•   
  •   

Monde Disparu depuis 13 ans en Iran, l'Américain Levinson est mort en détention selon sa famille

05:10  26 mars  2020
05:10  26 mars  2020 Source:   lepoint.fr

L'ancien agent du FBI Levinson présumé mort dans une prison iranienne

  L'ancien agent du FBI Levinson présumé mort dans une prison iranienne L'ancien agent du FBI Levinson présumé mort dans une prison iranienne © Reuters/Morteza Nikoubazl L'ANCIEN AGENT DU FBI LEVINSON PRÉSUMÉ WASHINGTON (Reuters) - La famille de Robert Levinson, ancien agent du FBI porté disparu depuis 2007 après un voyage sur une île contrôlée par l'Iran, a déclaré mercredi qu'elle croyait savoir que Levinson était , sur la base d'informations fournies par des représentants américains.

Une photographie de Robert Levinson , partagée par sa famille . Agent du FBI à la retraite disparu dans des circonstances mystérieuses en 2007 en Iran , l ’ Américain Robert Levinson est « mort alors qu’il était détenu par les autorités iraniennes », a annoncé mercredi 25 mars sa famille .

Ce dernier représente les intérêts américains en Iran depuis la rupture des relations diplomatiques entre La femme de Xiyue Wang s' est réjouie dans un communiqué que sa famille soit de nouveau réunie. Robert Levinson , un ancien agent du FBI, est quant à lui porté disparu depuis 2007.

  Disparu depuis 13 ans en Iran, l'Américain Levinson est mort en détention selon sa famille © Fournis par Le Point

L'Américain Robert Levinson, agent du FBI à la retraite disparu dans des circonstances mystérieuses en 2007 en Iran, est "mort alors qu'il était détenu" par les autorités iraniennes, a annoncé mercredi sa famille.

Le président des Etats-Unis Donald Trump n'a pas formellement confirmé son décès, mais a laissé entendre qu'il était probable.

"Ils ne nous ont pas dit qu'il était mort, mais beaucoup de gens pensent que c'est le cas", a-t-il affirmé, se disant "désolé".

Il a reconnu que les informations n'étaient "pas encourageantes". "Il était malade depuis des années", a-t-il aussi souligné, parlant de lui au passé et reconnaissant avoir échoué à le ramener aux Etats-Unis.

Washington salue la libération de deux Américains en Iran et au Liban

  Washington salue la libération de deux Américains en Iran et au Liban Les États-Unis ont salué jeudi la libération de deux Américains détenus en Iran et au Liban, assurant que le sort de ses prisonniers à l'étranger,La libération la plus symbolique est celle de l'ex-militaire Michael White par Téhéran, alors que les tensions américano-iraniennes sont au plus haut.

Ce sont les dernières images reçues de l'ancien agent américain du FBI, Robert Levinson . Il a disparu sur l'île iranienne de Kish en 2007. Depuis sa

Il est Américain , il s'appelle Robert Levinson , il a disparu sur l'ïle iranienne de Kish en 2007. Ca on le savait. Mais les journalistes américains ont révélé hier qu'il avait été embauché par des agents de la CIA, qui n'avaient pas l'aval de leur hiérarchie.

"Nous avons récemment reçu des informations de la part de responsables américains qui les ont conduit, ainsi que nous, à conclure que notre merveilleux mari et père est mort alors qu'il était détenu par les autorités iraniennes", avait auparavant déclaré la famille dans un communiqué.

Sans être en mesure de donner les causes ni la date du décès de celui qui a souvent été présenté comme l'otage le plus ancien de l'histoire américaine, la famille a seulement estimé qu'il était survenu avant l'épidémie de Covid-19.

"Nous n'oublierons pas Bob et soutiendrons tout ce qui sera entrepris pour traduire en justice les responsables de ce crime affreux", a réagi dans un communiqué l'Association des agents du FBI, adressant ses "sincères condoléances" à la famille.

Iran: l’époux de Nazanin Zaghari-Ratcliffe soulagée après sa libération temporaire

  Iran: l’époux de Nazanin Zaghari-Ratcliffe soulagée après sa libération temporaire L'Irano-Britannique Nazanin Zaghari-Ratcliffe a obtenu une permission de sortie temporaire de la prison de Téhéran, où elle est détenue depuis 4 ans. Richard Ratcliffe, son mari vivant à Londres, a pu communiquer à distance avec elle et est soulagée alors qu’elle était malade. À 41 ans, cette employée de la Fondation Thomson Reuters, a été libérée pour 15 jours, mais elle doit rester dans sa famille en Iran, avec un bracelet électronique. Ses mouvements seront limités à un rayon de 300 m autour du logement de ses parents expliquait, Dominic Raab, le ministre britannique des Affaires Étrangères, mardi 17 mars.

La crise des otages américains en Iran correspond à un épisode de tension internationale dans les relations entre les États-Unis et l' Iran , qui survient du 4 novembre 1979 au 20 janvier 1981. Pendant 444 jours

Plusieurs citoyens américains sont toujours détenus en Iran , comme l'homme d'affaires irano- américain Siamak Namazi et son père Mohammad Robert Levinson , un ancien agent du FBI, est quant à lui porté disparu depuis 2007. Par ailleurs, plusieurs dizaines d'Iraniens sont détenus

Le décès de Robert Levinson, s'il est confirmé officiellement, risque d'envenimer plus encore les relations déjà extrêmement tendues entre les Etats-Unis et la République islamique.

Le sénateur républicain Marco Rubio a ainsi appelé l'administration Trump à "tenir le régime néfaste" de Téhéran "pour responsable". Son collègue démocrate Bob Menendez a aussi jugé les autorités iraniennes "pleinement responsables de la disparition et de la mort de Bob Levinson".

Mission pour la CIA ?

La semaine dernière, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo avait réclamé à Téhéran de "libérer immédiatement" tous les ressortissants américains face à la menace du coronavirus dans ses prisons.

"Nous demandons également au régime d'honorer son engagement à travailler avec les Etats-Unis pour parvenir au retour de Robert Levinson", avait-il notamment insisté.

Washington salue la libération de deux Américains en Iran et au Liban

  Washington salue la libération de deux Américains en Iran et au Liban Les États-Unis ont salué jeudi la libération de deux Américains détenus en Iran et au Liban, assurant que le sort de ses prisonniers à l'étranger, déjà prioritaire pour l'administration de Donald Trump, était rendu d'autant plus "urgent" par la propagation du nouveau coronavirus. Donald Trump, qui a déjà obtenu la libération de plusieurs prisonniers, notamment par la Corée du Nord et la Turquie, a réaffirmé qu'il faisait de leur sort uneLa libération la plus symbolique est celle de l'ex-militaire Michael White par Téhéran, alors que les tensions américano-iraniennes sont au plus haut.

La famille de l’ex-agent du FBI porté disparu il y dix ans en Iran , a déposé plainte contre les autorités iraniennes les accusant de kidnapping et de En outre, l'expert a souligné que les autorités iraniennes avaient à plusieurs reprises proposé au fils de M. Levinson de venir en Iran pour participer aux

L’ Iran a rejeté, samedi 22 juillet, les demandes de la Maison Blanche de relâcher des Américains détenus dans la République islamique en arguant « Comme annoncé aux responsables américains à plusieurs reprises, le dénommé Robert Levinson s’ est rendu en Iran il y a plusieurs années, et

L'administration de Donald Trump, qui a fait de la libération de ses ressortissants "otages" ou "injustement détenus" à l'étranger une priorité, avait plusieurs fois affiché sa détermination à "localiser" Bob Levinson pour qu'il "puisse rentrer".

Auparavant, début 2016, l'administration précédente de Barack Obama avait affirmé qu'elle pensait que Robert Levinson n'était plus en Iran.

Une récompense de cinq millions de dollars avait été annoncée pour toute information qui aurait pu conduire à sa localisation et à son retour aux Etats-Unis.

"Il est impossible de décrire notre chagrin", a dit sa famille, qui avait plusieurs fois alerté sur le diabète et l'hypertension dont souffrait ce père de sept enfants, qui aurait eu 72 ans ce mois-ci.

"Sans les actes cruels et sans coeur du régime iranien, Robert Levinson serait en vie et à la maison avec nous aujourd'hui", a-t-elle ajouté, soulignant avoir "attendu des réponses durant 13 ans", sans aucun contact.

Elle a aussi accusé les autorités iraniennes d'avoir "menti au monde pendant tout ce temps" en assurant ne pas savoir ce qui était arrivé à cet ex-agent du FBI.

Coronavirus: L'Iran annule sa journée nationale sur le nucléaire

  Coronavirus: L'Iran annule sa journée nationale sur le nucléaire Coronavirus: L'Iran annule sa journée nationale sur le nucléaire © Reuters/LEONHARD FOEGER CORONAVIRUS: L'IRAN ANNULE SA JOURNÉE NATIONALE SUR LE NUCLÉAIRE DUBAI (Reuters) - Le chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique, Ali Akbar Salehi, a annoncé jeudi, à la télévision d'Etat, l'annulation de la journée nationale de la technologie nucléaire, organisée traditionnellement le 9 avril en Iran, compte tenu de l'épidémie de coronavirus en cours.

Les langues en voie de disparition sont les langues dont le nombre de locuteurs décroît au point de les faire disparaître . Parmi les quelque 7 000 langues du monde, un grand nombre est en train de disparaître et ce phénomène s'accélère d'année en année.

Huit États souverains ont officiellement testé avec succès des armes nucléaires. Un neuvième état, Israël, possède aussi des armes nucléaires. Cinq États sont considérés comme des « États dotés d'armes nucléaires » selon les termes du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP).

Les responsables iraniens avaient plusieurs fois affirmé qu'il avait quitté le pays et qu'ils ne disposaient d'aucune information à son sujet.

Une image de lui barbu, enchaîné et portant une tenue de prisonier orange avait été rendue publique début 2013 et remontait vraisemblablement à deux ans plus tôt, sans que l'on sache dans quelles circonstances, où et par qui elle avait été prise.

"Ils ont enlevé un ressortissant étranger et l'ont privé de ses droits fondamentaux, son sang est sur leurs mains", a accusé la famille, s'en prenant également à "ceux qui, au sein du gouvernement américain, l'ont abandonné pendant tant d'années".

Elle a néanmoins remercié le président Trump pour ses efforts.

Washington a toujours affirmé que Bob Levinson n'oeuvrait pas pour le gouvernement américain au moment de sa disparition en mars 2017, sur l'île de Kish, dans le Golfe. Il était alors déjà retraité du FBI depuis une dizaine d'années.

Mais selon le Washington Post, il travaillait pour la CIA et devait rencontrer un informateur au sujet du programme nucléaire iranien.

26/03/2020 02:10:41 -          Washington (AFP) -          © 2020 AFP

Coronavirus : L’Iran fête le Nouvel An malgré l’épidémie, des millions de personnes attendues sur les routes .
Selon le bilan officiel, la maladie a tué 1.237 personnes sur près de 20.000 malades depuis le 19 février © AFP Des Iraniens dans les rues de Téhéran, en Iran, le 18 mars 2020. CRISE SANITAIRE - Selon le bilan officiel, la maladie a tué 1.237 personnes sur près de 20.000 malades depuis le 19 février Le troisième pays le plus touché par la pandémie fête le Nouvel an persan, Norouz, ce vendredi. L’Iran, endeuillé par l’épidémie due au coronavirus, s’apprête à voir des millions de gens transiter sur ses routes. Et ce, sans mesure de prévention supplémentaire.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!