•   
  •   

Monde "C’était le chaos. Les gens étaient paniqués, criaient et courraient partout"

19:45  05 août  2020
19:45  05 août  2020 Source:   parismatch.com

Travel stocks martelés par le chaos des vacances: 1,5 milliard de livres sterling effacé par les craintes de la deuxième vague

 Travel stocks martelés par le chaos des vacances: 1,5 milliard de livres sterling effacé par les craintes de la deuxième vague

Hrair Aghasarkissian, opticien du quartier de Bourj Hammoud, à Beyrouth, témoigne de la violence des explosions.

  © DR

Paris Match. Où étiez-vous au moment de l’explosion ?

Hrair Aghasarkissian. Comme tous les jours j’avais quitté mon magasin pour faire un peu de sport en allant marcher en direction du port là où s’est passé le drame. Il y avait beaucoup de monde dans les rues. J’étais à 2km du front de mer lorsqu’une première explosion a retenti, il était environ 18h10. J’ai voulu sortir mon portable pour filmer quand une seconde explosion a eu lieu moins d’une minute après. Je n’ai pas eu le temps de comprendre ce qu’il se passait, j’ai été projeté à terre tant la déflagration était forte. Je n’ai pas perdu connaissance. J’ai tout de suite regardé mes jambes, mes bras, ma tête pour voir si je n’étais pas blessé. Heureusement je n’avais rien.

Coronavirus : le Maroc ferme huit villes, chaos sur les routes

  Coronavirus : le Maroc ferme huit villes, chaos sur les routes Face au risque de propagation du coronavirus, les autorités marocaines ont pris de sévères restrictions de déplacements dimanche soir touchant huit villes, parmi lesquelles Marrakech et Tanger, a provoqué des scènes de chaos. © Rizkou ABDELMJID / AFP Embouteillages géants sur les routes et gares prises d'assaut : la décision éclair des autorités marocaines d'introduire de sévères restrictions de déplacements dimanche soir touchant huit villes, parmi lesquelles Marrakech et Tanger, face au risque de propagation du coronavirus, a L'annonce de ces restrictions aux déplacements via un communi

Lire aussi : Explosions à Beyrouth : Au moins cent morts, des milliers de blessés et des centaines de milliers de sans-abri

Que se passait-il autour de vous ?

C’était le chaos. Les gens étaient paniqués, criaient et courraient partout. Personne ne comprenait ce qu’il venait de se passer. Je me suis relevé et j’ai trouvé refuge dans un premier magasin totalement dévasté… On ne savait pas si c’était des bombardements qui pouvaient recommencer ou si c’était juste une explosion localisée. Au bout de cinq minutes je suis ressorti et j’ai couru vers mon magasin. Toutes les lunettes étaient au sol, il y avait beaucoup de gravats de verre. Mais j’ai eu de la chance, je n’ai pas perdu trop de marchandises.

Lire aussi :Explosions meurtrières à Beyrouth : la course contre la montre pour trouver des survivants

Bonehead dit qu'un nain a envahi la scène pendant le concert d'Oasis

 Bonehead dit qu'un nain a envahi la scène pendant le concert d'Oasis © Bang Showbiz Paul 'Bonehead' Arthurs Paul 'Bonehead' Arthurs affirme qu'un nain a déjà envahi la scène lors d'un concert d'Oasis. Le musicien - qui jouait de la guitare pour les rockers "Champagne Supernova" dans les années 90 - a rappelé comment ils avaient été "paniqués" après que le nain ait arraché le tambourin de Liam Gallagher.

Les commerçants autour de moi n’ont pas tous eu cette chance. Les vitrines des magasins ont toutes étaient soufflées, certains se sont effondrés. Des cordons de sécurité ont été installés pour éviter les vols. Des dégâts sont à déplorer jusqu’à 15km de l’épicentre de l’explosion. Et puis les victimes ne cessent d’augmenter. Il y a beaucoup de gens qui manquent à l’appel… On ne sait pas encore s’ils sont morts ou blessés quelque part. Les recherches ont aussi lieu dans l’eau car avec la déflagration certains ont pu être soufflé jusque dans la mer…

"

Malheureusement on est habitué au chaos

"

Quelle est la situation aujourd’hui ?

Pour l’instant les gens sont en plein nettoyage, d’ici quelques jours la vie va reprendre son cours avec ses routines. Les gens sont plutôt calmes... Mais on ressent un sentiment de désolation. On a connu tellement d’épisodes compliqués ces dernières années que malheureusement on est habitué au chaos. On a connu la guerre du Liban, l’attentat de Rafiq Hariri en 2005 ainsi que les récents problèmes sociaux, politiques et économiques qui font sombrer le pays chaque jour un peu plus… à ces crises se rajoute la Covid-19 et maintenant cette explosion qui entraine une vraie crise humanitaire. Le Liban est en crise à tous les niveaux ! De nombreuses personnes n’avaient déjà pas de quoi se nourrir avant, voilà que maintenant ils n’ont même plus de toit où dormir ! On ne sait pas qui ni comment on va pouvoir reconstruire tout cela. C’est une tragédie. Heureusement, il y a une certaine solidarité qui s’est mise en place. De nombreux hôtels et particuliers ont mis à disposition mardi soir sur Facebook leur numéro de téléphone pour héberger les personnes qui ont perdu leurs foyers…

Halle Berry à travers les années .
L'incroyable corps de Le numéro de septembre du magazine sera la première fois en 20 ans que Winfrey ne figurera pas sur la couverture. Le 13 mars, la police est entrée au domicile de Taylor avec un mandat d'interdiction de frapper. Les officiers ont tué par balle Taylor alors qu'ils cherchaient des drogues illégales, qui n'ont jamais été retrouvées. Les responsables ont affirmé qu'ils n'avaient tiré sur Taylor qu'après que son petit ami, Kenneth Walker, leur ait tiré dessus en premier.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!