•   
  •   

Monde Algérie: lourdes peines de prison confirmées pour des ex-dirigeants de l'ère Bouteflika

05:10  26 mars  2020
05:10  26 mars  2020 Source:   rfi.fr

Coronavirus en prison : «Il faut permettre à un maximum de personnes de sortir de ce vase clos»

  Coronavirus en prison : «Il faut permettre à un maximum de personnes de sortir de ce vase clos» Plusieurs associations ainsi que la contrôleure générale des lieux de privation de liberté demandent au gouvernement des mesures urgentes pour désengorger les prisons. Les conséquences de la propagation du virus pourraient y être désastreuses. Comment les prisons françaises, insalubres et surpeuplées, vont-elles faire face à l’épidémie qui se propage inexorablement ? Plusieurs associations redoutent des effets dévastateurs derrière les barreaux. Ce mercredi, l’Observatoire international de prison (OIP), le Syndicat des avocats de France (SAF), l’association des avocats pour la défense des droits des détenus, l’association nationale des juges de l’applicatio

La cour d'appel d'Alger a condamné deux ex -Premiers ministres de l ' ère Bouteflika , Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal Deux anciens ministres de l 'Industrie, Mahdjoub Bedda et Youcef Yousfi, condamnés en première instance à 10 ans de prison , ont vu leurs peines réduites de moitié.

La cour d'appel d'Alger a condamné deux ex -Premiers ministres de l ' ère Bouteflika , Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, respectivement à 15 et 12 ans de prison ferme, à l'issue d'un procès sans précédent pour corruption, a-t-on appris de source judiciaire.

Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, anciens Premiers ministres algériens © FETHI BELAID, RYAD KRAMDI / AFP Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, anciens Premiers ministres algériens

En Algérie, deux anciens Premiers ministres ont été condamnés ce mercredi par la cour d’appel d’Alger à 15 et 12 ans de prison ferme pour corruption. Ils étaient impliqués dans une affaire de scandale automobile et de financement illégal de la dernière campagne de l’ex-président Abdelaziz Bouteflika, tout comme une vingtaine d’autres anciens hauts responsables. Mais les peines de certains d’entre eux ont été réduites.

Abdelmalek Sellal et Ahmed Ouyahia, les deux anciens Premiers ministres du président Bouteflika, ont vu leurs peines de 15 et 12 ans de prison fermes confirmées en appel. Mais d’autres accusés influents ont, eux, vu leurs peines réduites.

Luka Jović interpellé pour avoir brisé la quarantaine du Real Madrid

  Luka Jović interpellé pour avoir brisé la quarantaine du Real Madrid Zizou ne va pas apprécier. Luka Jović a été arrêté par la police serbe pour ne pas avoir respecté la quarantaine imposée par le Real Madrid. L'attaquant avait pour obligation de rester en isolement durant quatorze jours après que le basketteur merengue, Trey Thompkins, a été diagnostiqué positif au coronavirus. D’après le média serbe Blic, l’attaquant s’est rendu, il y a quelques jours, à Belgrade afin de fêter l’anniversaire de sa compagne.

La cour d'appel d'Alger a condamné deux ex -Premiers ministres de l ' ère Bouteflika , Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, respectivement à 15 et 12 ans de prison ferme, à l'issue d'un procès sans précédent pour corruption, a-t-on appris de source judiciaire. En revanche, elle a allégé des peines

À lire aussi. Lourdes peines de prison confirmées contre d' ex - dirigeants de l ' ère Bouteflika . Algérie : Les peines de prison des ex -Premiers ministres d’Abdelaziz Bouteflika confirmées . 20minutes.fr. Coronavirus dans la Loire : Un homme, arrêté huit fois pour non-respect du confinement

La condamnation à 10 ans de prison ferme en première instance de deux anciens ministres de l’Industrie a ainsi été réduite de moitié. Celle d’Ali Haddad, ex-président de la plus importante organisation patronale en Algérie, est passée de sept ans de prison en première instance à quatre ans en appel.

En tout, ils sont une vingtaine d’anciens responsables politiques, puissants patrons et hauts fonctionnaires à être jugés par la cour d’appel depuis le début du mois. Ils sont accusés de financement occulte de la cinquième campagne électorale d’Abdelaziz Bouteflika en 2019, et de népotisme et favoritisme dans l’industrie automobile.

Tous ont maintenant huit jours pour se pourvoir en cassation.

À lire aussi : Algérie: «Le Hirak ne peut pas prendre la place du pouvoir»

Tekashi 6ix9ine obtient sa sortie immédiate de prison .
Le jeune rappeur américain Tekashi 6ix9ine devait au départ être libéré l’été prochain.L’artiste a fait valoir qu’il était atteint d’asthme et que cela le rendait particulièrement susceptible d’attraper le Covid-19 et de développer des symptômes sévères, rapporte différents médias américains.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!