•   
  •   

Monde Inquiétude du personnel soignant à New York, qui s'estime exposé

23:25  28 mars  2020
23:25  28 mars  2020 Source:   msn.com

Au Brésil, les clubs mettent leurs installations à disposition des autorités sanitaires

  Au Brésil, les clubs mettent leurs installations à disposition des autorités sanitaires La prévoyance est de mise. Après que le Ministre brésilien de la santé Luiz Henrique Mandetta a indiqué que le nombre de cas de Covid-19 dans le pays augmenterait jusqu'en juillet, les autorités sont actuellement à la recherche de lieux disponibles pour installer des lits et accueillir les nombreux patients touchés. Le football étant à l'arrêt, douze des vingt clubs de première division se sont ainsi portés volontaires pour laisser leurs installations aux autorités sanitaires brésiliennes.

New York (AFP) - Equipements de protection rationnés, tests réservés aux malades les plus graves: à New York , épicentre de l'épidémie qui frappe désormais de plein fouet les Etats-Unis, certains soignants confient avoir une peur grandissante du coronavirus, alors que les malades se multiplient

Le maire de New York , Bill de Blasio, a lui assuré que les autorités faisaient tout pour "fournir équipement et matériel" aux soignants , et les "soulager" en faisant venir des renforts de personnel d'autres régions. Mais selon les estimations des autorités, il faudrait encore attendre trois semaines

Carte des régions hospitalières américaines où le manque de lits de soins intensifs se ferait le plus sentir, en fonction de différents scénarios d'évolution de la pandémie du nouveau coronavirus © Simon MALFATTO Carte des régions hospitalières américaines où le manque de lits de soins intensifs se ferait le plus sentir, en fonction de différents scénarios d'évolution de la pandémie du nouveau coronavirus

Equipements de protection rationnés, tests réservés aux malades les plus graves: à New York, épicentre américain de la pandémie de coronavirus, un nombre croissant de soignants s'estime en danger alors que les cas se multiplient dans leurs rangs.

Ils étaient une vingtaine rassemblés samedi matin devant les urgences du Jacobi Medical Center pour protester contre leurs conditions de travail dans cet hôpital du quartier du Bronx.

Zazie respecte-t-elle le confinement ? Elle se fait lyncher par les internautes !

  Zazie respecte-t-elle le confinement ? Elle se fait lyncher par les internautes ! La Toile ne lui a laissé aucune chance ... © Abaca Zazie respecte-t-elle le confinement ? Elle se fait lyncher par les internautes ! Hier, Mardi 24 mars, sur France 2, Zazie a participé à distance à l’émission « Ensemble avec nos soignants ». Tout aurait pu se passer pour le mieux mais… L’ancienne star de The Voice s’est littéralement fait lyncher sur les réseaux sociaux. En effet, en direct de son appartement parisien du 19ème arrondissement, Zazie a souhaité interpréter sa chanson « Je suis un homme » pour soutenir le personnel soignant particulièrement éprouvé ces derniers temps.

Le maire de New York , Bill de Blasio, a lui assuré que les autorités faisaient tout pour "fournir équipement et matériel" aux soignants , et les "soulager" en faisant venir des renforts de personnel d'autres régions. Mais selon les estimations des autorités, il faudrait encore attendre trois semaines

Chaque jour le personnel soignant se rend au chevet des malades avec inquiétude . Alors que la France est confinée pour limiter la propagation du coronavirus, le personnel soignant est en première ligne, parfois en manque de masques.

"Nous risquons nos vies pour sauver la votre", disait un panneau brandi par une infirmière, assorti du mot-clé "#PPENow", pour "personal protective equipment" (PPE), les masques, lunettes, gants ou tabliers nécessaires aux personnels en contact avec des patients infectés.

Des soignants accueillent des personnes venues se faire tester au Covid-19 dans un hôpital du Queens, le 26 mars 2020 à New York © Angela Weiss Des soignants accueillent des personnes venues se faire tester au Covid-19 dans un hôpital du Queens, le 26 mars 2020 à New York

"Il y a à la fois un sentiment de désespoir et de solidarité entre nous. Tout le monde a peur, on essaie de s'épauler", confie Diana Torres, 33 ans, infirmière en rééducation intensive dans un des hôpitaux du groupe new-yorkais Mount Sinai.

Son unité de rééducation intensive n'est pourtant pas la plus exposée face à l'épidémie, qui avait fait vendredi soir 366 morts et infecté plus de 25.000 personnes dans la ville de New York.

Coronavirus - Grey’s Anatomy, Good Doctor : leur beau geste pour lutter contre l’épidémie

  Coronavirus - Grey’s Anatomy, Good Doctor : leur beau geste pour lutter contre l’épidémie Ce mercredi 25 mars, la saison 16 inédite de "Grey’s Anatomy" se poursuit sur TF1. Et la série fait parler d’elle en pleine crise de coronavirus. Les producteurs du programme mais aussi ceux de "Good Doctor" ou encore "New Amsterdam" ont fait preuve de solidarité envers le personnel soignant. © google image Coronavirus - Grey’s Anatomy, Good Doctor : leur beau geste pour lutter contre l’épidémie Alors que le coronavirus sévit dans le monde entier, le personnel soignant de tous les pays se mobilise face à la pandémie malgré un manque de moyens de protection. Un courage remarqué et salué par les populations.

Dans l'ensemble, les équipements nécessaires aux personnels soignants - masques, gants, tabliers - sont encore disponibles en nombre suffisant, indiquent New York se calfeutre. Près de la moitié des passants portent des masques dans la rue, mais il y a toujours des joueurs de tennis sur les courts de

Outre «une crise de confiance entre les armées et le chef de l'Etat qui s 'est rendu coupable d'une humiliation inutile pour un homme qui n'avait fait que son devoir» d'alerter sur des «coupes budgétaires rendant difficile le du Parlement est d'avoir des gens qui s 'expriment totalement librement».

Un soignant, 26 mars 2020 devant l'hôpital d'Elmhurst à New York © Angela Weiss Un soignant, 26 mars 2020 devant l'hôpital d'Elmhurst à New York

Mais elle a déjà eu à s'occuper de plusieurs patients porteurs du virus, et a dû supplier pour obtenir des équipements de protection.

"Je n'obtenais rien, je commençais à être dans tous mes états", dit-elle.

"Ils rationnent les équipements. On vous dit +Tu reçois seulement tant de combinaisons, tant de masques+ et il faut les économiser. Alors vous mettez un sac plastique sur votre combinaison pour la faire durer plus longtemps", ajoute cette trentenaire, qui a relayé une photo devenue virale montrant des soignantes revêtues de sacs-poubelle.

Lorsqu'elle rentre chez elle, Diana Torres se met à l'isolement dans le grenier de sa maison de Passaic (New Jersey), pour ne pas risquer de transmettre éventuellement le virus à son mari, ses enfants, ou sa belle-mère.

Des personnes font la queue pour se faire tester devant un hôpital du Queens, le 26 mars 2020 à New York © Angela Weiss Des personnes font la queue pour se faire tester devant un hôpital du Queens, le 26 mars 2020 à New York

"C'est épouvantable", estime également un interne en psychiatrie d'un autre hôpital new-yorkais, dans le district du Queens. "Il n'y a pas assez d'argent, pas assez de tests, pas assez d'équipements de protection -- pas seulement pour les médecins, mais aussi pour les infirmiers, les auxiliaires, les agents de nettoyage".

Brighton offre 1000 billets au personnel soignant

  Brighton offre 1000 billets au personnel soignant Récompenser le corps médical tout en remplissant son stade. Ce mercredi, Brighton a annoncé faire don de 1000 billets de matchs au personnel soignant, pour remercier ceux qui sont au front dans la lutte contre la pandémie en les invitant gratuitement à voir une rencontre. Le directeur général des Seagulls, Paul Barber, a lancé l'opération en précisant que les billets offerts seraient à destination du personnel du NHS, le service de santé national britannique.

Le personnel de santé retraité aide pendant la pandémie. En cette période de pandémie, toutefois, leurs propres médecins estiment que les risques de Son employeur lui a confié de nouvelles tâches à la place, sans contact avec les patients, mais Annabelle estime que sa santé est toujours menacée.

De Rome à New York en passant par Paris, 900 millions de personnes dans le monde sont confinées chez elles ce week-end, dans l'espoir 12h15 - "Je me fais le relais des inquiétudes des soignants ", plaide Ségolène Royal. L'ancienne candidate socialiste à la présidentielle de 2007 n'épargne pas le

Un membre du personnel médical à l'entrée d'une tente de test à l'hôpital de Brooklyn, le 27 mars 2020 à New York © Angela Weiss Un membre du personnel médical à l'entrée d'une tente de test à l'hôpital de Brooklyn, le 27 mars 2020 à New York

"Les gens en première ligne ne sont pas protégés, ils sont comme des agneaux qu'on mène à l'abattoir", assène-t-il.

Le gouverneur Andrew Cuomo a affirmé samedi que les hôpitaux de l'Etat de New York disaient posséder, pour l'instant, des équipements de protection en quantité suffisante.

Il a néanmoins reconnu "une inquiétude" de certains personnels soignants, pour qui les recommandations des Centres de contrôle des maladies (CDC), autorité nationale en la matière, "ne (les protégeaient) pas assez".

Dans un souci d'économie, les CDC recommandent ainsi de renouveler moins souvent les équipements pour prévenir d'éventuelles pénuries, a expliqué le gouverneur, indiquant que le sujet était à l'étude.

"Si nous concluons que ces recommandations ne sont pas assez protectrices, alors nous mettrons en place nos propres règles", a-t-il annoncé.

- "Droit de savoir" -

L'interne en psychiatrie du Queens, qui se présente simplement comme Andrew, est actuellement chez lui pour cause de fièvre, toux et perte d'odorat: des symptômes caractéristiques du Covid-19, même s'il n'a pas pu être testé.

Jenifer : son très beau geste pour le personnel soignant

  Jenifer : son très beau geste pour le personnel soignant Pour aider les soignants en première ligne durant l'épidémie de coronavirus, Jenifer a offert l'une de ses robes de tournée. Elle a expliqué sa démarche sur son compte Instagram. Face à l'épidémie de coronavirus qui gagne chaque jour du terrain, la solidarité s'organise. Certaines célébrités ont ainsi décidé de faire des dons importants pour soutenir les victimes de la maladie ou les plus fragiles. Rihanna a apporté une contribution de 5 millions de dollars à différentes associations, aux Etats-Unis, en Afrique ou aux Caraïbes et de 700 000 dollars à La Barbade pour l'achat de respirateurs.

Une inquiétude que les sombres prédictions du maire de New York , Bill de Blasio, pour les mois d’avril-mai, ont récemment accentuée. Alors, comment pourrait-il renoncer aujourd’hui, ne serait-ce que temporairement, à exercer un métier qui s ’est imposé à lui par obligation, et qui s ’avère toujours

À New York , épicentre du coronavirus aux États-Unis, les hôpitaux sont sous tension, mais parviennent encore à faire face. Dans l'ensemble, les équipements nécessaires aux personnels soignants - masques, gants, tabliers - sont encore disponibles en nombre suffisant, indiquent les professionnels

A New York comme dans d'autres pays, les tests sont généralement réservés aux seules personnes présentant des symptômes "graves", telle une pneumonie, qu'elles travaillent ou non dans la santé.

"C'est criminel. C'est déjà être un gros sacrifice d'être dans la santé, c'est vraiment une honte d'en arriver là", estime Andrew.

"Techniquement, on est tous exposés", souligne aussi Diana Torres. Alors "on se comporte tous comme des paranos, en essayant de garder nos distances car on ne peut pas se faire tester".

"Nous en faisons assez pour avoir au moins le droit de savoir", dénonce cette mère de trois enfants. "Si ça se trouve, nous sommes tous en période d'incubation".

"On nous dit qu'on peut reprendre (le travail) dès qu'on se sent mieux", malgré les recommandations officielles qui disent d'attendre quelques jours après la disparition des symptômes, regrette aussi Mme Torres.

Mardi dernier, Kious Kelly, un infirmier de 48 ans qui avait été l'un des responsables de son unité, est mort. Il pourrait bien être le premier infirmier new-yorkais à décéder du coronavirus.

Interrogé sur le nombre de soignants malades, un responsable des hôpitaux municipaux new-yorkais a indiqué jeudi "ne pas avoir de décompte".

Dans un communiqué, la direction de Mount Sinai s'est dit "profondément attristée" par la mort de Kious Kelly, tout en assurant "fournir toujours au personnel les équipements de protection critiques dont il a besoin".

"C'était quelqu'un qui vivait littéralement à l'hôpital", raconte Mme Torres, "il a payé le prix ultime".

bur-tu/sdu

Patrick Bruel se remet du coronavirus .
Que les fans de Patrick Bruel se rassurent : le chanteur se remet bien du coronavirus. Hier en effet, le chanteur français avait confié à France Info avoir été infecté par le virus. L’interprète de Casser la voix a avoué sur les ondes avoir « eu un peu peur à un moment donné » et avoir « vraiment passé un sale moment ». Mais aujourd’hui, tout va mieux et c’est ce qu’il a tenu à dire à ses fans inquiets. Celui qui est aussi acteur a expliqué sur ses réseaux sociaux avoir « eu la chance de plutôt bien réagir » à la maladie infectieuse. « Après quelques jours de fièvre, toux et fatigue, je vais désormais beaucoup mieux », ajoute-t-il.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!