•   
  •   

Monde Clashes lors d'une manifestation inspirée de George Floyd à Paris, malgré l'interdiction de rassemblement de Covid-19

09:50  03 juin  2020
09:50  03 juin  2020 Source:   france24.com

300 personnes agenouillées à Bordeaux en hommage à George Floyd

  300 personnes agenouillées à Bordeaux en hommage à George Floyd Quelque 300 personnes ont participé lundi à Bordeaux à un rassemblement statique en hommage à George Floyd, un Américain noir qui a péri étouffé lors d'une arrestation par la police à Minneapolis, a constaté un photographe de l'AFP. Les manifestants, dont certains arboraient des pancartes "Black Lives Matter" ("la vie des noirs compte"), ont notamment observé une minute de silence avec un genou à terre. La mort par étouffement il y a une semaine de George Floyd, 43 ans, lors d'une arrestation par un policier blanc captée en vidéo, a entraîné des manifestations et des violences dans de nombreuses villes aux Etats-Unis, y compris à proximité de la Maiso

Le comité de soutien à la famille d'Adama Traoré organise une manifestation à Paris , malgré l ' interdiction de la préfecture en raison de l'état d'urgence sanitaire mis en place dans EN COURS DE LECTURE: other. Adama Traoré: rassemblement à Paris malgré l ' interdiction de la préfecture.

L'affaire George Floyd fait des émules en France. A Paris , des militants se rassemblent malgré l ' interdiction sous le slogan «Justice pour Adama». 19 h17 CET. Selon notre reporter sur place, des centaines de manifestants affluent devant le tribunal de Paris pour la manifestation interdite du

a group of people in front of a crowd posing for the camera © Gonzalo Fuentes, Reuters

Clashes a éclaté mardi entre la police et des manifestants à Paris après qu'environ 20000 personnes ont défié l'interdiction de se rassembler à propos de la mort en 2016 d'un noir homme en garde à vue, galvanisé par les manifestations américaines contre le racisme et la violence policière meurtrière.

Les manifestants ont utilisé des slogans du mouvement de protestation américain pour appeler à la justice pour Adama Traoré, dont la mort il y a quatre ans a été une cause de ralliement contre les violences policières en France .

La manifestation, qui a eu lieu après la publication de deux rapports médicaux différents sur la cause de la mort de Traoré, avait été interdite par la police citant une interdiction du coronavirus sur les rassemblements de plus de 10 personnes.

Les plus beaux endroits roses à visiter dans le monde

 Les plus beaux endroits roses à visiter dans le monde PARIS (Reuters) - Quelques dizaines de manifestants se sont agenouillés en silence et ont brandi des pancartes devant l'ambassade des États-Unis à Paris lundi en solidarité avec George Floyd, un Afro-américain dont la mort à La garde à vue de la semaine dernière a déclenché des troubles aux États-Unis.

Malgré l ' interdiction de cette manifestation par le préfet de police Didier Lallement Le 19 juillet 2016, Adama Traoré était décédé dans la caserne de Persan L'appel à ce rassemblement intervient dans le contexte d ' une flambée de manifestations aux États-Unis après la mort de George Floyd .

Les médecins ayant réalisé une autopsie indépendante du corps de George Floyd rapportent que ce dernier Michael Baden a précisé que la mort de George Floyd avait été causée par une pression sur le cou Covid - 19 : plus de 5 000 décès en Russie, un déconfinement prudent se poursuit à Moscou.

La manifestation a commencé en fin d'après-midi devant le tribunal du nord de Paris, avant que des projectiles ne soient lancés et que la police n'utilise des gaz lacrymogènes pour disperser la foule, ont rapporté des journalistes de l'AFP.

Des affrontements sporadiques ont éclaté près du périphérique principal de la ville, avec des pierres lancées sur la police, qui a riposté en tirant des balles en caoutchouc.

Certains manifestants ont brûlé des poubelles, des vélos et des scooters pour installer des barricades enflammées dans les rues. Le ministre de l'Intérieur du

, Christophe Castaner, a répondu que "la violence n'a pas sa place dans une démocratie".

"Rien ne justifie le comportement qui a eu lieu à Paris ce soir, lorsque les manifestations dans les rues publiques sont interdites pour protéger la santé de tous", a-t-il tweeté.

2 fusillades à Las Vegas, 1 officier abattu au milieu des manifestations de Floyd

 2 fusillades à Las Vegas, 1 officier abattu au milieu des manifestations de Floyd Votre navigateur ne prend pas en charge cette vidéo Vidéo fournie par Reuters LAS VEGAS (AP) - Un officier a été abattu à Las Vegas et les autorités répondent à une autre fusillade comme les gens protestent contre le meurtre de George Floyd à Minneapolis, ont annoncé les autorités. L'officier a été abattu dans le quartier du Strip de Las Vegas et un officier a été impliqué dans une fusillade dans le centre-ville, a annoncé mardi le département de la police métropolitaine de Las Vegas.

Des milliers de manifestants contre les violences policières se sont rassemblés malgré l ' interdiction devant le tribunal à Paris pour dénoncer les Eborgné à la suite d ' un tir des forces de l'ordre lors du mouvement des Gilets jaunes, Jérôme Rodrigues a également participé au rassemblement .

Inspirés par l'ancien joueur de NFL, Colin Kaepernick, de nombreux policiers se sont agenouillés à travers les États-Unis, pour montrer leur solidarité lors des manifestations contre les violences policières, à la suite du décès de George Floyd .

Beaucoup de manifestants se sont inspirés du mouvement de protestation qui a fait rage à travers les États-Unis à propos de la mort de la police, la semaine dernière, de George Floyd, un homme noir non armé, brandissant des slogans en anglais tels que "Black Lives Matter" et "Je ne peux pas respirer" ".

Plus tôt dans la journée, la sœur aînée de Traoré, Assa, a parlé à la grande foule.

"Aujourd'hui, nous ne parlons pas seulement du combat de la famille Traoré. C'est le combat pour tout le monde. Quand nous nous battons pour George Floyd, nous nous battons pour Adama Traoré", a-t-elle déclaré.

"Ce qui se passe aux États-Unis est un écho de ce qui se passe en France."

D'autres manifestations ont eu lieu dans toute la France, avec 2 500 personnes participant à un rassemblement dans la ville de Lille, dans le nord du pays, 1 800 à Marseille et 1 200 à Lyon.

Rapports médicaux

L'affaire Traoré est depuis longtemps controversée en France.

« Je ne veux plus avoir peur » : paroles de manifestants américains après la mort de George Floyd

  « Je ne veux plus avoir peur » : paroles de manifestants américains après la mort de George Floyd Plus d’une semaine après la mort de George Floyd, le 25 mai, une vague de manifestations touche les grandes villes américaines. Les manifestants protestent contre le racisme et les violences policières. « Je suis en colère », « Cela me rend malade », « Je me bats pour les miens »… Ces phrases ont été prononcées lors d’une manifestation à New York, le 2 juin. Ces manifestants, souvent jeunes, se rassemblaient pour protester contre la mort de George Floyd. Genoux à terre, point levé, ils célébraient la mémoire de cet homme qui est mort durant une interpellation policière, le 25 mai à Minneapolis.

Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Lors d ' une manifestation à Los Angeles, des policiers ont été pris à partie par des manifestants. Violentes manifestations à Minneapolis après la mort de George Floyd . Coronavirus: Le député LR de Paris Claude Goasguen est mort.

Le décès de cet Afro-Américain de 46 ans à Minneapolis (Minnesota), lundi, aux mains d ' un policier blanc, a ravivé une forte colère qui s'est parfois Mais dans d'autres villes, des manifestations et rassemblements pacifiques ont également vu naître des moments de solidarité inédits venant de

À la suite d'un différend sur un contrôle d'identité, Traoré, 24 ans, a été appréhendé dans une maison où il s'est caché après avoir conduit la police dans une poursuite de 15 minutes en 2016.

L'un des trois policiers qui ont procédé à l'arrestation a déclaré aux enquêteurs qu'ils avaient épinglé Traoré avec leur poids corporel combiné.

Traoré a perdu connaissance dans son véhicule et est décédé dans un poste de police voisin. Il était toujours menotté lorsque les ambulanciers sont arrivés.

Vendredi, des experts médicaux français ont disculpé les trois policiers, affirmant que Traoré n'était pas mort "d'étouffement positionnel", excluant les policiers qui l'avaient cloué au sol comme la cause de sa mort.

Au lieu de cela, les experts ont constaté que Traoré est décédé d'une insuffisance cardiaque probablement causée par des problèmes de santé sous-jacents dans un contexte de "stress intense" et d'efforts physiques, ainsi que par la présence de tétrahydrocannabinol - l'ingrédient actif du cannabis - dans son corps.

Les conclusions, le troisième rapport officiel de la libération des officiers, ont rejeté un précédent rapport médical commandé par la famille du jeune homme qui disait qu'il était mort d'asphyxie.

Lille : nouvelle manifestation contre les violences policières et le racisme

  Lille : nouvelle manifestation contre les violences policières et le racisme Des heurts ont éclaté vers 20h30 jeudi soir, les forces de l'ordre faisant usage de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants. © Hans Lucas via AFP Une manifestation contre le racisme et les violences policières a eu lieu jeudi soir à Lille. "Pas de justice, pas de paix !". Au moins 2000 personnes ont à nouveau participé jeudi soir à Lille à une manifestation non déclarée contre "le racisme" et "les violences policières".

Des centaines de personnes manifestent à Trafalgar Square, à Londres, après la mort de l'Afro-Américain George Floyd , tué lors de son arrestation. Cette manifestation s'inscrit dans le cadre du mouvement Black Lives Matter. Derek Chauvin, le policier accusé d'avoir tué Floyd , a été inculpé de

Malgré l ' interdiction de la préfecture, des milliers de sans-papiers défilent à Paris entre l'Opéra et la place de la République. La police tente sans succès d'empêcher le rassemblement des sans-papiers au départ de la manifestation . Une demi-heure après être arrivées à République, les forces

Mais mardi, une nouvelle enquête commandée par la famille Traoré a déclaré que sa mort était due à la technique d'arrestation utilisée par les policiers.

Les rapports médicaux contradictoires font également écho au cas de George Floyd, dont l'autopsie préliminaire a indiqué qu'il était décédé de problèmes cardiaques préexistants, tandis qu'une autopsie organisée par sa famille a révélé qu'il était décédé des suites d'une asphyxie due à une pression soutenue. L'autopsie officielle de

Floyd a ensuite confirmé qu'il était décédé dans un homicide impliquant une "compression cervicale".

"Pas violent, ni raciste" Le chef de la police de

Paris, Didier Lallement, qui a interdit la manifestation, a écrit mardi dernier une lettre aux policiers pour défendre leur conduite.

Il a dit qu'il sympathisait de la "douleur" que les officiers doivent ressentir "face aux accusations de violence et de racisme, répétées à l'infini par les réseaux sociaux et certains groupes d'activistes".

La police parisienne "n'est ni violente, ni raciste: elle agit dans le cadre du droit à la liberté pour tous", a-t-il insisté dans un mail adressé aux 27 500 policiers de la ville.

Plusieurs officiers français ont également fait l'objet d'enquêtes pour brutalité contre des membres du public lors de manifestations antigouvernementales de longue durée avec "gilet jaune" et de grèves plus récentes contre la réforme des retraites.

Des dizaines de manifestants ont été mutilés par des balles en caoutchouc ou des grenades assourdissantes, certains perdant un œil ou une main.

(AFP)

Hommages à George Floyd : "Certains extrémistes veulent importer les émeutes en France" .
À quelques heures de deux rassemblements parisiens contre les violences policières interdits, le commandant de police Christophe Rouget estime au micro d'Europe 1 que "certains extrémistes de gauche" veulent reproduire en France les émeutes qui ont éclaté aux États-Unis à la suite de la mort de George Floyd. "Une possibilité d'un rassemblement nombreux, et à risques." Voilà pourquoi les autorités ont interdit les rassemblements qui doivent avoir lieu ce samedi après-midi contre les violences policières. Mais malgré tout, d’après les informations d'Europe 1, la police s’attend à la présence de près de 15.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!