•   
  •   

Monde Génocide au Rwanda: comment Félicien Kabuga a pu mener 25 ans de cavale

08:50  03 juin  2020
08:50  03 juin  2020 Source:   lepoint.fr

Rwanda a enrôlé des robots anti-épidémiques dans sa lutte contre le coronavirus

 Rwanda a enrôlé des robots anti-épidémiques dans sa lutte contre le coronavirus Rwanda a introduit des robots dans le cadre de sa lutte contre le coronavirus. © Rwanda Biomedical Center De nouveaux robots ont été donnés au ministère rwandais de la Santé pour aider à lutter contre la propagation des coronavirus dans le pays Avec 314 cas confirmés du virus au 22 mai, le pays d'Afrique de l'Est a fait appel à cinq robots anti-épidémiques pour combattre le virus.

Следующее. Le Rwanda , 25 ans après le genocide - Продолжительность: 24:43 FRANCE 24 46 785 просмотров. Dore uko Kabuga Felicien ushinjwa jenoside yafashwe reba n'aho afatiwe uko byagenze - Продолжительность: 13 15 ans après, comment le Rwanda se remet-il du génocide ?

L'absence de chefs d'État ou de gouvernement de la sous-région a toutefois témoigné du relatif isolement dont continue à souffrir le Rwanda . (Paris) Classé parmi les fugitifs les plus recherchés au monde, le financier présumé du génocide rwandais Félicien Kabuga a été arrêté samedi matin près

  Génocide au Rwanda: comment Félicien Kabuga a pu mener 25 ans de cavale © Fournis par Le Point

En un quart de siècle de cavale, l'argentier présumé du génocide au Rwanda, Félicien Kabuga, s'est appuyé sur sa fortune et un large soutien familial pour se cacher entre l'Afrique et l'Europe, avant d'être arrêté mi-mai en banlieue parisienne, trahi par la géolocalisation de ses enfants.

L'arrestation

Samedi 16 mai, 06H20: les gendarmes de l'Office central de lutte contre les crimes contre l'humanité (OCLCH) et des magistrats français investissent un immeuble moderne d'Asnières-sur-Seine, en banlieue ouest de Paris.

Au 3e étage, l'appartement Habumukiza, patronyme d'un fils de l'un des fugitifs parmi les plus recherchés au monde.

Génocide au Rwanda : Félicien Kabuga maintenu en détention

  Génocide au Rwanda : Félicien Kabuga maintenu en détention Génocide au Rwanda : Félicien Kabuga maintenu en détentionLes avocats de l'octogénaire, arrêté en France le 16 mai après vingt-cinq ans de cavale, avaient invoqué son âge et son état de santé à l'appui de leur demande de remise en liberté sous contrôle judiciaire, avec assignation à résidence chez un membre de sa famille.

Félicien Kabuga , le « financier » présumé du génocide des Tutsis au Rwanda , a été arrêté ce samedi 16 mai à Asnières-sur-Seine. C’est une belle fortune et de solides réseaux qui ont permis à Félicien Kabuga d’échapper au mandat d’arrêt émis par le Tribunal pénal international pour le Rwanda en

Le génocide des Tutsi au Rwanda eut lieu du 7 avril 1994 jusqu'au 17 juillet 1994. Ce génocide s'inscrit historiquement dans un projet génocidaire latent depuis plusieurs décennies, à travers plusieurs phases de massacres de masse

Les gendarmes forcent la porte. Derrière, un autre fils du suspect, Donatien Nshimyumuremyi.

A son côté, un octogénaire reconnaissable à sa cicatrice au cou. C'est Félicien Kabuga, accusé d'avoir acheté des milliers de machettes pour les milices hutu Interahamwe, principaux bras armés du génocide de 1994 qui fit, selon l'ONU, 800.000 morts, essentiellement au sein de la minorité tutsi. Un test ADN lève les derniers doutes.

L'homme d'affaires, 84 ans selon la justice, 87 ans selon ses dires, vit caché en France depuis -- au minimum -- quatre ans, selon des sources proches du dossier.

Entre 2016 et 2019, il est hospitalisé à plusieurs reprises sous l'alias d'Antoine Tounga dans un hôpital de la commune voisine de Clichy, jusqu'à une ablation du côlon en 2019. Sa fille sert d'interprète.

Devant la justice française, Kabuga nie sa participation au génocide au Rwanda

  Devant la justice française, Kabuga nie sa participation au génocide au Rwanda Entendu mercredi par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris, Félicien Kabuga a nié toutes les accusations à son encontre. L’homme d’affaires rwandais est notamment accusé d'avoir financé les milices Interahamwe, responsables de nombreux massacres lors du génocide des Tutsis au Rwanda, en 1994. "Tout cela, c’est des mensonges. Je n’ai pas tué des Tutsis alors que je travaillais avec eux." Devant la chambre de l'instruction de la"Tout cela, c’est des mensonges. Je n’ai pas tué des Tutsis alors que je travaillais avec eux.

Félicien Kabuga , financier et commanditaire présumé du génocide au Rwanda , a été présenté devant le parquet général de Paris. Il avait été arrêté il y a

Entendu mercredi par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris, Félicien Kabuga a nié toutes les accusations à son encontre.

La traque récente

A chaque étape, certains parmi ses onze enfants sont au coeur du dispositif. S'ils ne peuvent être poursuivis --la famille proche n'est pas tenu de dénoncer l'un de ses siens--, c'est pourtant grâce à eux que les enquêteurs français, aidés par leurs homologues belges et britanniques, vont localiser cet homme visé par un mandat d'arrêt du Mécanisme pour les tribunaux pénaux internationaux (MTPI), structure chargée d'achever les travaux du Tribunal international pour le Rwanda (TPIR).

Les polices européennes ont perdu la trace de M. Kabuga en 2007, après une arrestation manquée en Allemagne où il s'était fait soigner une tumeur à la gorge. Dix ans plus tard, les enquêteurs surveillent en Belgique l'enterrement de sa femme, Joséphine Mukazitoni : rien.

"On a eu plusieurs fois des informations le situant en France. On a tenté de l'interpeller à Paris un soir de Noël, il y a quelques années, mais sans succès", a confié à l'AFP un ancien enquêteur de la gendarmerie française.

Ex-maire du Rwanda condamné à perpétuité pour son rôle dans le génocide de 1994

 Ex-maire du Rwanda condamné à perpétuité pour son rôle dans le génocide de 1994 © [Dossier: Cyril Ndegeya / AFP] Ladislas Ntaganzwa a condamné à perpétuité son rôle dans le génocide au cours duquel plus de 800 000 Tutsis et Hutus ethniques ont tenté de se protéger ont été tués [Dossier: Cyril Ndegeya / AFP] Un tribunal rwandais a condamné à perpétuité un ancien politicien reconnu coupable d'avoir orchestré le meurtre de dizaines de milliers de personnes lors du génocide de 1994 dans le pays, a déclaré un porte-parole du tribunal.

Le dossier sur Félicien Kabuga , entre les mains d’un enquêteur de l’Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité, les génocides et les crimes de guerre (OCLCH), à C’est à La Haye, à près de 10 000 kilomètres du Rwanda , que la traque de Félicien Kabuga a trouvé un second souffle, près

Félicien Kabuga est le dernier « gros poisson » du génocide des Tutsi que le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) n’a Suivre sa trajectoire – du moins essayer – aide aujourd’hui à comprendre comment un groupe d’une cinquantaine d’extrémistes, installés au plus haut niveau de

En mars 2020, les investigations repartent via un tuyau britannique: sa fille, qui vit à Londres, serait en contact avec le fugitif et se rend régulièrement en région parisienne, racontent des sources proches du dossier.

Grâce à la géolocalisation de son téléphone, les enquêteurs suivent ses déplacements transfrontaliers, en pleine crise sanitaire, puis identifient en quelques semaines l'appartement en croisant ses données avec celles de ses frères et soeurs, dont plusieurs vivent près de Paris ou en Belgique.

"Sa dépendance et le confinement ont obligé les enfants à se dévoiler", note un observateur du dossier.

Outre l'aide de ses enfants, Félicien Kabuga, réputé pour avoir été l'homme le plus riche du Rwanda, a semble-t-il pu acheter sa protection. L'association Communauté rwandaise de France (CRF) a demandé au parquet de Nanterre d'ouvrir une enquête pour identifier les soutiens qui ont permis les 25 ans de cavale.

Des années de cavale

Car dès juillet 1994, ce président de l'ex-radio gouvernementale "Mille Collines", tristement célèbre pour ses appels au massacre des Tutsi, s'est réfugié en Suisse avec les siens.

Des voix s'élèvent pour réclamer son arrestation, mais il est finalement expulsé un mois plus tard vers l'ex-Zaïre avant de s'établir au Kenya. Dans ce pays, il échappe à trois reprises au moins à des arrestations, entre 1997 et 2006.

En 2002, le gouvernement américain publie dans la presse kényane la photo de Félicien Kabuga via des encarts publicitaires et offre une récompense de 5 millions de dollars pour tout renseignement conduisant à son arrestation.

Entre les deux pays, un bras de fer s'engage d'ailleurs après l'épisode allemand de 2007. Les États-Unis, qui pensent qu'il est retourné au Kenya, assurent avoir des informations sur sa présence dans le pays et accusent les autorités de ne pas coopérer. A moins qu'il ne soit jamais reparti en Afrique après son opération en Allemagne.

burs-bl/gd/blb/ob

03/06/2020 04:10:13 -          Paris (AFP) -          © 2020 AFP

RDC: 20 ans après, les victimes de la guerre des six jours réclament toujours justice .
Il y a vingt ans, pendant l'occupation des territoires congolais par des rébellions soutenues par des pays étrangers, les armées rwandaise et ougandaise se sont affrontées dans la ville de Kisangani. Des combats qui firent des centaines de morts parmi la population congolaise et causèrent d'importants dégâts matériels et environnementaux. Les victimes continuent à réclamer justice aujourd’hui. Vendredi, à l'occasion du 20e anniversaire de cette guerre, elles ont encore manifesté à Kisangani, sur le site du cimetière, et à Kinshasa. Pierre Komba est un des rescapés de guerre des Six Jours.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!