•   
  •   

Monde Coronavirus:la Maison Blanche avait été prévenue du danger dès fin janvier

02:25  08 avril  2020
02:25  08 avril  2020 Source:   rfi.fr

Trump vante les audiences de ses points de presse coronavirus

  Trump vante les audiences de ses points de presse coronavirus Donald Trump a un grand motif de satisfaction: le succès, en terme de nombre de téléspectateurs, de ses points de presse quotidiens sur le coronavirus. Lors du point quotidien du "groupe de travail sur le coronavirus", qui a lieu dans la salle de presse de la Maison Blanche, le milliardaire républicain passe tour à tour d'explications sur l'urgence sanitaire à des attaques virulentes contre les élus démocrates ou des considérations purement électorales.

Donald Trump a été averti à deux reprises de l'ampleur du danger du coronavirus . REUTERS/Kevin Lamarque. Un mémo publié ce mardi 7 avril dans la presse américaine révèle que l'administration Trump avait été informée dès fin janvier d'un risque de grave de pandémie.

Maintenant qu’ils sont là, je les invite à rester jusqu’à la fin du confinement et à ne plus bouger », prévient le colonel. Le message est clair, les vacanciers du L’arrivée nocturne de vacanciers dans les résidences secondaires et lieux de vacances de Haute-Savoie agite la préfecture. « C’ est le sujet du

Donald Trump a été averti à deux reprises de l'ampleur du danger du coronavirus. © REUTERS/Kevin Lamarque Donald Trump a été averti à deux reprises de l'ampleur du danger du coronavirus.

Un mémo publié ce mardi 7 avril dans la presse américaine révèle que l'administration Trump avait été informée dès fin janvier d'un risque de grave de pandémie.

Le premier avertissement remonte au 29 janvier. Alors que des cas de coronavirus commencent à être recensés un peu partout dans le monde, le conseiller au Commerce Peter Navarro prévient la Maison Blanche : « L'absence de protection ou de vaccin laisserait les Américains sans défense en cas d'épidémie de coronavirus. »

Dans ce premier mémo, le conseiller au Commerce évoque la mise en péril de la vie d’un demi-million d’Américains. Deux jours plus tard, Donald Trump ordonne la fermeture des frontières avec la Chine, mais il continue de minimiser les risques. Le président assure même que le virus va disparaître de lui-même, rappelle notre correspondante à Washington, Anne Corpet.

Direct - Coronavirus : presque 10 000 morts aux Etats-Unis

  Direct - Coronavirus : presque 10 000 morts aux Etats-Unis • Plus de 68 000 morts, c’est le bilan officiel du coronavirus dans le monde. Plus de 1,2 million d’infections ont été officiellement diagnostiquées dans 190 pays et territoires. Un chiffre inférieur à la réalité, beaucoup de pays ne testant que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. • Les Etats-Unis sont en train de devenir le nouveau centre mondial de la pandémie : le pays compte désormais presque 10 000 morts et plus de 300 000 cas. L’Italie reste le pays le plus touché en nombre de morts avec plus de 16 000 décès. L’Espagne, quant à elle, dénombre plus de 12 400 morts. Pendant ce temps, le bilan officiel chinois est de plus en plus contesté.

Si les contrôles policiers ont été renforcés, c' est essentiellement pour empêcher les rassemblements à l'extérieur, aucune attestation n' étant requise pour les sorties individuelles. Coronavirus - Carlos Moreno : "Le monde ne pourra plus être le même, même après le déconfinement".

Coronavirus : le quotidien des vétérinaires a été aussi chamboulé. Coronavirus - Covid 19. Coronavirus : l 'urgentiste chinoise qui a tenté d'alerter sur les dangers du coronavirus l'essentiel Fin décembre, Ai Fen, responsable du service des urgences de l’hôpital central de Wuhan, a prévenu

Alarmé, Peter Navarro rédige une deuxième note interne le 23 février. Il évoque cette fois la probabilité accrue d’une pandémie et observe : « Des centaines de millions d’Américains pourraient être infectés, ce qui pourrait entraîner la mort de 1,2 million de personnes ». Le conseiller au Commerce demande que 3 milliards de dollars soient immédiatement dégagées pour organiser la prévention et les diagnostics, autrement dit, pour produire des tests de dépistage. Aucune mesure n’est prise en ce sens.

Le 21 mars, soit un mois plus tard, le cap des 300 morts est franchi aux Etats-Unis. Donald Trump déclare alors : « J’aurais aimé que l’on nous prévienne plus tôt. Nous ne savions pas ce qui allait se passer ». Le pays a enregistré au total plus de 12 000 décès.

Trump réunira les dirigeants du G7 en liaison vidéo pour discuter de la pandémie .
WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Donald Trump tiendra une vidéoconférence avec les dirigeants du G7 jeudi pour coordonner les réponses nationales à l'épidémie de coronavirus, a annoncé mardi la Maison Blanche.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!