•   
  •   

Monde L’Italie rouvre ses frontières pour sauver le tourisme, secteur clé de son économie

11:00  03 juin  2020
11:00  03 juin  2020 Source:   capital.fr

L'Espagne rouvre ses frontières aux touristes en juillet, la proposition choc de Darmanin pour le pouvoir d'achat... Le flash éco du jour

  L'Espagne rouvre ses frontières aux touristes en juillet, la proposition choc de Darmanin pour le pouvoir d'achat... Le flash éco du jour Retrouvez l'essentiel de l'actu éco du jour dans le flash réalisé par Capital. Le chiffre du jour. 115, c'est le poucentage du PIB que devrait atteindre la dette française à la fin de l'année. Gérald Darmanin a annoncé ce dimanche 24 mai sur RTL que la dette française allait "sans doute" dépasser le seuil de 115% du produit intérieur brut en fin d'année. Une conséquence directe des mesures de soutien à l'économie prises face à la crise sanitaire. "Nous avons choisi l'endettement, qui est préoccupant, contre la faillite qui aurait été désastreuse", a expliqué le ministre des Comptes publics.

L ' Italie rouvre ses frontières aux touristes européens mercredi, un mois après la reprise progressive de l'activité dans le pays qui espère à l'approche de l'été Les mesures de confinement ont eu un effet dévastateur sur le secteur du tourisme italien, qui représente environ 13% du produit intérieur brut

L ' Italie rouvre ses frontières aux touristes européens mercredi, un mois après la reprise progressive de l'activité dans le pays qui espère à l'approche de l'été sauver son industrie touristique, secteur clé de son économie sapé par la pandémie. Les gondoles peuvent voguer sur les canaux de Venise, les

L’Italie rouvre ses frontières pour sauver le tourisme, secteur clé de son économie © Pixabay L’Italie rouvre ses frontières pour sauver le tourisme, secteur clé de son économie

A l'approche de l'été - la haute saison pour le tourisme -, l'Italie rouvre ses frontières aux touristes européens ce mercredi, espérant sauver une industrie touristique sinistrée...

L'Italie rouvre ses frontières pour sauver son industrie touristique. Mais les sites, comme les hôteliers et les restaurateurs, craignent que les touristes ne soient pas cet année au rendez-vous de l'un des pays d'Europe les plus touchés par la pandémie, où le coronavirus a fait plus de 33.500 morts, avec la Lombardie (nord) comme épicentre européen de l'épidémie. Le gouvernement autorise aussi ce mercredi 3 juin la libre circulation entre les régions, mais les interdictions de grands rassemblements et l'obligation du port du masque dans les lieux clos et dans les transports publics demeurent.

Coronavirus: la Grèce rouvre ses cafés et restaurants, non sans inquiétude

  Coronavirus: la Grèce rouvre ses cafés et restaurants, non sans inquiétude Après dix semaines de fermeture, les terrasses des cafés, bars et restaurants viennent tout juste de rouvrir en Grèce. De quoi redonner une certaine impression de normalité dans la vie quotidienne à Athènes, même si l’affluence reste encore limitée. L’absence de touristes au cœur de la capitale grecque a notamment un impact important sur la fréquentation de nombreux lieux publics. Avec notre correspondant à Athènes, Joël Bronner Dans lesAvec notre correspondant à Athènes, Joël Bronner

Troisième activité du pays (3,9% du PIB) qui fait vivre 3,5 millions de personnes, le tourisme est l’un des secteurs les plus touchés par la crise du Pour faire face à l’épidémie de coronavirus, mi-mars le Pérou a fermé ses frontières et suspendu tous les vols commerciaux. Un coup dur pour le secteur

Avec le risque de mettre un nouveau coup à une économie exsangue, qui redémarre à peine. Pour la ministre du travail, Muriel Pénicaud, « cet acte de générosité permettra dans le même temps de contribuer à la relance du secteur du tourisme très fortement affecté » par l’épidémie.

Dimanche, un célèbre médecin, Alberto Zangrillo, a créé la polémique en affirmant que le virus avait disparu et qu'il était temps d'arrêter de "terroriser" inutilement la population, provoquant une levée de boucliers des autorités et d'autres scientifiques, dont certains ont mis en garde contre une autorisation prématurée des voyages entre régions et en provenance de l'étranger. La crise sanitaire "n'est pas terminée" a du reste prévenu mardi, jour de Fête nationale, le président de la République Sergio Mattarella, qui a loué "l'unité" de son pays face à "l'ennemi invisible". En déplacement à Codogno, localité de Lombardie où était apparu mi-février le virus en Italie, il a appelé le pays à repartir, fort de la "solidarité et du courage" dont il a fait preuve en ces temps difficiles.

Italie : le site archéologique de Pompéi rouvre au public

  Italie : le site archéologique de Pompéi rouvre au public Le site archéologique de Pompéi, patrimoine de l'humanité et deuxième site touristique le plus visité d'Italie, a rouvert mardi ses portes aux visiteurs, a constaté une journaliste de l'AFP. En ce premier jour de réouverture après deux mois et demi de confinement de la population et de fermeture de tous les lieux publics, les journalistes et guides étaient plus nombreux que les touristes. La température de chaque personne qui est entrée a été contrôlée par une caméra thermique, avec l'obligatoire désinfection des mains avec du gel.Pour cette première phase de la réouverture, prévue sur deux semaines, un unique itinéraire prédéterminé a été mis en place.

A priori, les frontières de Schengen devraient être bouclées à double tour, la majorité des vols long-courriers La Grèce permet l’accès à ses stations balnéaires depuis la mi-mai, l ’ Italie vient d’annoncer qu’à " Le tourisme fait face à la pire épreuve de son histoire moderne", a reconnu Edouard Philippe.

Après presque trois mois de fermeture pour cause de coronavirus, le Colisée de Rome, site touristique le plus visité d'Italie, a rouvert ses A mesure qu'elle se déconfine, l ' Italie rouvre peu à peu son patrimoine et ses monuments célèbres, en espérant relancer au plus vite le secteur clé du tourisme

>> A lire aussi - La Tunisie va rouvrir ses frontières aux touristes fin juin

L'Italie a imposé un verrouillage économique début mars et a vu depuis le nombre de contaminations chuter régulièrement. Mais le pays doit à présent faire face à la plus grave récession depuis la Seconde Guerre mondiale, et a un besoin crucial de voir revenir les touristes. Les vols internationaux ne devraient reprendre mercredi que dans trois grandes villes - Milan, Rome et Naples - et le gouvernement craint que ceux qui viennent habituellement dans la péninsule depuis les pays voisins en voiture, train ou ferry ne choisissent d'autres destinations.

La Suisse a prévenu que ses citoyens qui se rendraient en Italie à partir de mercredi seraient soumis à des "mesures sanitaires" à leur retour. Elle ouvrira ses frontières avec l'Allemagne, la France et l'Autriche le 15 juin, mais pas avec l'Italie. Le 15 juin, l'Autriche lèvera ses restrictions avec l'Allemagne, la Suisse, la République tchèque, la Slovaquie et la Hongrie mais, là encore, pas avec l'Italie, que son ministre de la Santé a qualifiée la semaine dernière de "point chaud".

Coronavirus: L'Arabie saoudite rouvre ses mosquées pour les prières du vendredi

  Coronavirus: L'Arabie saoudite rouvre ses mosquées pour les prières du vendredi Coronavirus: L'Arabie saoudite rouvre ses mosquées pour les prières du vendredi © Reuters/Ahmed Yosri CORONAVIRUS: L'ARABIE SAOUDITE ROUVRE SES MOSQUÉES POUR LES PRIÈRES DU VENDREDI DUBAI (Reuters) - L'Arabie saoudite a autorisé la réouverture des mosquée , rapporte mardi la télévision nationale saoudienne, citant le ministère des Affaires islamiques. Les autorités saoudiennes ont dévoilé lundi un plan de déconfinement en trois phases qui s'achèvera avec la levée du couvre-feu en vigueur dans le pays le 21 juin, à l'exception de La Mecque.

TUNIS (Reuters) - La Tunisie rouvrira à compter du 27 juin ses frontières maritimes, terrestres et aériennes, ont déclaré lundi les autorités, alors que le pays espère relancer le secteur du tourisme sur fond de déclin des nouveaux cas de contamination au coronavirus.

Encore traumatisée, mais impatiente de retourner à la normalité comme de relancer son économie et le secteur clé du tourisme , l ’ Italie se déconfine progressivement depuis début mai. Commerces, cafés et terrasses ont rouvert , de même que la grande majorité des monuments et sites touristiques

>> A lire aussi - L'incroyable raté d'une compagnie aérienne qui a affrété un vol pour l'Italie

Ces mesures spécifiques à l'Italie ont poussé le ministre des Affaires étrangères Luigi Di Maio à mettre en garde les pays contre le fait de traiter son pays "comme un lépreux". Il a annoncé qu'il se rendrait en fin de semaine en Allemagne, en Slovénie et en Grèce pour les persuader que l'Italie est un pays sûr pour les touristes. Il doit recevoir mercredi son homologue français Jean-Yves Le Drian. Les personnes arrivant en Italie en provenance d'Europe ne seront pas tenues de s'isoler, à moins qu'elles n'aient récemment voyagé depuis un autre continent.

Les mesures de confinement ont eu un effet dévastateur sur le secteur du tourisme italien, qui représente environ 13% du produit intérieur brut (PIB).Les restaurants, cafés et établissements balnéaires ont lentement rouvert au cours des deux dernières semaines, même si le gouvernement a déclaré qu'il se réservait le droit d'imposer des fermetures localisées en cas de reprise de l'épidémie. Mais seuls 40 des 1.200 hôtels de Rome ont rouvert, a indiqué lundi le Corriere della Sera, et une douzaine seulement à Milan, leurs propriétaires estimant qu'il coûte trop cher de les rouvrir s'ils restent vides.

L'agence nationale du tourisme a déclaré que quelque 40% des Italiens se rendent habituellement à l'étranger pour leurs congés, mais qu'ils pourraient décider cette année de passer leurs vacances sur leurs terres, ce qui aiderait les entreprises locales. Pas de quoi réconforter les grands musées ou sites touristiques comme la Tour de Pise, Pompéi ou la Galerie des Offices de Florence, qui ont rouvert leurs portes ces derniers jours, mais qui attendent toujours le retour de leurs visiteurs étrangers.

Coronavirus: l'Amérique latine continue de souffrir, l'Europe s'ouvre .
L'Amérique latine subit toujours de plein fouet la pandémie de coronavirus, avec un nouveau record de morts quotidiens au Brésil, à l'opposé de l'Europe où les frontières continuent à rouvrir progressivement, comme en Autriche jeudi. La Banque centrale européenne (BCE) devrait renforcer jeudi son arsenal de soutien à l'économie, en allant bien au-delà des mesures d'urgence dégainées en mars, tant l'impact du nouveau coronavirus promet de se faire sentir encore plusieurs années, entre récession et explosion de l'endettement public. Mercredi, c'est l'Allemagne qui avait annoncé un plan de relance historique de 130 milliards d'euros sur deux ans.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!