•   
  •   

Monde Rubio: Des manifestants à l'extérieur de la Maison Blanche «sont délibérément restés pour déclencher une action policière»

08:40  02 juin  2020
08:40  02 juin  2020 Source:   thehill.com

Mort de George Floyd: des centaines de manifestants devant la Maison Blanche

  Mort de George Floyd: des centaines de manifestants devant la Maison Blanche Des centaines de personnes ont manifesté vendredi soir devant la Maison Blanche pour exprimer leur colère après la mort de George Floyd, un homme noir de 46 ans, aux mains de la police. Son décès lundi lors d'une interpellation violente a ravivé les plaies raciales des Etats-Unis. Brandissant des pancartes barrées de slogans comme "Arrêtez de nous tuer" et "La vie des Noirs compte", les manifestants ont réclamé "justice pour George Floyd" devantSon décès lundi lors d'une interpellation violente a ravivé les plaies raciales des Etats-Unis.

A Washington, des pompiers s'affairent autour d'un feu qui couve alors qu'une équipe commence à nettoyer Lafayette Square près de la Maison Blanche , après une nouvelle nuit de confrontations entre manifestants et policiers dans la capitale américaine.

Dimanche 31 mai, des centaines de manifestants se sont réunis près de la Maison blanche pour dénoncer le racisme et les violences policières Sixième nuit placée sous le signe de la violence aux Etats-Unis, après la mort de George Floyd. L'homme noir a été tué par un policier blanc lors d'une

Le sénateur Marco Rubio (R-Floride) a déclaré lundi que les manifestants expulsés de Lafayette Park «étaient délibérément restés pour déclencher une action policière».

Marco Rubio wearing a suit and tie smiling at the camera: Rubio: Protesters outside White House 'deliberately stayed to trigger police action' © Greg Nash Rubio: Des manifestants à l'extérieur de la Maison Blanche "sont délibérément restés pour déclencher une action policière"

Le sénateur de Floride a tweeté que "de nombreux médias ont craint les tactiques calculées et délibérées d'agitateurs professionnels".

"Ils savaient que la rue devait être nettoyée avant 19 heures," a-t-il déclaré. "Mais ils sont délibérément restés pour déclencher l'action de la police et obtenir l'histoire qu'ils voulaient, que la police a attaqué des manifestants pacifiques."

Harris: Trump "vient de gazer des manifestants pacifiques pour une séance photo"

 Harris: Trump Le sénateur Kamala Harris (D-Californie) a accusé le président Trump d'avoir tiré des gaz lacrymogènes sur des manifestants pacifiques "pour une séance photo". © AP / Pool Harris: Trump "juste des manifestants pacifiques au gaz lacrymogène pour une photo" "Donald Trump vient au gaz lacrymogène des manifestants pacifiques pour une photo", a tweeté Harris lundi. Donald Trump vient de gazer des manifestants pacifiques pour une séance de photos. https://t.co/nRzF0V4Kg5 - Kamala Harris (@KamalaHarri

Des manifestations ont de nouveau eu lieu dans plusieurs villes américaines après la mort en début de semaine d'un Américain noir au cours de son interpellation à Minneapolis. Des manifestants le soir du 29 mai devant la Maison Blanche à Washington.

« La Maison Blanche est devenue sombre, éteignant presque toutes ses lumières extérieures , alors que les manifestants ont déclenché des feux à proximité et que des milliers de personnes ont de nouveau défié le couvre-feu pour manifester contre les violences policières .

Ils savaient que la rue devait être nettoyée avant 19 h le couvre-feu.

Mais ils sont délibérément restés pour déclencher une action policière et obtenir l'histoire qu'ils voulaient, que "la police a attaqué des manifestants pacifiques".

- Marco Rubio (@marcorubio)

1er juin 2020

Les forces de l'ordre

ont déployé des gaz lacrymogènes dans une foule de manifestants pacifiques à l'extérieur de Lafayette Park en face de la Maison Blanche alors que le président Trump s'apprêtait à parler lundi au Rose Garden. Les autorités ont commencé à disperser les manifestants au moins 15 minutes avant 19 heures dans la ville. le couvre-feu devait entrer en vigueur. Après son discours, le président s'est rendu à pied pour visiter l'église Saint-Jean, qui avait été incendiée lors des manifestations du dimanche, où il a posé pour des photos tout en tenant une bible.

Trump dit s'être rendu dans le bunker de la Maison Blanche pour "une inspection"

  Trump dit s'être rendu dans le bunker de la Maison Blanche pour Le président américain Donald Trump a nié mercredi avoir été escorté dans un bunker sécurisé en raison des manifestations à l'extérieur de la Maison Blanche, assurant s'être rendu sur place simplement pour une inspection. Il n'y a jamais eu de problème" C'est dans ce bunker sécurisé que le vice-président Dick Cheney avait été évacué après les attentats du 11 septembre 2001. jca/sebSelon le New York Times, Donald Trump a été hâtivement mis à l'abri vendredi soir par le Secret Service lors d'une manifestation devant sa résidence officielle contre les injustices raciales après la mort à Minneapolis de George Floyd, asphyxié sous le genou d'un policier blanc.

Les forces de l ’ordre restent mobilisées partout dans le pays. La préfecture de police de Paris a par ailleurs interdit la contre-manifestation du collectif «Urgence, notre police assassine» qui entendait se rassembler le 18 mai, place de la République, là où les syndicats de policiers appellent à manifester .

Plusieurs centaines de personnes étaient rassemblées dimanche soir devant la Maison Blanche , placée sous haute sécurité. Certains manifestants ont jeté des bouteilles d'eau en direction des forces de l 'ordre, selon une journaliste de l 'AFP sur place. La veille, Washington, comme d'autres villes du

Plusieurs politiciens

ont fustigé le retrait forcé des manifestants

, y compris le maire de D.C. Muriel Bowser qui avait déclaré le couvre-feu de la ville . "J'ai imposé un couvre-feu à 19 heures. 25 minutes avant le couvre-feu et sans provocation, la police fédérale a utilisé des munitions contre des manifestants pacifiques devant la Maison Blanche, un acte qui rendra le travail des officiers

@DCPoliceDept plus difficile ", a tweeté Bowser. "Honteux! Résidents de DC - Rentrez chez vous. Soyez en sécurité" J'ai imposé un couvre-feu à 19h. 25 minutes avant le couvre-feu et sans provocation, la police fédérale a utilisé des munitions sur des manifestants pacifiques devant la Maison Blanche, un acte qui rendra le travail des officiers @DCPoliceDept

plus difficile. Honteux! Résidents de

DC - Rentrez chez vous. Soyez prudent - Muriel Bowser #StayHomeDC à 19 h (@MurielBowser)

Pelosi rejoint les manifestations contre la mort de George Floyd devant le Capitole

 Pelosi rejoint les manifestations contre la mort de George Floyd devant le Capitole La présidente Nancy Pelosi (D-Californie) a rejoint mercredi une foule de manifestants devant le Capitole pour protester contre la brutalité policière envers les Noirs américains après la mort de George Floyd, un homme non armé de Minneapolis décédé à garde à vue.

Des centaines de personnes ont manifesté vendredi soir devant la Maison Blanche pour exprimer leur colère après la mort de George Floyd, un homme noir de 46 Brandissant des pancartes barrées de slogans comme «Arrêtez de nous tuer» et «La vie des Noirs compte», les manifestants ont réclamé

Des manifestants qui dénoncent les violences policières et des policiers se sont face à quelques rues de la Maison Blanche à Washington, le 31 mai 2020. Avant cette sixième nuit de manifestation, des élus et responsables locaux ont exhorté les manifestants à la retenue tout en disant comprendre leur

2 juin 2020

Des protestations ont éclaté à travers le pays en réponse à la mort de George Floyd après sa détention par la police à Minneapolis la semaine dernière. Les séquences vidéo de

Bystander ont montré l'ancien officier Derek Chauvin agenouillé sur le cou de Floyd tandis que Floyd a dit qu'il ne pouvait pas respirer et était devenu insensible. Chauvin a été inculpé de meurtre au troisième degré et d'homicide involontaire coupable et a été renvoyé du service de police.

Trois autres officiers impliqués dans l'arrestation ont été licenciés mais n'ont pas été inculpés.

Trump a annoncé lundi qu'il mobilisait l'armée à D.C.Il a menacé d'envoyer des troupes dans les villes du pays, si les gouverneurs n'utilisaient pas leurs gardes nationaux pour réprimer les protestations.

Barr affirme que le déploiement de troupes aux États-Unis ne devrait être qu'un "dernier recours" .
Washington - Le procureur général William Barr a défendu dimanche la décision de l'administration Trump d'avoir des troupes en service actif prêtes à répondre aux manifestations à Washington, DC, selon l'armée ne devrait être déployé dans les États et les villes américaines qu'en «dernier recours». © Crédit: CBSNews 20200607-barr-brennan-intw-ftn-cam-c-over-épaule-frame-42853.png "Notre position était commune, à savoir qu'ils ne devaient être déployés qu'en dernier recours", Barr a déclaré sur

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!