•   
  •   

Monde Les rebelles et le gouvernement soudanais entrent dans la phase finale des pourparlers

16:06  16 juillet  2020
16:06  16 juillet  2020 Source:   news.yahoo.com

Colombie: Les rebelles de l'ELN appellent à une trêve de 90 jours

  Colombie: Les rebelles de l'ELN appellent à une trêve de 90 jours Colombie: Les rebelles de l'ELN appellent à une trêve de 90 jours © Reuters/Luisa Gonzalez COLOMBIE: LES REBELLES DE L'ELN APPELLENT À UNE TRÊVE DE 90 JOURS BOGOTA (Reuters) - Le principal groupe de rebelles colombien encore actif, l'Armée de libération nationale (ELN), a appelé mardi soir à un cessez-le-feu bilatéral d'au moins 90 jours pour faciliter la lutte contre l'épidémie de coronavirus et relancer les discussions de paix avec le gouvernement.

« Les négociations entrent maintenant dans leur phase finale . Nous avons convenu que l’UE et le Royaume-Uni allaient désormais négocier en continu Le négociateur britannique, qui a remplacé en juillet David Davis, parti sur fond de dissensions au sein du gouvernement , a réitéré « l’engagement

Le gouvernement soudanais et le groupe rebelle le plus actif du Darfour, le Mouvement pour la justice et l 'égalité (JEM), ont publiquement signé Ces pourparlers , qui ont pour objectif de préparer une éventuelle conférence de paix sur le Darfour, une région en guerre civile depuis 2003, sont

"Ceci est le dernier chapitre et le plus grand chapitre, les dispositions de sécurité dans les négociations de paix. accord de paix ", a déclaré le médiateur Tutkew Gatluak à Juba, au Soudan du Sud.

Les pourparlers de paix, qui ont commencé au Soudan du Sud en octobre, visent à mettre un terme aux conflits dans trois régions où les rebelles ont mené des campagnes sanglantes contre la marginalisation de Khartoum sous le président déchu Omar el-Béchir.

L'espoir d'un accord a été soulevé après que le gouvernement de transition du Soudan, dirigé par le Premier ministre Abdalla Hamdok, a fait de la fin du conflit dans ces régions une priorité.

Le chef de l'ONU dénonce une ingérence étrangère "sans précédent" en Libye

 Le chef de l'ONU dénonce une ingérence étrangère © Fabrice COFFRINI Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a déclaré mercredi que l'ingérence étrangère dans le conflit en Libye avait atteint des "niveaux sans précédent", avec du matériel sophistiqué et des mercenaires impliqués dans les combats.

Celui-ci multiplie depuis plusieurs mois les bons offices entre les rebelles au Darfour et le gouvernement soudanais . Avec le parrainage des Etats-Unis, ces pourparlers , destinés à mettre fin à une guerre qui dure depuis vingt ans et a fait prés de deux millions de morts, sont entrés dans

Les pourparlers entre le gouvernement soudanais et les rebelles du Darfour, région de l'ouest du Soudan en guerre civile, doivent reprendre le 10 juin au Nigeria après une interruption de six mois, a annoncé, jeudi 26 mai, le président de la commission de l'Union africaine, Alpha Oumar Konaré.

Certaines des questions déjà convenues comprennent la richesse et le partage du pouvoir, et l'autonomie pour les régions du Nil Bleu et du Kordofan.

Alhadi Idris Yahya, président du Front révolutionnaire du Soudan (SRF) - une coalition de neuf groupes rebelles en négociation avec le gouvernement soudanais - a déclaré que les parties avaient convenu que le SRF aurait trois sièges au conseil souverain, qui dirige actuellement le pays.

Il obtiendrait également 25% des sièges au Parlement et au pouvoir exécutif du gouvernement.

Les parties ont également convenu d'un délai de 39 mois pour une période de transition après la signature d'un accord de paix global.

"(...) En fin de compte, le principal objectif des dispositions de sécurité est d'avoir ce que nous appelons une armée soudanaise unifiée. En ce moment, nous avons plusieurs armées ... et ce n'est pas une situation idéale en un pays pour avoir plus qu'une armée ", a déclaré Yayha.

Une deuxième coalition de groupes rebelles, le Mouvement de libération du peuple du Soudan-Nord (SPLM-N) du Sud-Kordofan, négocie séparément.

Ils veulent un état laïc ou une autodétermination pour leur région.

str-fb / ri

Soudan. Le procès de l’ex-président Omar el-Béchir s’est ouvert à Khartoum .
Le procès de l’ex-président soudanais Omar el-Béchir et 27 autres personnes accusées d’avoir pris le pouvoir par un coup d’État en 1989 s’est ouvert mardi 21 juillet à Khartoum. Le procès de l’ex-président soudanais Omar el-Béchir et 27 autres personnes accusées d’avoir pris le pouvoir par un coup d’État en 1989 s’est ouver Ce tribunal va écouter chacun d’entre eux et nous allons donner à chacun des 28 accusés la possibilité de se défendre, a déclaré le président du tribunal. Sur une banderole au-dessus des juges figure une sourate du Coran Si vous jugez les gens faites-le avec justice.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!