•   
  •   

Monde Pékin menace Londres en cas d'étendue de l'accès des Hongkongais à la citoyenneté britannique

11:15  02 juillet  2020
11:15  02 juillet  2020 Source:   france24.com

Taïwan tend officiellement la main aux Hongkongais

  Taïwan tend officiellement la main aux Hongkongais Le 1er juillet, l'île, dernière démocratie du monde sinophone, ouvrira un bureau d'aide aux Hongkongais menacés par la mainmise du Parti communiste sur l'archipel. Dans ce café du centre de Taipei décoré aux couleurs de l’indépendance taïwanaise, Kuma Yung, président du collectif Hongkong Outlanders, affiche un sourire satisfait à l’évocation du plan d’aide aux Hongkongais dévoilé en juin par le gouvernement taïwanais. «Les Taïwanais disent souvent que ce qui se passe à Hongkong pourrait arriver demain ici, relève cet étudiant en droit hongkongais, qui vit sur l’île depuis huit ans.

nationale que Pékin veut imposer à l ’ex-colonie britannique , Downing Street entend accorder un droit de Selon Downing Street, près de 350 000 Hongkongais détiennent un BNO. Ce document n’a de dans le pays sans visa, et offre accès aux services consulaires britanniques hors de Chine et de Hongkong. L’offre de Londres vaudrait aussi pour les proches des titulaires des passeports BNO

Ils disposeraient d'un permis de travail « qui pourrait les placer sur la voie de la citoyenneté » britannique . Environ 350.000 résidents de Hong Ce n'est pas la première fois que Londres brandit une telle menace . « Il est encore temps pour la Chine de réfléchir, de s'éloigner du précipice et de

Une personne est maintenue au sol par la police hongkongaise lors d'une manifestation le 1er juillet 2020, contre la nouvelle loi sécuritaire imposée par Pékin. © Tyrone Siu, Reuters Une personne est maintenue au sol par la police hongkongaise lors d'une manifestation le 1er juillet 2020, contre la nouvelle loi sécuritaire imposée par Pékin.

L’ambassade de Chine à Londres a annoncé jeudi que Pékin prendrait des "mesures adéquates" si le Royaume-Uni étendait l'accès à la citoyenneté britannique pour les habitants de Hong Kong.

Le ton se durcit entre Pékin et Londres autour de la question de Hong Kong. L’ambassade de Chine à Londres a annoncé jeudi que le pays prendra des "mesures adéquates" si le Royaume-Uni étend l'accès à la citoyenneté britannique pour les habitants de la région autonome, en raison de la loi sur la sécurité nationale adoptée le 30 juin.

Hong Kong: une session parlementaire pour entériner la loi de sécurité nationale

  Hong Kong: une session parlementaire pour entériner la loi de sécurité nationale À Pékin, le plus haut organe législatif du pouvoir chinois communiste, se réunit pendant trois jours pour entériner la loi de sécurité nationale relative à Hong Kong. Un projet qui représente un pas significatif de la reprise en main de la Chine continentale sur sa région administrative spéciale et qui suscite les critiques des libertés publiques en vigueur dans l’ancienne colonie britannique. Avec notre correspondant à Pékin, Zhifan Liu LeAvec notre correspondant à Pékin, Zhifan Liu

Au lendemain de l ’adoption de la loi de sécurité nationale à Hongkong, Boris Johnson a annoncé ce mercredi 1er juillet d ’ étendre les droits à l 'immigration pour les Hongkongais titulaires d'un passeport spécial. Cette mesure concerne près de trois millions de résidents de l ’ancienne colonie britannique .

« Je pense que la relation [entre Londres et Pékin ] a souffert de l ’ingérence du gouvernement britannique au sujet de Hongkong », avait déclaré, de A l ’origine de la contestation, un projet de loi du gouvernement hongkongais autorisant les extraditions vers la Chine continentale a été suspendu

"Si la partie britannique change unilatéralement la règle actuelle, cela constituerait une rupture de sa propre position ainsi que de la loi internationale", a affirmé l'ambassade, dans un communiqué. "Nous nous y opposons fermement et nous réservons le droit de prendre des mesures adéquates", ajoute le communiqué, sans plus de précisions.

Mercredi, moins de 24 heures après l'entrée en vigueur de la loi sur la sécurité nationale imposée par Pékin à Hong Kong, la police a procédé aux premières arrestations en vertu de ce texte qui rend la justice chinoise compétente pour les crimes les plus graves dans ce domaine.

"Passeport britannique d'outre-mer"

Le Royaume-Uni a annoncé mercredi un plan visant à élargir les droits à l'immigration pour les habitants de Hong Kong, au motif que la loi imposée par Pékin constituait une violation de l'autonomie de l'ancienne colonie britannique. Ce territoire avait été rétrocédé à la Chine en 1997, à condition de conserver certaines libertés, ainsi que l'autonomie judiciaire et législative pendant 50 ans.

Hong Kong: Londres dénonce une atteinte aux conditions de rétrocession

  Hong Kong: Londres dénonce une atteinte aux conditions de rétrocession Hong Kong: Londres dénonce une atteinte aux conditions de rétrocession © Reuters/REUTERS TV HONG KONG: LONDRES DÉNONCE UNE ATTEINTE AUX CONDITIONS DE RÉTROCESSION LONDRES (Reuters) - La loi sur la sécurité qui vient d'entrer en vigueur à Hong Kong est une violation manifeste de la Déclaration conjointe de 1984 qui garantit un haut degré d'autonomie à l'ancienne colonie britannique ainsi que des droits et des libertés à ses habitants, a estimé mercredi Boris Johnson.

( Londres ) Le premier ministre Boris Johnson a déclaré mardi qu’il proposerait à des millions d’habitants de Hong Kong des passeports et un possible accès à la citoyenneté britannique si la Chine persiste à imposer au territoire sa loi sur la sécurité nationale.

Les tribunaux hongkongais ont à de multiples reprises statué sur la loi fondamentale depuis cette date, a-t-il fait valoir. ( Londres ) Le premier ministre Boris Johnson a déclaré mardi qu’il proposerait à des millions d’habitants de Hong Kong des passeports et un possible accès à la citoyenneté

Londres prévoit de modifier les conditions attachées au "passeport britannique d'outre-mer", afin de les rendre plus favorables et permettre à leurs détenteurs de venir vivre et travailler au Royaume-Uni.

On dénombre environ 350 000 titulaires de ce passeport, un chiffre qui a presque doublé depuis le début de la contestation à Hong Kong contre le pouvoir central de Pékin il y a un an. Mais 2,9 millions d'autres Hongkongais, soit ceux nés avant 1997, sont éligibles à l'obtention de ce document.

Plusieurs autres pays occidentaux, parmi lesquels 27 membres du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, ont condamné la nouvelle loi sécuritaire, redoutant qu'elle n'entraîne la répression de toute opposition politique.

Avec AFP

Crispations entre la Chine et le Royaume-Uni sur la situation à Hong Kong .
Londres promet de faciliter l'immigration des Hongkongais, la Chine menace Londres de représailles. © Fournis par Euronews Hong Kong a retrouve un semblant de normalité ce jeudi. Mais dans ce territoire autonome désormais soumis à une loi chinoise sur la sécurité des plus drastiques, certains songent à s'exiler. Le Royaume-Uni, ancienne puissance coloniale, a en effet promis de faciliter leur installation et l'accès à la citoyenneté.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 7
C'est intéressant!