•   
  •   

Monde Coronavirus: à Rio de Janeiro, la baignade est de nouveau permise, mais pas le bronzage

09:30  02 août  2020
09:30  02 août  2020 Source:   rfi.fr

Coronavirus: au Brésil, les favelas créent leur propre outil de suivi

  Coronavirus: au Brésil, les favelas créent leur propre outil de suivi Au Brésil, les favelas contestent les données officielles des victimes du coronavirus. Face à la sous-notification des cas dans ces quartiers pauvres parmi les plus touchés par la pandémie, un collectif de 36 favelas, le « comité des invisibles » rassemble des données de façon indépendante, grâce aux agents communautaires. De notre correspondante à Rio de Janeiro, Sarah Cozzolino Dans le grand complexe de favelas de Maré, le « comité desDe notre correspondante à Rio de Janeiro, Sarah Cozzolino

La plage de Copacabana à Rio de Janeiro , le 28 juillet 2020. Alors que la pandémie fait encore des ravages au Brésil, la mairie de Rio autorise depuis ce samedi les habitants à se baigner mais pas à rester sur la plage. ► À lire aussi : Coronavirus : le Brésil réautorise l'arrivée d'étrangers par avion.

Mesures de protection essentielles contre le nouveau coronavirus . Les mains sont en contact avec de nombreuses surfaces qui peuvent être contaminées par le virus. Mesures de protection pour les personnes qui se trouvent ou qui se sont récemment rendues (au cours des 14 derniers jours) dans

La plage de Copacabana à Rio de Janeiro, le 28 juillet 2020. © REUTERS/Ricardo Moraes La plage de Copacabana à Rio de Janeiro, le 28 juillet 2020.

Alors que la pandémie fait encore des ravages au Brésil, la mairie de Rio autorise depuis ce samedi les habitants à se baigner mais pas à rester sur la plage. Après avoir piqué une tête, ils doivent donc revenir sur le trottoir, où les marchands ambulants ont eux aussi de nouveau le droit de reprendre leur activité. Une mesure difficile à appliquer.

Avec notre correspondante à Rio de Janeiro, Sarah Cozzolino

Coronavirus : « Ce virus aime toutes les saisons »… Pour l’OMS, pas de signe que la maladie est saisonnière

  Coronavirus : « Ce virus aime toutes les saisons »… Pour l’OMS, pas de signe que la maladie est saisonnière Parmi les pays très touchés par l'épidémie, certains sont en ce moment en hiver, comme le Brésil, et d'autres en étéLes saisons ne semblent pas avoir d’impact sur le développement de la pandémie de coronavirus, a indiqué mardi l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), mettant en garde contre l’illusion d’être protégé en été.

Pour l’OMS, pas de signe que la maladie est saisonnière. © MAURO PIMENTEL / AFP Une femme porte un masque dans les rue de Rio de Janeiro , au Elle a cependant reconnu que la conjonction du virus de la grippe – qui lui est saisonnier et frappe l’hiver – et du nouveau coronavirus était un

CORONAVIRUS - La pandémie de Covid-19 continue de propager à travers le monde, et notamment aux Sixième de cette profession à succomber au coronavirus , il comptait parmi "un peu plus de Le pays a aussi recensé plus de 60.000 nouveaux cas en une journée, après une légère baisse ces

Sur la grande avenue de Copacabana, une voiture de police répète les consignes de sécurité. Juste à côté, un groupe d’hommes d’une soixantaine d’années repart, bien bronzés après une journée de plage.

« En réalité c’est " à la brésilienne ", on peut tout faire », lance l'un d'eux en riant.

« Je trouve ça plus sain de faire son jogging tous les jours sur la plage, de se baigner, et de se sentir bien psychologiquement, que de rester enfermer chez soi. C’est beaucoup plus propice aux maladies », ajoute un autre.

Sur la plage quelques groupes de personnes jouent au ballon et bronzent. Vinicius est venu avec ses amis. Une demi-heure plus tôt, la police est venue leur demander de s’écarter les uns des autres.

« La mairie de Rio prend des mesures qui n’ont aucun sens, commente-t-il. Par exemple, les centre commerciaux ont rouvert et ils sont plein à craquer. Et à côté, la plage, alors que c’est à l’air libre, que les gens viennent y faire du sport, c’est interdit. C’est complètement incohérent. »

Depuis deux semaines, Miguel a déjà repris les affaires avec son petit chariot qu’il traîne sur le sable en quête de clients. « Caipirinhas, bières, sodas… Mais bien sûr je vends beaucoup moins qu’avant », dit-il.

Et les plages pourraient bientôt recevoir plus de monde, puisque le Brésil a réautorisé l’arrivée d’étrangers par avion.

À lire aussi : Coronavirus: le Brésil réautorise l'arrivée d'étrangers par avion

Flamengo nomme Spaniard Torrent manager .
© Reuters / Andrew Yates FILE PHOTO: Le manager de Manchester City Pep Guardiola et l'entraîneur adjoint Domenec Torrent (Reuters) - Flamengo a nommé l'ancien entraîneur du New York City FC Domenec Torrent pour remplacer Jorge Jesus, qui est revenu à Benfica plus tôt ce mois-ci, a annoncé vendredi le club de Rio de Janeiro. Flamengo n'a donné aucun détail sur l'accord, mais les médias brésiliens ont déclaré que le joueur de 58 ans avait signé jusqu'à la fin de 2021.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!