•   
  •   

Monde Des manifestants demandent à Trudeau d'accorder aux demandeurs d'asile la résidence permanente de première ligne COVID-19

23:41  23 mai  2020
23:41  23 mai  2020 Source:   cbc.ca

Amnesty International appelle le Canada à ouvrir la frontière aux réfugiés des États-Unis

 Amnesty International appelle le Canada à ouvrir la frontière aux réfugiés des États-Unis © Geoff Robins / AFP / Getty Images Des demandeurs d'asile marchent le long de Roxham Road près de Champlain, New York, le 6 août 2017, pour se diriger vers la frontière canado-américaine .

a sign on the side of a building: A demonstrator holds a sign with the picture of Marcelin François, an asylum seeker who worked as a patient attendant and died of COVID-19 last month. © Valeria Cori-Manocchio / CBC Un manifestant tient une pancarte avec la photo de Marcelin François, un demandeur d'asile qui travaillait comme préposé aux patients et est décédé COVID-19 le mois dernier.

Un groupe de défenseurs des demandeurs d'asile a tenu une manifestation devant le bureau de circonscription de Montréal du Premier ministre Justin Trudeau samedi, appelant son gouvernement à accorder la résidence permanente à ceux qui sont déjà dans le pays et à travailler en première ligne de la pandémie de COVID-19 en Québec.

Plus d'une centaine de personnes se sont rassemblées devant le bureau du boulevard Crémazie, portant des masques et agitant des pancartes et des drapeaux haïtiens.

Trudeau demande aux PDG des banques leur avis sur l'économie, l'allégement COVID-19

 Trudeau demande aux PDG des banques leur avis sur l'économie, l'allégement COVID-19 © Reuters / Blair Gable PHOTO DE DOSSIER: Le Premier ministre du Canada Justin Trudeau arrive à une réunion du comité spécial sur la pandémie de COVID-19 à la Chambre des communes sur le Parlement Hill in Ottawa (Reuters) - Le Premier ministre canadien Justin Trudeau s'est entretenu avec les dirigeants des six grandes banques du pays pour connaître leur point de vue sur l'état de l'économie et les efforts de secours COVID-19, a rapporté le Globe and Mail, citant plusieurs sources.

De nombreux demandeurs d'asile au Québec sont originaires d'Haïti - des milliers sont entrés au Canada à Roxham Road en 2017, un point d'entrée très fréquenté pour les demandeurs d'asile provenant des États-Unis

"Nous sommes ici pour demander au gouvernement de reconnaître les sacrifices de notre travailleurs ", a déclaré Wilner Cayo, l'un des organisateurs et président de Debouts pour la dignité, une organisation de défense des droits.

"Accordez-leur leur résidence permanente. Ils travaillent trop dur pour nous, pour nos aînés. S'il vous plaît, s'il vous plaît, soyons humains."

Une femme tenait une pancarte avec l'image de Marcelin François dessus. François était un demandeur d'asile haïtien travaillant dans un foyer de soins de longue durée, décédé le mois dernier à la suite de complications liées à COVID-19.

Les derniers développements sur COVID-19 au Canada

 Les derniers développements sur COVID-19 au Canada Les dernières nouvelles sur la pandémie mondiale de COVID-19 (toutes les heures de l'Est): 11h30 Le Premier ministre Justin Trudeau a annoncé un avantage pour les pêcheurs touchés financièrement par le COVID -19 crise. L'avantage pour les pêcheurs de poisson procurera 75% des revenus perdus jusqu'à 10 000 $ aux pêcheurs qui ont vu leur revenu baisser de 25%. Le gouvernement accordera également des subventions non remboursables de 10 000 $ aux pêcheurs qui possèdent leur propre entreprise.

Sa mort a été signalée pour la première fois dans La Presse et a alimenté les appels aux gouvernements provincial et fédéral pour garantir que les demandeurs d'asile comme lui puissent rester.

La crise sanitaire a mis en lumière le rôle crucial que jouent les demandeurs d'asile et autres personnes à statut précaire dans l'économie de la province, avec des milliers de patients en tant que préposés aux soins dans les foyers de soins de longue durée et occupant d'autres emplois essentiels.

Ils travaillent de longues heures dans des usines de conditionnement de viande et des entrepôts, ou s'occupent de personnes âgées dans des foyers de soins de longue durée - des emplois peu rémunérés et difficiles à pourvoir.

Mais ils ne pourront peut-être pas rester au Canada lorsque les expulsions, qui se sont presque arrêtées pendant la crise du COVID-19, reprennent.

Aucune indication que les gouvernements écouteront

Malgré les appels croissants d'organisateurs communautaires, d'avocats et de politiciens de l'opposition au Québec et à Ottawa pour que le gouvernement fédéral crée un programme spécial pour les demandeurs d'asile, ni Trudeau ni le premier ministre François Legault n'ont indiqué qu'ils étaient en faveur de Ce faisant.

Davantage de provinces s'apprêtent à assouplir les restrictions relatives aux COVID-19

 Davantage de provinces s'apprêtent à assouplir les restrictions relatives aux COVID-19 © Thomson Reuters Le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, assiste à une conférence de presse à Rideau Cottage, alors que les efforts se poursuivent pour ralentir la propagation de la maladie à coronavirus (COVID-19), à Ottawa (Ontario), Canada le 24 avril 2020.

Dans une déclaration envoyée par courriel samedi, Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada a déclaré que "les travailleurs de la santé de première ligne jouent un rôle essentiel pour garder les Canadiens en santé. Nous sommes tous profondément reconnaissants pour leur dévouement, leur engagement et leur bravoure."

Mais que "tous les demandeurs d'asile éligibles reçoivent une audition complète et équitable sur le bien-fondé individuel de leur demande".

Alexandre Boulerice, député néo-démocrate de Rosemont-La-Petite-Patrie, était à la manifestation.

"Ils donnent littéralement leur vie pour prendre soin de nos aînés", a déclaré Boulerice. "Le moins que nous puissions faire est de leur assurer la sécurité, un statut leur permettant de rester ici parce qu'ils travaillent pour le bien commun de notre société."

a group of people walking on a sidewalk: Demonstrators, keeping a safe distance between them, gathered at prime minister's riding office Saturday morning. Some people stayed in their cars. © Valeria Cori-Manocchio / CBC Des manifestants, gardant une distance de sécurité entre eux, se sont rassemblés samedi matin au bureau du Premier ministre. Certaines personnes sont restées dans leurs voitures.

Boulerice a aidé à diriger une pétition au nom d'un groupe communautaire montréalais qui demande à Trudeau de «faire preuve de leadership en mettant en œuvre un programme spécial pour régulariser le statut des demandeurs d'asile qui luttent contre COVID-19».

Boulerice s'est dit déçu de la façon dont le gouvernement du Québec a jusqu'à présent réagi à la question.

Lorsque Legault a été interrogé à ce sujet jeudi, il a déclaré à propos des demandeurs d'asile: "nous en avons besoin, nous avons la chance de les avoir", mais qu '"il y a des règles [à suivre] pour les personnes qui souhaitent devenir immigrés". . "

Frantz André, l'un des fondateurs du Comité d'action pour les personnes sans statut, un groupe de défense qui aide les demandeurs d'asile à s'établir à Montréal, a aidé à organiser la manifestation.

Il dit qu'il ne sert à rien de faire pression sur le gouvernement provincial parce qu'il a mené une campagne pour réduire le nombre d'immigrants au Québec.

"Nous demandons la résidence permanente; je pense que M. Trudeau a cette opportunité morale et humaine de s'assurer que nous sommes les bienvenus ici."

Résident avec COVID-19 laissé à Hamilton, en Ontario, maison de retraite .
© Google Maps La résidence de retraite de Rosslyn a déclaré une épidémie de COVID-19 le 10 mai. Un résident d'une maison de retraite de Hamilton qui a été durement touchée par un COVID-19 épidémie a été accidentellement laissée pour compte lors d'un transfert massif de patients vers les hôpitaux locaux. Cinquante-deux résidents de la résidence pour personnes âgées de Rosslyn ont été transférés à l'hôpital St.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 7
C'est intéressant!