•   
  •   

Monde Mort de George Floyd : Donald Trump menace d'envoyer l'armée pour "dominer" les rues

05:15  02 juin  2020
05:15  02 juin  2020 Source:   france24.com

Jimmy Kimmel dénonce Trump pour `` violence enflammée '' au milieu des protestations nationales contre la mort de George Floyd

 Jimmy Kimmel dénonce Trump pour `` violence enflammée '' au milieu des protestations nationales contre la mort de George Floyd Votre navigateur ne prend pas en charge cette vidéo Jimmy Kimmel a commencé l'épisode de vendredi de son émission de fin de soirée sur une note nettement plus sombre que d'habitude. Dans son monologue, Kimmel a abordé les récentes protestations qui ont éclaté après la mort de George Floyd - l'homme noir non armé qui est mort en détention aux mains de la police de Minneapolis - et a appelé le président Donald Trump pour sa gestion de la incident.

Le président des États-Unis, Donald Trump , a demandé à tous les gouverneurs de déployer la Il a menacé , lundi soir, d ’ envoyer les Forces militaires si la violence n’est pas contenue rapidement. Les Américains sont survoltés depuis la mort de George Floyd – un Américain noir tué par un policier

Trump menace d ’ envoyer l ’ armée pour mettre fin aux émeutes. Le président des États-Unis, Donald Trump , a demandé à tous les gouverneurs de déployer la garde nationale « en nombre suffisant pour dominer les rues » et maitriser les manifestants.

Donald Trump devant l'église St John, tout près de la Maison Blanche, le 1er juin 2020. © Tom Brenner, Reuters Donald Trump devant l'église St John, tout près de la Maison Blanche, le 1er juin 2020.

Le président américain a affirmé lundi que si les gouverneurs et les maires ne prenaient pas les mesures nécessaires pour contrôler les manifestations réclamant justice pour l'Afro-Américain George Floyd, alors il enverrait l'armée. Il s'est ensuite rendu dans une église juste en face de la Maison Blanche après avoir fait évacuer les protestataires qui lui bloquaient la route.

Le camp républicain réclamait depuis plusieurs jours que le président s'adresse à la nation, après une semaine de manifestations et d'émeutes contre les violences policières et le racisme aux États-Unis. Lundi 1er juin, Donald Trump s'est exécuté. Et c'est un discours très ferme qu'il a livré depuis la Maison Blanche.

Une autopsie indépendante affirme que George Floyd a été étouffé et qu'il s'agit d'un homicide

  Une autopsie indépendante affirme que George Floyd a été étouffé et qu'il s'agit d'un homicide Une autopsie indépendante affirme que George Floyd a été étouffé et qu'il s'agit d'un homicide(Reuters) - Deux médecins légistes qui ont réalisé une autopsie indépendante du corps de George Floyd, tué la semaine dernière par un policier lors d'une violente interpellation, affirment que la victime est morte par "asphyxie mécanique" et que sa mort résultat d'un homicide.

Donald Trump a plusieurs fois évoqué sa volonté de lancer la conquête militaire de l'espace par les Etats-Unis, en créant une force spatiale. Le commandant en chef des forces armées a confirmé ce qu'il avait déjà évoqué auparavant : la création d'une force spatiale indépendante de l ' armée de l'air.

Mort de George Floyd . Etats-Unis : deux voitures de police foncent sur la foule à New York. Les dessous du plan de la Chine pour dominer le monde. Le conflit entre Donald Trump et Twitter a souligné l'hostilité de la Silicon Valley envers le président américain.

Qualifiant d'"actes de terreur" les attaques contre la police lors de la fronde réclamant justice pour George Floyd, un Afro-Américain asphyxié lundi dernier sous le genou d'un policier de Minneapolis, le chef de l'État a menacé de déployer l'armée pour "dominer" les rues.

"Les maires et les gouverneurs doivent établir une présence massive des forces de l'ordre jusqu'à ce que les violences soient endiguées", a-t-il ordonné. "Si une ville ou un État refuse de prendre les mesures qui sont nécessaires pour défendre la vie et les biens de leurs habitants, alors j'enverrai l'armée américaine et résoudrai rapidement le problème pour eux", a déclaré Donald Trump. Il a par ailleurs annoncé qu'il déployait des milliers de soldats à Washington.

États-Unis : le rapport d'autopsie officiel de George Floyd conclut à un "homicide"

  États-Unis : le rapport d'autopsie officiel de George Floyd conclut à un George Floyd a fait un "arrêt cardiaque et pulmonaire" à cause de son immobilisation par les forces de l'ordre, confirme un rapport d'autopsie officiel publié lundi, qui conclut à un "homicide". Une autre autopsie, commandée par la famille, estime que cet Afro-Américain décédé lundi dernier à Minneapolis a été "asphyxié par pression prolongée". Deux autopsies de George Floyd ont été publiées lundi 1er juin. L'une, officielle, conclut que cet Afro-Américain de 46 ans est bien mort "par homicide" à cause de la "pression exercée sur son cou" par le genou d'un policier de Minneapolis, et était drogué au fentanyl, un puissant opiacé.

Réseaux sociaux vs Donald Trump . Mark Zuckerberg est critiqué par des salariés de Facebook après avoir refusé de Vague de colère. Mort de George Floyd : les images des incidents à Washington près de la Maison Blanche. Xi Jinping. Les dessous du plan de la Chine pour dominer le monde.

Mort de Georges Floyd : Berlin, Londres, Toronto des manifestations qui s'étendent au-delà des Etats-Unis. 6/7 Des artistes syriens ont dessiné un portrait de George Floyd sur les ruines d’un bâtiment, à Idlib. 7/7 Un graf dans les rues de Barcelone, en Espagne, en hommage à George Floyd .

"Opération de communication"

Prenant tout le monde de court, le président s'est ensuite rendu, à pied, dans une église située juste en face de la Maison Blanche. Un choix symbolique, puisque la veille, la "Saint John's Church", parfois surnommée "l'église des présidents", avait été ciblée dimanche soir par un incendie, finalement sans dégât important. Lundi, dans un geste d'ouverture, les membres de la paroisse distribuaient "de l'eau et des prières gratuites" aux manifestants.

Quelques minutes avant le début du couvre-feu prévu à 19 h à Washington, et alors que Donald Trump continuait son discours télévisé, les manifestants, jusqu'ici pacifiques, qui se trouvaient sur les lieux, ont été évacués à coup de gaz lacrymogène et de balles en caoutchouc. Objectif : libérer le passage à Donald Trump et son équipe. Sous les flashs des photographes, une Bible à la main, le président a alors prononcé quelques mots. "Nous avons un grand pays", a-t-il notamment dit.

La manœuvre a révolté bon nombre de commentateurs démocrates à Washington. Ils ont dénoncé une "opération de communication" qui non seulement met en danger la sécurité publique immédiate mais jette de l'huile sur le feu, alors que la tension est déjà à son maximum à travers le pays.

Des dizaines de villes ont instauré des couvre-feux, du jamais vu depuis l'assassinat de Martin Luther King Jr. en 1968. La Garde nationale a été déployée dans 23 États et à Washington.

Avec Reuters

Twitter désactive une vidéo de Donald Trump après une plainte sur les droits d'auteurs .
Twitter a désactivé une vidéo en hommage à George Floyd publiée sur le compte de campagne du président américain Donald Trump, citant une plainte relative aux droits d'auteur. "Nous soutenons le droit des manifestants pacifiques et nous entendons leurs appels", déclame le président Trump. "Je me tiens devant vous en tant qu'ami et allié de tous les Américains en quête de justice et de paix." Dans une vidéo de 3'45, intitulée "Healing, not"Nous soutenons le droit des manifestants pacifiques et nous entendons leurs appels", déclame le président Trump. "Je me tiens devant vous en tant qu'ami et allié de tous les Américains en quête de justice et de paix.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!