•   
  •   

Monde Deux énormes explosions secouent Beyrouth, des dizaines de blessés

20:21  04 août  2020
20:21  04 août  2020 Source:   independent.co.uk

Liban: Un navire de la FINUL touché par l'explosion, des blessés

  Liban: Un navire de la FINUL touché par l'explosion, des blessés Liban: Un navire de la FINUL touché par l'explosion, des blessésLE CAIRE (Reuters) - Un navire de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) amarré dans le port de Beyrouth a été endommagé et certains de ses marins ont été blessés alors qu'une puissante explosion ravageait la capitale libanaise mardi.

Les explosions "ont fait des dizaines de blessés", a indiqué une source sécuritaire.

Un correspondant de l'AFP sur les lieux a déclaré que chaque magasin du quartier commercial de Hamra avait subi des dommages, avec des vitrines entières détruites, des fenêtres brisées et de nombreuses voitures détruites.

a man standing in front of a city: A wounded man walks near the scene of the explosion in Beirut © Anwar AMRO Un blessé marche près des lieux de l'explosion à Beyrouth

Des blessés marchaient dans la rue, tandis qu'à l'extérieur du centre médical Clemenceau, des dizaines de blessés, pour la plupart couverts de sang, se précipitaient pour être admis au centre, y compris les enfants.

Des voitures détruites avaient été abandonnées dans la rue avec leurs airbags gonflés.

Trump évoque un « attentat » à Beyrouth… et se fait contredire par ses services

  Trump évoque un « attentat » à Beyrouth… et se fait contredire par ses services VIDÉO. Le président américain a affirmé que la double explosion dans la capitale libanaise était un « terrible attentat ». Des membres de ses services l’ont contredit dans la foulée.Mais cette présomption du président lors de sa conférence de presse a fait tiquer, bien qu’il ait assuré tenir cette information d’experts militaires qui lui avaient parlé d’une « bombe ».

Un énorme nuage de fumée noire engloutissait toute la zone portuaire, a indiqué le correspondant de l'AFP.

La zone portuaire a été bouclée par les forces de sécurité, permettant l'accès uniquement à une série d'ambulances, de camions de pompiers et de personnes dont les proches travaillaient à l'intérieur de la zone dévastée.

Un énorme incendie brûlait au port, où des ambulances se précipitaient sur les blessés, leurs sirènes hurlantes.

a group of people standing in front of a building: The blast which rattled entire buildings was felt across the city and far beyond © Anwar AMRO L'explosion qui a secoué des bâtiments entiers a été ressentie à travers la ville et bien au-delà de

Les explosions ont été entendues aussi loin que Nicosie sur l'île méditerranéenne orientale de Chypre, à 240 kilomètres (150 miles).

- "Comme un tremblement de terre" -

"Les bâtiments tremblent", a tweeté un habitant, tandis qu'un autre a écrit: "Une énorme explosion assourdissante vient d'engloutir Beyrouth. Je l'ai entendue à des kilomètres de là." Des images

En images : après l'explosion, le nouveau visage dévasté de Beyrouth

  En images : après l'explosion, le nouveau visage dévasté de Beyrouth Les énormes déflagrations, les pires vécues par le Liban, survenues dans la soirée de mardi, dessinent désormais le visage d'une capitale meurtrie, croulant sous les décombres. Beyrouth embrasée, puis décimée. Les deux explosions survenues mardi soir dans la capitale libanaise ont dévasté le port et les bâtiments alentours, tuant au moins 137 personnes. La tragédie laisse également 300 000 citoyens désormais sans-abri, dans un pays plongé depuis des mois dans une très grave crise économique.

Online d'un bureau d'un journal libanais montraient des fenêtres soufflées, des meubles éparpillés et des panneaux intérieurs démolis.

Les explosions sont survenues à un moment où le Liban subit sa pire crise économique depuis des décennies, qui a laissé près de la moitié de la population dans la pauvreté.

L'économie libanaise s'est effondrée ces derniers mois, la monnaie locale s'effondrant par rapport au dollar, les entreprises fermant en masse et la pauvreté grimpant au même rythme alarmant que le chômage.

Les explosions surviennent également alors que le Liban attend le verdict vendredi sur le meurtre en 2005 de l'ancien premier ministre libanais Rafic Hariri, tué dans un énorme attentat à la bombe à un camion.

Quatre membres présumés du mouvement musulman chiite Hezbollah sont jugés par contumace devant un tribunal des Pays-Bas pour l'énorme bombardement de Beyrouth qui a tué le milliardaire sunnite Hariri et 21 autres personnes.

A Beyrouth, ce prêtre célébrait une messe quand les explosions ont tout interrompu

  A Beyrouth, ce prêtre célébrait une messe quand les explosions ont tout interrompu VIDÉO. Dans un bruit assourdissant, des objets se sont mis à tomber du plafond, obligeant le prêtre à fuir, mardi, lorsque les deux explosions ont ravagé la capitale libanaise. > Voir la vidéo

a lot of smoke around it: A woman in the city centre told AFP: © Anwar AMRO Une femme du centre-ville a déclaré à l'AFP: "C'était comme un tremblement de terre"

Une femme du centre-ville a déclaré mardi à l'AFP: "C'était comme un tremblement de terre ... Je sentais que c'était plus grand que l'explosion en l'assassinat de Rafic Hariri en 2005 ".

Les tensions ont également été fortes avec Israël voisin, après qu'Israël a déclaré qu'il avait contrecarré une tentative d'infiltration par jusqu'à cinq hommes armés du Hezbollah, une affirmation rejetée par le groupe basé au Liban et soutenu par l'Iran.

ho-bek-rh / par / fz

Explosions à Beyrouth. Peu de chance de retrouver des survivants selon l’armée libanaise .
L’espoir s’amenuise de retrouver des survivants dans le port de Beyrouth cinq jours après l’explosion meurtrière et dévastatrice qui a frappé la capitale libanaise, a annoncé dimanche 9 août, l’armée libanaise. Après plusieurs jours « d’opérations de recherche et de sauvetage, nous pouvons dire que nous avons fini la première phase, celle offrant la possibilité de retrouver des gens vivants », a indiqué le colonel Roger Khouri, à la tête du régiment du génie militaire, lors d’une conférence de presse.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 11
C'est intéressant!