•   
  •   

Monde Pandémie de coronavirus : « Les effets seront ressentis pour les décennies à venir », prédit l’OMS

19:05  01 août  2020
19:05  01 août  2020 Source:   ouest-france.fr

pourraient réduire le potentiel de revenus des élèves à l'avenir - rapport

 pourraient réduire le potentiel de revenus des élèves à l'avenir - rapport Les fermetures d'écoles © Tim Goode Les écoles ont fermé leurs portes à la majorité des élèves en mars en raison de la pandémie de coronavirus (PA) Les fermetures d'écoles pourraient réduire le potentiel de revenus des jeunes dans le l'avenir et nuire à l'économie britannique pour les décennies à venir, a averti un rapport.

Un enfant se fait tester au coronavirus dans un centre spécialisé à Hanoï, au Vietnam, le 1er août. © MANAN VATSYAYANA/AFP Un enfant se fait tester au coronavirus dans un centre spécialisé à Hanoï, au Vietnam, le 1er août.

Les effets de l’épidémie de coronavirus vont se faire sentir pendant des « décennies », a annoncé l’OMS, alors que pointe déjà une bataille des vaccins.

Six mois après avoir décrété l’urgence mondiale, le Comité d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est réuni vendredi 31 juillet pour évaluer la pandémie de coronavirus. « Cette pandémie est une crise sanitaire comme on n’en voit qu’une par siècle, et ses effets seront ressentis pour les décennies à venir », a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Kodak stock grimpe alors que l'ancien géant de la photographie entre dans le commerce de la drogue

 Kodak stock grimpe alors que l'ancien géant de la photographie entre dans le commerce de la drogue Le prêt est le premier du genre en vertu de la Defense Production Act , selon le Journal. Le conseiller commercial de la Maison Blanche, Peter Navarro, devait se rendre mardi au siège de Kodak à Rochester, New York, pour visiter l'installation de 1600 acres. "Ce sera la renaissance du grand État de New York en tant que puissance industrielle", a déclaré Navarro lors d'une apparition sur Fox Business.

À ce jour, plus de 17,6 millions de personnes ont été contaminées dans le monde et plus de 680 000 en sont mortes, selon un bilan établi samedi 1er août.

En sinistre position de tête, les États-Unis comptent 153 314 morts dont 1 442 vendredi (un décès toutes les minutes), suivis du Brésil (92 475 morts), du Mexique (46 688 décès) et du Royaume-Uni (46 119 morts).

>>> Suivez notre direct sur la pandémie de coronavirus ce samedi 1er août

Les alliances se multiplient sur un vaccin

Sur le front médical, signe de la compétition intense entre les États, les alliances se multiplient pour s’assurer un accès à un futur vaccin anti-Covid-19 et les rivalités surgissent.

L’immunologue américain Anthony Fauci, directeur de l’Institut national des maladies infectieuses, a jeté un pavé dans la mare vendredi devant le Congrès américain en émettant des doutes sur la sécurité des vaccins actuellement développés par la Russie et la Chine.

L'impact du coronavirus se fera sentir pendant des décennies, selon l'OMS, dit

 L'impact du coronavirus se fera sentir pendant des décennies, selon l'OMS, dit © Reuters / Denis Balibouse FILE PHOTO: Un logo est représenté sur le siège de l'OMS à Genève GENÈVE (Reuters) - L'épidémie mondiale de coronavirus est du genre d'une catastrophe dont les effets dureront très longtemps, a déclaré vendredi le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Moscou a annoncé cette semaine espérer entamer dès l’automne la production industrielle de deux vaccins conçus par des chercheurs de centres étatiques.

En Chine, un projet de vaccin d’un institut de recherche militaire a été autorisé fin juin dans les rangs de l’armée chinoise, alors même que les dernières phases de test n’avaient pas démarré.

« Affirmer disposer d’un vaccin avant même de le tester est problématique »

« Affirmer disposer d’un vaccin prêt à être distribué avant même de le tester est, selon moi, problématique, pour ne pas dire plus », a lancé Anthony Fauci.

Côté européen, le français Sanofi et le britannique GSK ont annoncé vendredi un accord avec les États-Unis pour un financement de plus de 2 milliards de dollars contre la fourniture initiale de 100 millions de doses aux Américains.

L’Union européenne s’est mise sur les rangs en réservant 300 millions de doses pour une somme indéterminée, pour l’année prochaine.

Le Japon a de son côté signé avec l’alliance germano-américaine Biontech/Pfizer pour s’assurer 120 millions de doses d’un vaccin potentiel.

Cette âpre compétition fait polémique car elle pose la question de l’accès à l’immunisation des pays à bas revenus.

teste positif pour le coronavirus avant la visite de Trump .
Le gouverneur de l'Ohio «Le gouverneur DeWine retourne à Columbus où lui et la Première Dame Fran DeWine, qui ne présente pas non plus de symptômes, seront tous deux testés», indique le communiqué. Plus de 96 000 personnes ont été testées positives au COVID-19 dans l'Ohio, avec plus de 1 100 nouveaux cas signalés mercredi. Près de 3 600 personnes y sont mortes depuis l’état de la pandémie.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!