•   
  •   

Monde Israël : le général Gantz capitule devant Nétanyahou

21:21  26 mars  2020
21:21  26 mars  2020 Source:   liberation.fr

Israël: Colère des partisans de Gantz après une alliance avec Netanyahu

  Israël: Colère des partisans de Gantz après une alliance avec Netanyahu Israël: Colère des partisans de Gantz après une alliance avec Netanyahu © Reuters/NIR ELIAS ISRAËL: COLÈRE DES PARTISANS DE GANTZ APRÈS UNE ALLIANCE AVEC NETANYAHU TEL AVIV (Reuters) - Israël semblait se diriger vendredi vers un gouvernement d'union au lendemain de l'élection à la présidence du Parlement de Benny Gantz, le chef de file de l'opposition, un coup de tonnerre pour ses électeurs qui espéraient mettre fin au mandat du Premier ministre Benjamin Netanyahu, au pouvoir depuis 2009.

Benny Gantz lors d'un discours le 7 mars. © AHMAD GHARABLI Benny Gantz lors d'un discours le 7 mars.

Dans un revirement inattendu, le principal opposant du Premier ministre a pris la présidence de la Knesset avec le soutien de ce dernier. Ouvrant la voie à un «gouvernement d'urgence» avec les deux rivaux… sous l'autorité de «Bibi».

Le quatuor à épaulettes aux commandes de Bleu-Blanc, jusqu’à aujourd’hui la principale formation d’opposition en Israël, s’était donné un surnom : le «cockpit». Jeudi, dans un rebondissement politique sorti de nulle part, Bleu-Blanc, dernier espoir des anti-Nétanyahou, s’est crashé en direct, victime du brutal coup de manche de son pilote, l’ex-général Benny Gantz.

Coronavirus : comment Netanyahou a tenté d'exploiter la crise

  Coronavirus : comment Netanyahou a tenté d'exploiter la crise Poursuivi par la justice, le Premier ministre israélien sortant a proposé de diriger un gouvernement d'urgence nationale pour faire face à l'épidémie. En vain.Lire aussi Benyamin Netanyahou : une victoire en trompe-l'?il

Alors que ce dernier semblait avoir les cartes en main après avoir bricolé une majorité (certes hétéroclite) de députés au Parlement pour former un nouveau gouvernement, l’ancien chef d’état-major des armées a fait un très grand pas en direction de Nétanyahou, acceptant de prendre temporairement la présidence de la Knesset avec le soutien du Likoud, le parti du Premier ministre. Un désaveu cinglant pour la stratégie d’opposition frontale prônée par Yaïr Lapid, numéro 2 de Bleu-Blanc, qui s’est aussitôt scindé en deux.

Ce divorce devrait permettre à Benny Gantz de rejoindre rapidement, sous couvert de «la bataille sacrée» (sic) contre le coronavirus, un «gouvernement d’urgence» avec Nétanyahou et la droite, abandonnant son bloc de centre gauche en rase campagne. «Le temps n’est pas à la division et au dénigrement», s’est-il justifié devant une Knesset désertée, en raison des mesures de distanciation en vigueur.

En Israël, Benjamin Netanyhu testé négatif au coronavirus, mais maintenu en quarantaine

  En Israël, Benjamin Netanyhu testé négatif au coronavirus, mais maintenu en quarantaine Le Premier ministre israélien a été testé négatif lundi au coronavirus mais Benjamin Netanyahu, chargé de former un nouveau gouvernement afin d'affronter cette crise sanitaire, reste maintenu en quarantaine préventive. Israël recense 4 695 cas, dont 16 morts. C'est une quarantaine préventive. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, âgé 70 ans, a été testé négatif au coronavirus, lundi 30 mars. Il avait été placé initialement en quarantaine préventive car une employée de son bureau avait été testée positive lundi au Covid-19.

Selon les médias israéliens, Gantz aurait obtenu de Nétanyahou la promesse d’une alternance à la tête de l’Etat au bout de dix-huit mois, «Bibi» cédant théoriquement son siège à l’ancien militaire en septembre 2021. Autant dire aux calendes grecques : les nombreuses libertés prises par Nétanyahou avec ses engagements au fil des ans, et, plus récemment, avec les normes démocratiques inspirent une méfiance tenace chez ses anciens alliés, floués les uns après les autres. Parmi eux se comptent le précité Yaïr Lapid (brièvement ministre des Finances de Nétanyahou) et Moshe Yaalon, ex-ministre de la Défense devenu numéro 3 de Bleu-Blanc, qui ont refusé de suivre Gantz de l’autre côté du Rubicon.

«Suicide politique»

«Je ne ferais aucun compromis sur la démocratie, Nétanyahou en est bien conscient», s’est rengorgé Gantz. Sans convaincre ses seconds. Yaalon a parlé de «suicide politique». Lapid, sonné, a dit son «incompréhension» devant la décision de Gantz de «rejoindre en rampant le gouvernement de Bibi». D’autant que le Likoud a basé ses trois dernières campagnes sur la prétendue «débilité mentale» de Gantz, quand celui-ci traitait en retour le Premier ministre de «mafioso».

Coronavirus: Israël rend obligatoire le confinement à domicile

  Coronavirus: Israël rend obligatoire le confinement à domicile Coronavirus: Israël rend obligatoire le confinement à domicile © Reuters/RONEN ZVULUN CORONAVIRUS: ISRAËL REND OBLIGATOIRE LE CONFINEMENT À DOMICILE JERUSALEM (Reuters) - Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a annoncé jeudi un durcissement des mesures en vigueur dans le pays face à l'épidémie de coronavirus, en chargeant la police de faire appliquer le confinement à domicile de la population. "Dans le cadre de ces ordres, vous, citoyens israéliens, devez rester chez vous.

Dernière ironie : une fois nommé ministre des Affaires étrangères, comme annoncé partout, Gantz devrait laisser la présidence du Parlement au likoudnik Yuli Edelstein. Celui-là même qui avait démissionné du perchoir mercredi pour éviter de se plier à une injonction de la Cour suprême.

La capitulation du général Gantz provoque l’implosion de Bleu-Blanc, alliance de circonstance soudée autour du famélique slogan désormais caduc «tout sauf Bibi». C’est aussi la fin de la plus sérieuse des menaces au règne décennal de Nétanyahou, qui voit ici son horizon politique se dégager au bout de trois scrutins indécis, et après avoir obtenu le report son procès pour corruption le temps de l’épidémie. Cet arrangement devrait aussi éviter aux Israéliens de voter une quatrième fois d'affilée, mettant un terme au marasme institutionnel dans lequel était plongé le pays depuis plus d'un an. 

Sur Twitter, contemplant l’énième bérézina du camp anti-Nétanyahou, Ayman Odeh, chef de file des députés arabes, a ironisé en retournant l’adage préféré des Israéliens sur les Palestiniens dans la figure de Gantz et Lapid : «Ils ne manquent jamais une occasion de manquer une occasion…»

En Israël, arrestations dans les quartiers ultra-orthodoxes

  En Israël, arrestations dans les quartiers ultra-orthodoxes La communauté rigoriste est accusée de ne pas respecter le confinement. Plusieurs quartiers sont considérés comme des foyers de contamination. © Fournis par Euronews Les autorités d'Israël accusent des religieux rigoristes d'être à l'origine d'une vague de contaminations de Covid-19, notamment dans la ville Bnei Brak. Plusieurs arrestations ont eu lieu ces derniers jours. Des policiers en combinaison intégrale blanche arrêtant des juifs ultra-orthodoxes suspectés de ne pas respecter les règles sanitaires.

Suivez-nous sur Facebook
Téléchargez l'application
Microsoft News
Abonnez-vous à la newsletter

Ford et General Motors doivent produire "immédiatement" des respirateurs, selon Donald Trump .
Face à la propagation du coronavirus aux Etats-Unis, Donald Trump appelle GM et Ford à produire des respirateurs "immédiatement".Selon le New York Times, la Maison Blanche s'était préparée à annoncer la création d'une entité commune entre General Motors et Ventec Life Systems qui aurait permis la production de quelque 80.000 respirateurs artificiels. L'annonce a cependant été annulée à la dernière minute, selon le quotidien, par crainte que le coût de cette opération, évalué à plus d'un milliard de dollars, ne soit trop élevé pour le gouvernement fédéral. "Nous venons d'acheter beaucoup de respirateurs (...

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!