•   
  •   

Monde Donald Trump met la pression sur Pékin au sujet de Hong Kong

00:50  30 mai  2020
00:50  30 mai  2020 Source:   lexpress.fr

Pékin va présenter une loi de sécurité nationale sur Hong Kong

  Pékin va présenter une loi de sécurité nationale sur Hong Kong Pékin va présenter une loi de sécurité nationale sur Hong Kong © Reuters/CARLOS GARCIA RAWLINS PÉKIN VA PRÉSENTER UNE LOI DE SÉCURITÉ NATIONALE SUR HONG KONG HONG KONG (Reuters) - Les autorités chinoises vont présenter vendredi un projet de loi de sécurité nationale relatif à Hong Kong, interdisant la sécession, l'ingérence étrangère et le terrorisme, rapporte jeudi le South China Morning Post, citant des sources anonymes.

Donald Trump a promis mardi d'annoncer d'ici la fin de la semaine sa riposte au projet de loi controversé que la Chine veut imposer à Hong Kong , prévenant qu'il risquait de faire perdre au territoire son statut de place financière internationale.

Hong Kong : Trump met en garde Pékin . Des centaines de manifestants dans le centre de Hong Kong . Prise de parole de Donald Trump , communiqués de pays occidentaux, discussions à l'ONU: la Chine affronte vendredi une pression grandissante en raison de sa volonté d'imposer une loi sur la

Le président américain estime que la Chine "n'a pas tenu parole" sur l'autonomie de Hong Kong et que la législation sur la sécurité nationale est "une tragédie".

Le président américain Donald Trump dans la salle de presse de la Maison Blanche le 23 avril 2020 © afp.com/MANDEL NGAN Le président américain Donald Trump dans la salle de presse de la Maison Blanche le 23 avril 2020

Le président américain avait promis une riposte. Il a fait différentes annonces ce vendredi soir concernant la Chine après la volonté de Pékin de faire passer un projet de loi sur la sécurité nationale, jugé liberticide pour les habitants de Hong Kong. Les Etats-Unis estiment qu'il s'agit d'une manière déguisée de museler l'opposition hongkongaise et de rogner les libertés, ce que dément fermement la Chine.

Effroi à Hong Kong après l'annonce de Pékin d'imposer une loi sur la sécurité nationale

  Effroi à Hong Kong après l'annonce de Pékin d'imposer une loi sur la sécurité nationale Lassé de réclamer l’adoption de lois de sécurité nationale selon les procédures locales, Pékin a annoncé son intention de parachuter dans la Constitution de Hong Kong des lois sur mesures vouées à éteindre toute protestation. Les réactions à Hongkong et les explications de ce qui se cache derrière cette annonce de Pékin. De notre correspondante à Hong Kong, Florence de Changy Les réactions à Hong Kong, suite à l’annonce que Pékin allait imposer de manière unilatérale, des lois de sécurité nationale ont d’abord été le choc, quasiment de l’effroi. Les gens n’en ont pas cru leurs oreilles. Certains parlent de la « mort de Hong Kong ».

Donald Trump envisage d'ailleurs une éventuelle riposte si Pékin réduit les libertés dont dispose l'ancienne colonie britannique. La volonté chinoise d'imposer une loi sur la sécurité nationale à Hong Kong n'est pas appréciée par le Président américain.

Donald Trump envisage d'ailleurs une éventuelle riposte si Pékin réduit les libertés dont dispose l'ancienne colonie britannique. La volonté chinoise d'imposer une loi sur la sécurité nationale à Hong Kong n'est pas appréciée par le Président américain.

Donald Trump a jugé que la Chine "n'a pas tenu parole" sur l'autonomie de Hong Kong et a estimé que la législation sur la sécurité nationale était "une tragédie" pour le monde, lors d'une allocution depuis la Maison Blanche. "L'action du gouvernement chinois contre Hong Kong est la dernière d'une série de mesures qui diminuent le statut détenu depuis longtemps et fièrement par la ville. C'est une tragédie pour le peuple de Hong Kong, de Chine, et bel et bien pour le peuple du monde", a-t-il déclaré.

Elimination des exemptions accordées à Hong Kong

Le président américain a alors annoncé le début de l'élimination des exemptions accordées à Hong Kong. Les Etats-Unis vont débuter le processus de suppression des exemptions commerciales dont bénéficiait Hong Kong, a annoncé vendredi Donald Trump lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche.

Hong Kong: Le projet de loi sécuritaire de Pékin ne nuira pas aux libertés, dit Lam

  Hong Kong: Le projet de loi sécuritaire de Pékin ne nuira pas aux libertés, dit Lam Hong Kong: Le projet de loi sécuritaire de Pékin ne nuira pas aux libertés, dit Lam © Reuters/TYRONE SIU HONG KONG: LE PROJET DE LOI SÉCURITAIRE DE PÉKIN NE NUIRA PAS AUX LIBERTÉS, DIT LAM HONG KONG (Reuters) - La cheffe de l'exécutif de Hong Kong, Carrie Lam, a déclaré mardi que le projet de loi de sécurité nationale étudié par la Chine ne nuirait pas aux droits et aux libertés dans le territoire semi-autonome, appelant les citoyens hongkongais à attendre de connaître le texte chinois dans les détails.

Donald Trump a maintenu une pression maximale sur Pékin , ordonnant vendredi soir à ses services de lancer la procédure en vue d'imposer des droits de douane sur la quasi-totalité des importations en provenance de Chine, au risque de malmener la croissance mondiale et de déstabiliser les marchés

Pékin (AFP) - Prise de parole de Donald Trump , communiqué de pays occidentaux, discussion à l'ONU: la Chine affronte vendredi une pression Ce texte de loi intervient après les manifestations montres à Hong Kong en 2019 contre l'influence de Pékin , marquées par des actes de violence, et

"Hong Kong n'est plus suffisamment autonome pour justifier le traitement spécial que nous réservions au territoire depuis la rétrocession", a dit le président américain.

Par conséquent "je demande à mon administration de lancer le processus de fin des exemptions qui permettaient à Hong Kong d'avoir un traitement différent et spécial. Cela affectera la totalité des accords (avec Hong Kong), de notre traité d'extradition au contrôle des exportations des technologies à double usage et plus, avec peu d'exceptions", a précisé Donald Trump.

L'entrée de ressortissants chinois suspendue

Par ailleurs, les Etats-Unis suspendent l'entrée sur leur territoire de ressortissants chinois présentant un "risque" potentiel pour la sécurité des Etats-Unis. Affichant sa volonté de mieux sécuriser "la recherche universitaire vitale pour le pays", il a alors annoncé la suspension de l'entrée de "certains ressortissants de la Chine que nous avons identifié comme potentiels risques à la sécurité".

Projet de loi controversé à Hong Kong : Donald Trump promet une riposte à Pékin

  Projet de loi controversé à Hong Kong : Donald Trump promet une riposte à Pékin Mécontant de la loi sur la sécurité nationale que la Chine veut imposer à Hong Kong, le président américain a affirmé mardi qu'une riposte serait annoncée avant la fin de la semaine. Donald Trump s'est une nouvelle fois montré menaçant envers Pékin, mardi 26 mai. Sans entrer dans les détails, le président américain a déclaré qu'il se préparait à engager cette semaine une action contre la Chine en raison de la volonté de celle-ci d'imposer uneDonald Trump s'est une nouvelle fois montré menaçant envers Pékin, mardi 26 mai.

Le président américain Donald Trump a prévenu dimanche la Chine qu'une répression des manifestations de Hong Kong similaire à l'écrasement du mouvement de

Les manifestants mettent le feu au commissariat de police de Minneapolis. AFP. USA: poursuite des émeutes à Minneapolis après la mort d'un homme noir aux mains de la police. Le Parlement chinois engage la reprise en main controversée de Hong Kong .

Le président américain est cependant resté évasif sur la portée exacte de cette décision et sur le nombre d'étudiants qui pourraient être concernés.

Les Etats-Unis "appellent tous les Etats membres de l'ONU à se joindre à eux pour demander à la Chine de changer de trajectoire et d'honorer ses engagements légaux internationaux à l'égard de cette institution (l'ONU) et de la population de Hong Kong", a déclaré l'ambassadrice américaine à l'ONU, Kelly Craft.

Pas de consensus

Les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont exhorté à l'ONU la Chine à réfléchir aux "inquiétudes sérieuses et légitimes" liées à l'autonomie de Hong Kong. La législation sécuritaire voulue par la Chine pour Hong Kong "risque de restreindre les libertés que la Chine s'est engagée à respecter en vertu du droit international", a souligné de son côté l'ambassadeur britannique en exercice auprès de l'ONU, Jonathan Allen. "Si elle est appliquée, elle exacerbera les divisions profondes dans la société à Hong Kong", a-t-il ajouté dans un communiqué publié à l'issue d'une visioconférence à huis clos et informelle du Conseil de sécurité demandée par Washington et Londres.

Trump dit à l'administration de commencer le processus d'élimination des privilèges de Hong Kong

 Trump dit à l'administration de commencer le processus d'élimination des privilèges de Hong Kong WASHINGTON, 29 mai (Reuters) - Le président américain Donald Trump a déclaré vendredi qu'il ordonnait à son administration de commencer le processus d'élimination du traitement spécial pour Hong Kong en réponse aux plans de la Chine de imposer une nouvelle législation en matière de sécurité sur le territoire.

Donald Trump a promis mardi d'annoncer d'ici la fin de la semaine sa riposte au projet de loi controversé que la Chine veut imposer à Hong Kong . Ce dossier est venu détériorer encore un peu plus les relations entre les deux premières puissances mondiales, déjà tendues à l'extrême au sujet

D’après Donald Trump , Pékin «a violé ses obligations», «en prenant unilatéralement le contrôle de la situation sécuritaire à Hong Kong ». ne correspond pas au sujet de l'article commenté; promeut la haine, la discrimination raciale, ethnique, sexuelle, religieuse, sociale et porte atteinte aux droits des

"Nous espérons que le gouvernement chinois fera une pause et réfléchira aux préoccupations sérieuses et légitimes que cette proposition a soulevées à Hong Kong et dans le monde", a déclaré le diplomate britannique.

La Chine, qui avait bloqué mercredi une demande américaine de réunion formelle du Conseil de sécurité sur Hong Kong, a jugé à l'issue de la visioconférence vendredi que la démarche occidentale était vaine. "Il n'y a pas eu de consensus, pas de discussions formelles au Conseil de sécurité et la démarche des Etats-Unis et du Royaume-Uni n'a mené à rien", a souligné dans un communiqué l'ambassadeur chinois à l'ONU Zhang Jun. Ces deux pays doivent "arrêter immédiatement d'interférer dans les affaires de Hong Kong", a-t-il ajouté. "Toute tentative d'utiliser Hong Kong pour interférer dans les affaires internes de la Chine est vouée à l'échec", a insisté le diplomate chinois.

En vertu du concept "Un pays, deux systèmes", l'ex-colonie britannique bénéficie depuis sa rétrocession à la Chine en 1997 d'une large autonomie, de la liberté d'expression et d'une justice indépendante. Le projet de loi sur la sécurité nationale a reçu jeudi l'aval à Pékin du Parlement national.

AUSSI SUR MSN: Hong Kong: les sanctions ne sont pas la solution (UE) (29/05/20)

Trump dénonce la "tragédie" de Honk Kong, restreint l'entrée d'étudiants chinois

  Trump dénonce la Le président Donald Trump a estimé vendredi que le comportement de la Chine vis-à-vis de Hong Kong était "une tragédie" pour le monde et annoncé desPékin "n'a pas tenu sa parole donnée au monde d'assurer l'autonomie de Hong Kong", a-t-il déclaré lors d'une brève déclaration depuis les jardins de la Maison Blanche.


Suivez-nous sur Facebook
Téléchargez l'application
Microsoft News
Abonnez-vous à la newsletter

Hong Kong: Londres redoute de voir Pékin "franchir le Rubicon" .
Hong Kong: Londres redoute de voir Pékin "franchir le Rubicon"LONDRES (Reuters) - Le Royaume-Uni a rappelé mardi la Chine à ses obligations internationales concernant l'autonomie de Hong Kong, qu'une loi sur la sécurité pourrait menacer.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 4
C'est intéressant!