•   
  •   

Monde Niger: le ministre de l'Intérieur quitte le gouvernement pour préparer la présidentielle

07:26  30 juin  2020
07:26  30 juin  2020 Source:   msn.com

Présidentielle au Niger: candidat du pouvoir, Mohamed Bazoum quitte le gouvernement

  Présidentielle au Niger: candidat du pouvoir, Mohamed Bazoum quitte le gouvernement Le premier tour de la présidentielle nigérienne doit avoir lieu le 27 décembre. Les préparatifs sont lancés. Ce lundi, le candidat du parti au pouvoir, Mohamed Bazoum, a quitté son poste de ministre de l’Intérieur pour pouvoir se concentrer sur la campagne. Mohamed Bazoum avait confié qu’il quitterait le gouvernement après le ramadan, c’est donc chose faite. L’ex-ministre de l’Intérieur, et patron du parti au pouvoir, est maintenant libre de se préparer pour la campagne présidentielle. Il est en effet le dauphin désigné du président Issoufou pour le scrutin de décembre.

Le site officiel du Ministère de l ' intérieur : Actualités, votre sécurité, vos démarches administratives, collectivités territoriales, immigration, préfet, gendarmerie, police, sécurité civile, sapeurs-pompiers, secrétariat général, sécurité routière, élections. INTERIEUR.GOUV.FR Ministère de l ' Intérieur .

Allocution de de M. Christophe Castaner, ministre de l ' Intérieur , le lundi 25 mai au sujet de la lutte contre les rodéos urbains. Le Gouvernement pleinement mobilisé contre les violences conjugales et intrafamiliales. Le contexte particulier de confinement, indispensable à l’endiguement de la pandémie

Le ministre de l'Intérieur Mohamed Bazoumà Ouagadougou, le 14 septembre 2019 © ISSOUF SANOGO Le ministre de l'Intérieur Mohamed Bazoumà Ouagadougou, le 14 septembre 2019

Mohamed Bazoum, le puissant ministre nigérien de l'Intérieur, candidat du Parti au pouvoir à l'élection présidentielle de 2020 a été remplacé lundi à son poste au terme d'un "réaménagement technique" du gouvernement, indique un communiqué officiel.

Mohamed Bazoum est remplacé par Alkache Alhada, qui occupe depuis septembre 2019 le portefeuille de ministre délégué à la Sécurité publique au ministère de l'Intérieur, précise le communiqué lu lundi soir lu à la télévision publique.

"Son départ du gouvernement vise à permettre à Bazoum Mohamed de mieux préparer l'élection présidentielle de 2020 à laquelle il est candidat", a confié à l'AFP un ses proches.

Au Niger, le général Salou Djibo candidat pour la prochaine présidentielle de fin 2020

  Au Niger, le général Salou Djibo candidat pour la prochaine présidentielle de fin 2020 Le général Salou Djibo vient d’être désigné candidat pour la future élection présidentielle qui doit se tenir à la fin de l’année 2020. Il a été intronisé, dimanche soir, par son parti Paix-Justice-Progrès. C’est sous les couleurs de son parti le PJP que l’ex-chef de la junte militaire, qui a renversé Mamadou Tanja en 2010, a décidé d’être candidat à la future élection présidentielle. Dans un palais des sports rempli de militants, le candidat Salou Djibo, 55 ans, a déclaré après son investiture : « C’est conscient des enjeux auxquels le Niger fait face et que nous n’avons plus le choix que de nous battre pour réussir ou périr, que j’ai décidé d’être candidat aux élections

Cette rubrique vous permettra de connaître les résultats des dernières élections ou consultations qui ont eu lieu. Vous obtiendrez également des renseignements concernant la validation et la diffusion de ces résultats. Par exemple, les résultats sont accessibles après validation du ministère de l ' Intérieur

Le général Salou Djibo vient d’être désigné candidat pour la future élection présidentielle qui doit se tenir à la fin de l ’année 2020. Dans un palais des sports rempli de militants, le candidat Salou Djibo, 55 ans, a déclaré après son investiture : « C’est conscient des enjeux auxquels le Niger fait face et

Agé de 60 ans, M. Bazoum, homme clé des deux mandats présidentiels du président Mahamadou Issoufou (élu en 2011 et 2016), a été investi en mars 2019 candidat du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS, au pouvoir).

Ministre de l'Intérieur depuis avril 2016, M. Bazoum, qui a aussi été ministre des Affaires étrangères, a été considéré comme un des hommes les plus puissants du pays depuis l'accession au pouvoir de M. Issoufou, qui a annoncé ne pas vouloir changer la Constitution pour briguer un troisième mandat.

Le premier tour de la présidentielle, couplé aux législatives, est fixé au 27 décembre 2020.

Trois autres poids lourds, l'opposant Hama Amadou, du Mouvement démocratique nigérien (Moden, 2e en 2016)), Seïni Oumarou, le dirigeant du Mouvement national pour la société de développement (MNSD, 3e en 2016) et Mahamane Ousmane, ex-président de 1993 à 1996 (4e en 2016), sont aussi dans la course pour 2020.

Le gouvernement de Palaszczuk a été "épouvantable"

 Le gouvernement de Palaszczuk a été Votre navigateur ne prend pas en charge cette vidéo Le ministre des ressources, Keith Pitt, a déclaré que le gouvernement travailliste du Queensland était "épouvantable" dans sa gestion économique et a exhorté le Premier ministre à ouvrir les frontières de l'État malgré la récente pic de coronavirus à Victoria. M. Pitt a déclaré au gouvernement de Sky News que la première ministre Annastacia Palaszczuk ne «présentait pas ce dont les entreprises ont besoin» dans l'État.

Figure incontournable du secours et de la gestion de crise en France, la Sécurité civile est sur tous les fronts. Au cœur de ce dispositif, les soldats du feu représentent le premier maillon de la chaîne du secours. Partout en France, ce service public est un formidable réseau de solidarité et de proximité

Pour motiver les troupes, le ministre de l ’ Intérieur a aussi promis un camion de pompier tout neuf aux villes de moins de 20 000 habitants qui auraient le taux de participation le plus Je suis jeune, j’en ai marre des gouvernements du PiS et de KO ! qui s’opposent depuis vingt ans, s’agace Kuba, 21 ans.

L'ex-chef de la diplomatie Ibrahim Yacouba (5e en 2016) et le général Salou Djibo, ex-chef de la junte militaire au pouvoir de février 2010 à avril 2011, qui se présente pour la première fois à une élection au titre du tout nouveau parti Paix-Justice-Progrès (PJP), ont également annoncé leur candidature.

L'opposant Hama Amadou a récemment bénéficié de la grâce présidentielle alors qu'il purgeait une peine de 12 mois de prison pour un trafic de bébé. Cette condamnation, qu'il qualifie de politique, pourrait invalider sa candidature.

Depuis 2017, l'opposition refuse de siéger à la Commission électorale nationale indépendante (Céni) et conteste le nouveau code électoral élaboré, selon elle, sur une base "non consensuelle, sans sa participation", qui a été adopté en juin 2019 par le Parlement.

Lundi, l'opposition a "exigé (...)la dissolution de la Céni". Un "dialogue" annoncé fin octobre par le pouvoir et l'opposition en vue "d'apaiser" le climat politique tendu n'a toujours pas commencé à six mois de la présidentielle.

bh/pgf/plh

Malawi: le nouveau président nomme ses premiers ministres .
Le nouveau président malawite Lazarus Chakwera a nommé lundi, dès le lendemain de sa prestation de serment, une première série de ministres de son gouvernement, dont celui en charge du portefeuille des Finances. Dans un communiqué, il a annoncé lundi avoir nommé son vice-président Saulos Chilima ministre en charge de la Planification économique, du Développement et des Réformes du secteur public. Il a également confié le ministère des Finances à Felix Mlusu, jusque-là patron de la principale compagnie d'assurances du pays, et celui de la Justice à Modecai Msiska, l'avocat qui a défendu ses intérêts lors de la procédure en annulation du scrutin de 2019.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!