•   
  •   

Monde Brexit : le Royaume-Uni détaille ses projets de frontières après sa sortie de l'UE

17:05  14 juillet  2020
17:05  14 juillet  2020 Source:   lexpress.fr

Du poisson au menu alors que les négociateurs du Brexit ont un dîner privé

 Du poisson au menu alors que les négociateurs du Brexit ont un dîner privé (Bloomberg) - Le Royaume-Uni et les principaux négociateurs du Brexit de l'Union européenne tiendront des discussions informelles mardi lors d'un dîner privé, et le poisson est au menu - littéralement.

Depuis la date officielle de la sortie du Royaume - Uni de l 'Union européenne le 31 janvier dernier, le pays continue d'appliquer les règles européennes et négocie avec Bruxelles dans l'espoir de trouver un accord de libre-échange, mais les divergences restent importantes entre Londres et Bruxelles.

Depuis la date officielle de la sortie du Royaume - Uni de l ’Union européenne le 31 janvier dernier Le gouvernement britannique a annoncé dimanche une enveloppe de 705 millions de livres sterling (768 millions d’euros) pour ses frontières et promet d’en faire à l’horizon 2025 la frontière « la plus

Un document couvrant tous les aspects du commerce avec l'Union européenne, de l'import-export de diamants bruts aux bouteilles pour les boissons, a été publié.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson à Londres le 14 juin 2020 © afp.com/John NGUYEN Le Premier ministre britannique Boris Johnson à Londres le 14 juin 2020

"Nouveau départ pour le Royaume-Uni : allons-y", c'est le nom d'une vaste campagne publicitaire outre-Manche. Le gouvernement britannique a détaillé lundi ses projets pour ses frontières après la sortie effective du pays de l'Union européenne à la fin de l'année, pour permettre aux entreprises et particuliers de se préparer, qu'un accord soit trouvé ou non avec l'UE.

Le président du Conseil européen propose un fonds de 5 milliards d'euros d'ajustement au Brexit

  Le président du Conseil européen propose un fonds de 5 milliards d'euros d'ajustement au Brexit Le président du Conseil européen propose un fonds de 5 milliards d'euros d'ajustement au BrexitBRUXELLES (Reuters) - Le président du Conseil européen, Charles Michel, a proposé vendredi la création d'un fonds de réserve de 5 milliards d'euros pour faire face aux "conséquences imprévues" du Brexit.

Le gouvernement britannique a détaillé lundi 13 juillet ses projets pour ses frontières après la sortie effective du pays de l 'Union européenne à la fin de l 'année, pour permettre aux entreprises et particuliers de se préparer, qu'un accord soit trouvé ou non avec l ' UE .

Depuis la date officielle de la sortie du Royaume - Uni de l 'Union européenne le 31 janvier dernier, le pays continue d'appliquer les règles européennes et négocie avec Bruxelles dans l'espoir de trouver un accord de Le Royaume - Uni va consacrer 705 millions de livres à ses frontières en vue du Brexit .

Le gouvernement conservateur de Boris Johnson a publié un document de 206 pages couvrant tous les aspects du commerce avec l'Union européenne, de l'import-export de diamants bruts aux bouteilles pour les boissons.

LIRE AUSSI>> Royaume-Uni: pourquoi le plan de Johnson pour relancer l'économie n'a rien d'un "New Deal"

Le document confirme l'approche graduelle de Londres en matière de contrôles aux frontières sur les biens importés en provenance de l'UE sur la première partie de l'année 2021. Les contrôles ne seront effectifs sur la totalité des biens qu'au mois de juillet 2021.

Selon le ministre d'Etat Michael Gove, chargé de ce dossier, cette publication représente une "étape importante qui donne aux entreprises la certitude et la direction dont elles ont besoin pour se préparer". "Le temps est venu pour notre nouveau départ, le temps pour nous d'embrasser un nouveau destin mondial", a-t-il déclaré devant les députés à la Chambre des Communes.

Royaume-Uni Le Brexit Border Plan repose sur un système informatique non testé en cours de préparation

 Royaume-Uni Le Brexit Border Plan repose sur un système informatique non testé en cours de préparation (Bloomberg) - Les plans britanniques pour ses contrôles aux frontières après le Brexit dépendront d'un nouveau système informatique non testé qui sera prêt à temps, selon un plan gouvernemental de 206 pages qui définit le fardeau supplémentaire auquel les entreprises seront confrontées à partir de la fin de l'année. © Photographe: Bloomberg / Bloomberg Un camion entre dans un poste de contrôle frontalier au port de Douvres Ltd. à Douvres, Royaume-Uni, le samedi 5 janvier 2019.

Le Royaume - Uni prévoit de débloquer 790 millions d’euros pour établir des postes- frontière si le Brexit devient réalité d’ici la fin de l ’année. ‘Nous sommes évidemment sur le fil du rasoir dans les négociations pour obtenir les meilleures relations commerciales possible avec nos voisins de l ’ UE .

Le Royaume - Uni entame en effet un long processus de négociation sur les conditions de sa sortie , notamment concernant un éventuel accès au marché unique. Les dirigeants des institutions de l ’ UE ont eux aussi pressé Londres de lancer « dès que possible » cette procédure. En France, le président

Frontière "la plus efficace du monde"

La campagne d'information à destination du public a commencé dès lundi matin à essaimer dans les médias britanniques.

LIRE AUSSI>> Et si Dominic Cummings était en fait le vrai Premier ministre britannique?

Il est désormais recommandé aux voyageurs de souscrire une assurance complète et de vérifier si des frais d'itinérance s'appliquent lors de leur voyage vers les pays européens. Il est conseillé aux propriétaires d'animaux de compagnie de les emmener chez le vétérinaire quatre mois avant la date prévue du départ.

Depuis la date officielle de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne le 31 janvier dernier, le pays continue d'appliquer les règles européennes et négocie avec Bruxelles dans l'espoir de trouver un accord de libre-échange, mais les divergences restent importantes entre Londres et Bruxelles.

Le gouvernement britannique a annoncé dimanche une enveloppe de 705 millions de livres sterling (768 millions d'euros) pour ses frontières et promet d'en faire à l'horizon 2025 la frontière "la plus efficace du monde".

Brexit. Michel Barnier juge un accord commercial « peu probable » à ce stade .
Le négociateur européen Michel Barnier a jugé jeudi 23 juillet, « peu probable » à ce stade que les 27 et le Royaume-Uni parviennent à un accord commercial dans le cadre des négociations sur leur relation post-Brexit. À l’issue d’un nouveau cycle de négociations à Londres, Michel Barnier a souligné que « peu de progrès » ont été effectués sur deux sujets cruciaux : les conditions de concurrence équitable et la pêche. La position du Royaume-Uni sur ces questions rend la conclusion « d’un accord commercial peu probable », a-t-il estimé.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 7
C'est intéressant!