•   
  •   

Monde Explosion à Beyrouth : première démission d'un ministre libanais

17:17  09 août  2020
17:17  09 août  2020 Source:   lepoint.fr

Lettre ouverte à Macron : « Exigez, monsieur le président ! Exigez ! »

  Lettre ouverte à Macron : « Exigez, monsieur le président ! Exigez ! » On ne les y prendra plus avec ces sempiternels « gouvernements d’union nationale », faux-nez d’une classe politique corrompue. Une cinquantaine de personnalités de la nouvelle société civile libanaise (avocats, journalistes, chefs d’entreprise) enjoignent Macron à exiger un vrai changement.Le 5 août, vingt-quatre heures seulement après la double explosion qui a détruit Beyrouth, vous étiez sur place pour exprimer votre soutien au peuple libanais touché au cœur : plus de 200 morts, 7 000 blessés, 180 disparus et plus de 300 000 sans-abris.

Première démission d ' un ministre , celle de l'Information, après l' explosion de Beyrouth .

Leur démission vient s'ajouter à une décision similaire de deux autres parlementaires cette semaine, à la suite de l' explosion qui a fait au moins 154 morts et plus de 5 000 blessés et alimenté la colère des Libanais contre une classe politique qu'ils jugent inepte et corrompue. «Tes camarades ont décidé

Beyrouth, Liban, démission © Fournis par Le Point Beyrouth, Liban, démission

Cinq jours après l'explosion meurtrière et dévastatrice du port de Beyrouth qui a traumatisé l'opinion publique et a alimenté la colère contre l'incurie des dirigeants, la ministre de l'Information libanaise, Manal Abdel Samad, a annoncé dimanche qu'elle quittait le gouvernement. C'est la première démission du genre après le drame de mardi.

Illustrant l'ampleur de la colère dans le pays, le patriarche maronite, le cardinal Béchara Raï, a lui-même réclamé dimanche la démission du gouvernement et des législatives anticipées. L'explosion au port mardi a fait au moins 158 morts et plus de 6 000 blessés, dont au moins 120 sont dans un état critique, selon le ministère de la Santé, et 21 personnes sont toujours portées disparues.

Manifestations alors que le Liban arrête 16 personnes suite à l'explosion de Beyrouth: Mises à jour en direct

 Manifestations alors que le Liban arrête 16 personnes suite à l'explosion de Beyrouth: Mises à jour en direct © [Hassan Ammar / AP] La police anti-émeute repousse les manifestants anti-gouvernementaux à Beyrouth, au Liban [Hassan Ammar / AP] Les autorités libanaises ont arrêté 16 personnes dans le cadre d'une enquête sur l'explosion de l'entrepôt du port de Beyrouth qui a secoué la capitale, a rapporté l'agence de presse officielle NNA.

Des travaux de colmatage de fissures de l'entrepôt lancées il y a quelques jours auraient été à l'origine de l' explosion , selon les autorités, qui parlent d ' un incendie ayant provoqué la déflagration. En réaction, au moins 16 fonctionnaires du port de Beyrouth ont été placé en détention jeudi.

Explosions à Beyrouth : la police tire des lacrymogènes contre des manifestants opposés au gouvernement. Le président libanais a également jugé nécessaire de revoir un régime politique «paralysé», au lendemain d ' une visite de son homologue français, Emmanuel Macron, qui avait

Lire aussi Explosions à Beyrouth : « Le Liban est un pays où l'État est contre ses citoyens »

« Après l'énorme catastrophe de Beyrouth, je présente ma démission du gouvernement », a déclaré dimanche Manal Abdel Samad lors d'une brève allocution télévisée. « Je m'excuse auprès des Libanais, nous n'avons pas pu répondre à leurs attentes. » Ces derniers jours déjà, plusieurs députés ont démissionné. Samedi, des milliers de manifestants en colère contre la classe dirigeante, accusée de corruption, d'incompétence et de négligence après l'explosion, ont pris d'assaut un court instant des ministères et ont défilé dans le centre-ville de Beyrouth pour crier vengeance. Ils ont brandi des potences de fortune symbolisant la rage à l'égard des dirigeants.

Explosions dans le port de Beyrouth : ce que l’on sait de l’accident

  Explosions dans le port de Beyrouth : ce que l’on sait de l’accident Deux puissantes explosions successives ont secoué Beyrouth et ses environs. L’accident s’est déroulé dans le secteur portuaire de la capitale libanaise. Les circonstances des explosions sont encore floues. D’après le dernier bilan communiqué par les autorités libanaises, l’accident a fait au moins 73 morts et 3 700 blessés. © Visactu Carte de la situation où les explosions ont été observées à Beyrouth au Liban. Deux violentes explosions ont secoué la capitale du Liban.

Le Liban prend des allures de révolution. Des milliers de manifestants sont descendus dans les Dans les rues de Beyrouth ce samedi soir, des scènes de chaos et un ciel opaque envahi de fumée. En signe d’apaisement, le Premier ministre a annoncé des élections anticipées pour éteindre la colère

À # Beyrouth , d'importantes manifestations se sont déroulées et la colère continue de monter après la double explosion dévastatrice de mardi. Les manifestants demandent la démission du gouvernement et des sanctions pour les négligences qui, selon eux, ont rendu possible la catastrophe.

La perspective de législatives anticipées

« La démission d'un député par-ci, d'un ministre par-là ne suffit pas », a lancé lors de son sermon dominical le cardinal Béchara Raï, cité par son service de presse. « Il faut, par respect pour les sentiments des Libanais et en raison de sa gravissime responsabilité, avoir la démission du gouvernement tout entier, incapable de faire avancer le pays, et organiser des législatives anticipées, plutôt que d'avoir un Parlement qui n'exerce pas ses fonctions », a-t-il ajouté.

Lire aussi Explosions à Beyrouth : « On va puiser dans nos dernières forces pour espérer reconstruire »

« C'est ce qu'on peut appeler un crime contre l'humanité », a lancé le patriarche maronite, qui jouit d'une influence importante, en évoquant la tragédie du port, réclamant une « enquête internationale » afin que tous les responsables de ce « massacre » rendent des comptes. Il s'est interrogé sur les raisons de la présence « d'une quantité gigantesque de matière explosive gardée pendant six ans dans l'endroit le plus dangereux de la capitale ».

Pour tenter d'apaiser la colère de la rue, le Premier ministre contesté Hassan Diab a annoncé samedi qu'il proposerait des législatives anticipées et s'est dit prêt à rester au pouvoir « pendant deux mois », le temps que les forces politiques s'entendent. De nouvelles manifestations sont attendues dimanche au Liban au lendemain d'une journée de mobilisation marquée par des assauts contre des ministères lancés par des manifestants en colère contre la classe dirigeante, accusée de négligence après l'explosion dévastatrice à Beyrouth.

«Comment puis-je aider?»: La diaspora libanaise se mobilise à la suite de l'explosion .
© Tolga Akmen Les Libanais se réunissent pour une veillée organisée aux jardins de Kensington dans le centre de Londres pour honorer les victimes de l'explosion de Beyrouth le 5 août 2020. La diaspora libanaise, estimée à près de trois fois la taille de la population du petit pays de cinq millions d'habitants, a intensifié son assistance à la suite de l'explosion massive qui a dévasté la capitale Beyrouth.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!