•   
  •   

Monde Trump premier résultat en cherchant "raciste" sur Twitter

02:45  04 juin  2020
02:45  04 juin  2020 Source:   msn.com

La vidéo montre à quel point Trump a échoué sur le coronavirus par rapport aux autres leaders mondiaux

 La vidéo montre à quel point Trump a échoué sur le coronavirus par rapport aux autres leaders mondiaux © Fourni par Indy 100 Pour ceux qui aiment les films d'horreur, voici quelque chose qui pourrait chatouiller votre cornichon: une vidéo comparant sans broncher la réponse du coronavirus de Donald Trump à celle des autres Leaders mondiaux. Intitulé «Donald Trump: une étude sur le leadership», le court-métrage montre à quel point Trump a mal géré la pandémie.

Cummings encore attaqué par Trump . Lundi, le président Trump a en outre une fois de plus critiqué Sur Twitter , il avait décrit le district de Baltimore représenté par M. Cummings comme un endroit Si le raciste Elijah Cummings consacrait davantage de son énergie à aider les gens de son quartier, et

En cherchant le nom de certains cinémas dans Google, de mauvais « Google reprend le mauvais titre de façon aléatoire. » Ce qu’a confirmé Google sur Twitter , évoquant Cette pratique consiste à manipuler les résultats du moteur de recherche afin qu’un site apparaisse en premier sur une requête.

Donald Trump et Twitter sont actuellement en conflit ouvert © Olivier DOULIERY Donald Trump et Twitter sont actuellement en conflit ouvert

Donald Trump apparaît en premier résultat des comptes suggérés en tapant en anglais le mot "raciste" dans la recherche Twitter. Le fruit d'un algorithme qui ne devrait pas arranger les relations déjà tendues entre le président américain et la plateforme.

Le journal britannique The Independent est le premier mercredi à avoir relevé cette curiosité dans un contexte de manifestations généralisées à travers les Etats-Unis contre le racisme et les violences policières.

"Si un compte est régulièrement associé à certains termes, ils peuvent émerger ensemble dans les recommandations par le biais d'un algorithme", a simplement expliqué un porte-parole de Twitter.

Trump accuse Twitter d'interférer dans l'élection présidentielle US

  Trump accuse Twitter d'interférer dans l'élection présidentielle US Trump accuse Twitter d'interférer dans l'élection présidentielle USSAN FRANCISCO (Reuters) - Donald Trump a accusé mardi Twitter d'interférer dans l'élection présidentielle de novembre prochain aux Etats-Unis après que le réseau social a incité dans la journée ses utilisateurs à vérifier la véracité d'un double message publié par le président américain à propos du vote par correspondance.

C'est via son média favori, Twitter , que Donald Trump a lancé le 14 juillet un message qui allait provoquer un nouveau chaos dans lequel il navigue C'est votre choix, et uniquement votre choix», a-t-il déclaré dans une litanie de tweets , dénonçant la haine qu'elles entretiennent selon lui vis-à-vis des

Que cherchez vous ? «Je suis la personne la moins raciste au monde», s'est défendu mardi matin le milliardaire républicain avant de se rendre en Virginie pour le 400e anniversaire de l'assemblée de Jamestown, lieu de la première colonie britannique permanente sur le continent américain.

Le réseau social a pour la première fois le 26 mai signalé un tweet de Donald Trump comme trompeur, avant d'en épingler un autre trois jours plus tard pour "apologie de la violence".

Le président républicain, suivi par plus de 80 millions de personnes sur la plateforme, avait riposté entre temps en signant un décret visant à limiter la protection judiciaire des réseaux sociaux.

Pour Greg Sterling, rédacteur du site spécialisé dans les moteurs de recherche Search Engine Land, le fait que Donald Trump soit suggéré en premier en cherchant "raciste" sur Twitter n'est pas un nouvel épisode de ce conflit ouvert.

Mais plutôt le reflet d'un "grand nombre de personnes utilisant les mots +raciste+ ou +racisme pour décrire ou répondre" au président; ou le résultat d'un "effort concerté pour associer le compte de Trump à ces termes".

Minneapolis : Erdogan dénonce un meurtre « raciste » et « fasciste »

  Minneapolis : Erdogan dénonce un meurtre « raciste » et « fasciste » George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans, est mort après son arrestation par la police, lundi soir. Un « acte de torture », pour le président turc.George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans, est mort lundi soir juste après avoir été arrêté par la police, qui le soupçonnait d'avoir voulu écouler un faux billet de 20 dollars. Lors de l'intervention, il a été plaqué au sol par un agent qui a maintenu son genou sur son cou pendant de longues minutes. « Je ne peux plus respirer », l'entend-on dire sur un enregistrement de la scène devenu viral.

Donald Trump , saluant dans un premier temps les "personnalités" qui l'ont emporté dans son camp, a ensuite énuméré, dans un discours assez confus, plusieurs candidats républicains qui ont refusé son soutien durant la campagne et qui ont été battus. Une candidate en particulier a attiré son attention

Des personnalités de droite accusent de racisme anti-blanc l'historienne américaine Nell Irvin Painter. Evoquant l'image véhiculée par Donald Trump , elle a notamment déploré que désormais «le blanc» était stupide, menteur, corrompu et harceleur.

L'algorithme de Twitter, explique le spécialiste, utilise tout un tas de variables mettant en principe la plateforme à l'abri de toute tentative de manipulation.

C'est aussi censé être le cas de celui de Google, pourtant victime en 2003 d'une manoeuvre dite de "bombardement" pour qu'apparaisse tout en haut le nom de l'ancien président George W. Bush en cherchant l'expression "échec misérable".

Seule une analyse poussée permettrait de faire explicitement la lumière sur les mécanismes associant Donald Trump et racisme, note Kjerstin Thorson, enseignante de l'université du Michigan spécialisée dans la politique et les réseaux sociaux.

"Les plateformes ont fait beaucoup d'efforts pour éviter de donner la moindre impression de parti pris", dit-elle.

rl/sdu/dax

Biden craint que Trump ne tente de "voler" l'élection présidentielle .
Pour le candidat démocrate, l'actuel occupant de la Maison-Blanche pourrait refuser de reconnaître le résultat s'il est battu le 3 novembre."C'est ce même type qui a dit que tous les bulletins par correspondance étaient frauduleux (...) alors qu'il s'assoit derrière son bureau dans le Bureau ovale et rempli son bulletin par correspondance", a-t-il ajouté en référence au vote du président américain pour la primaire de Floride, en mars.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!