-deux civils ont été tués le matin du 14 février. Des hommes armés ont, pour une raison inconnue, ciblé ces personnes. Sur les vingt-deux victimes (…), quatorze étaient des enfants. Et nous sommes portés à croire que neuf d’entre eux avaient moins de cinq ans. Dans la plupart des cas, ils ont été tués par balles et leurs corps ont été brûlés dans des maisons qui ont été incendiées. Nous savons, également, qu’une des victimes, une femme, était enceinte. Une seconde femme enceinte a été blessée par balles. Heureusement, elle est encore en vie. Elle a été hospitalisée et se trouve dans un état critique. Hélas, elle a perdu son bébé », explique à RFI James Nunan, le chef d'Ocha pour les régions du nord-ouest et du sud-ouest, les deux provinces anglophones.

Cameroun: à un jour du vote, des habitants fuient le regain des violences

  Cameroun: à un jour du vote, des habitants fuient le regain des violences La campagne pour les élections législatives et municipales camerounaises, qui s’achève ce samedi 8 février 2020, n’a pas suscité beaucoup d’enthousiasme. À Douala, de nouvelles arrivées de réfugiés ont été enregistrées ces derniers jours dans le quartier de Bonabéri à cause du conflit entre armée et séparatistes, selon plusieurs ONG. La plupart d’entre eux n’iront pas voter dimanche. Avec notre envoyée spéciale à Yaoundé, Florence Morice J-1Avec notre envoyée spéciale à Yaoundé, Florence Morice

Environ 80 personnes , dont une majorité d'écoliers, ont été enlevés, lundi à Bamenda, dans le nord - ouest anglophone du Cameroun où évoluent des mouvements séparatistes.

Dans les deux régions anglophones du Cameroun , une crise socio-politique sans précédent s' est transformée fin 2017 en conflit armé. Au moins 25 combattants séparatistes ont été tués dans des combats mardi 13 novembre dans la région anglophone du Nord - Ouest du Cameroun en conflit.

L'avocat Félix Agbor Mballa, un des leaders de la contestation anglophone et chef d'une ONG de défense des droits de l'homme, a condamné « l'horrible meurtre » d’enfants et de femmes dans le quartier qui porte le nom de Ngarbu. Il appelle les autorités à ouvrir une enquête pour identifier les coupables.

« Il faut ouvrir une enquête, c'est une obligation, avec des membres de la société civile, du gouvernement et de l'opposition. On doit savoir qui a fait ça et on doit trouver une solution à cette guerre inutile. Les civils sont les victimes. C'est dur ce qui se passe entre les séparatistes et le gouvernement. »

Allemagne: Huit personnes tuées dans deux fusillades près de Francfort .
Allemagne: Huit personnes tuées dans deux fusillades près de Francfort © Reuters/Kai Pfaffenbach ALLEMAGNE: HUIT PERSONNES TUÉES DANS DEUX FUSILLADES PRÈS DE FRANCFORT HANAU, Allemagne (Reuters) - La police allemande a annoncé que huit personnes ont été tuées dans deux fusillades mercredi soir à Hanau, à proximité de Francfort, et que des unités spéciales étaient à la recherche des assaillants qui ont fui à bord d'un véhicule.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 2
C'est intéressant!