•   
  •   

Monde La famille de pompiers disparus à Beyrouth n'espère plus que leurs "restes"

18:05  11 août  2020
18:05  11 août  2020 Source:   msn.com

Explosions dans le port de Beyrouth : ce que l’on sait de l’accident

  Explosions dans le port de Beyrouth : ce que l’on sait de l’accident Deux puissantes explosions successives ont secoué Beyrouth et ses environs. L’accident s’est déroulé dans le secteur portuaire de la capitale libanaise. Les circonstances des explosions sont encore floues. D’après le dernier bilan communiqué par les autorités libanaises, l’accident a fait au moins 73 morts et 3 700 blessés. © Visactu Carte de la situation où les explosions ont été observées à Beyrouth au Liban. Deux violentes explosions ont secoué la capitale du Liban.

Beyrouth (CICR) – Une conférence sur le sort des milliers de personnes qui sont Ses équipes ont procédé jusqu'à présent à près de 2 400 entretiens, et ont commencé récemment à recueillir des échantillons biologiques de référence qui pourront aider à l'identification de restes humains.

En France, l'inquiétude grandit à Nantes autour de la famille de quatre enfants portée disparue . Un corps amputé a été découvert sur la terrasse de la

Les proches du pompier disparu Najib Hitti, disparu depuis l'explotion, sont chez eux à Qartaba (nord de Beyrouth), le 10 août 2020 © ANWAR AMRO Les proches du pompier disparu Najib Hitti, disparu depuis l'explotion, sont chez eux à Qartaba (nord de Beyrouth), le 10 août 2020

Rita n'a pas fermé l'oeil depuis une semaine car elle attend des nouvelles de son fils, de son neveu et de son gendre. Pompiers tous les trois, ils se sont précipités au port de Beyrouth avant la déflagration et sont depuis portés disparus.

Les photos de trois pompiers portés disparus depuis l'explosion à Beyrouth, sur le mur près de l'entrée d'une maison de leurs proches à Qartaba (nord de Beyrouth), le 10 août 2020 © ANWAR AMRO Les photos de trois pompiers portés disparus depuis l'explosion à Beyrouth, sur le mur près de l'entrée d'une maison de leurs proches à Qartaba (nord de Beyrouth), le 10 août 2020

"Entiers ou en morceaux, nous voulons nos enfants", confie cette femme de 48 ans, des cernes noirs sous les yeux. Elle a perdu espoir de revoir les siens vivants.

Depuis Beyrouth, Macron dénonce un "système capturé par une corruption organisée"

  Depuis Beyrouth, Macron dénonce un En déplacement dans la capitale, meurtrie par des violentes explosions, le chef de l'Etat français a demandé aux responsables libanais "un profond changement".

Les pompiers brésiliens ont suspendu samedi pour la nuit la recherche de survivants à la coulée de boue provoquée par la rupture d'un barrage du géant Des dizaines d'hélicoptères ont sillonné le lieu de la catastrophe toute la journée pour repérer le moindre signe de vie parmi les restes de bâtiments

Marquant le caractère international de l’Opération Condor, les familles de disparus viennent d’horizons très différents, comme ici la famille Filipazzi venue d’Italie pour recueillir les restes de la disparue identifiée Raffaella Filipazzi RFI/Tony Robin. A part un bref intermède progressiste entre

"Cela fait six jours que nous attendons les restes de nos enfants, qu'ils nous rendent un seul morceau, deux, mais quelque chose", répète-elle, épuisée.

Dans le salon de la demeure familiale aux arcades traditionnelles, dans le village de montagne de Qartaba au nord-est de Beyrouth, des dizaines de proches, d'amis, de voisins à l'air sombre sont réunis autour d'elle.

Les femmes ne disent pas un mot, les hommes parlent à voix basse, les jeunes font l'aller-retour jusqu'à la rue principale.

Sur un mur près de l'entrée de la maison, une grande photo des trois hommes, souriants et en costume, a été accrochée, avec la mention "les héros", sur fond du port de Beyrouth fumant. Najib Hitti avait 27 ans, son cousin Charbel 22, et son beau-frère Charbel Karam 37.

Manifestations alors que le Liban arrête 16 personnes suite à l'explosion de Beyrouth: Mises à jour en direct

 Manifestations alors que le Liban arrête 16 personnes suite à l'explosion de Beyrouth: Mises à jour en direct © [Hassan Ammar / AP] La police anti-émeute repousse les manifestants anti-gouvernementaux à Beyrouth, au Liban [Hassan Ammar / AP] Les autorités libanaises ont arrêté 16 personnes dans le cadre d'une enquête sur l'explosion de l'entrepôt du port de Beyrouth qui a secoué la capitale, a rapporté l'agence de presse officielle NNA.

Faites entrer l'accusé Nadine et Jerome : meutre en famille En mai 2002, les restes calcinés de Joël Baude sont retrouvés dans sa voiture, sur une petite

MEXIQUE - L'un des 43 étudiants disparus depuis fin septembre au Mexique, Alexander Mora, a pu être identifié. Samedi, à Mexico, des milliers de manifestants ont crié leur colère et réclamé la démission du président Enrique Peña Nieto.

Le 4 août, les pompiers de Beyrouth sont prévenus d'un incendie au port, tout proche de leur quartier général. Le trio fait partie des dix pompiers envoyés sur les lieux, sans savoir ce qui les attend dans l'entrepôt numéro 12.

Une proche porte un pin avec les photos des trois pompiers toujours disparus après l'explosion de Beyrouth, à Qartaba, au nord de Beyrouth le 10 août 2020 © ANWAR AMRO Une proche porte un pin avec les photos des trois pompiers toujours disparus après l'explosion de Beyrouth, à Qartaba, au nord de Beyrouth le 10 août 2020

L'équipe tente de forcer la porte verrouillée du bâtiment, sans savoir que des matières dangereuses y sont stockées, raconte Georges Hitti, qui s'est précipité au port dès mardi soir à la recherche de ses proches.

"J'ai commencé à crier comme un fou: Charbel, Najib, Charbel! Puis j'ai commencé à pleurer", raconte-t-il, le regard caché derrière des lunettes noires.

Cet incendie a probablement causé l'explosion d'une énorme quantité de nitrate d'ammonium stockée dans ce hangar, qui a dévasté des quartiers entiers de la capitale libanaise, faisant plus de 160 morts et 6.000 blessés.

Après la tragédie du port, les Libanais craignent une pénurie de pain

  Après la tragédie du port, les Libanais craignent une pénurie de pain Du blé se répand hors de silos éventrés, se mélangeant à la suie, aux débris et au ciment: l'explosion au port de Beyrouth a touché les plus grands silos de céréales du Liban, provoquant la panique parmi la population qui craint une pénurie de pain. "Rien n'est comparable au port de Beyrouth, où les céréales étaient déchargées des bateaux ou retirées des silos 24 heures sur 24", ajoute-t-il, prédisant "d'énormes problèmes" dans les prochainsLa destruction du port de la capitale a encore restreint l'accès à la nourriture d'une population qui importe 85% de ses besoins alimentaires, dont le blé nécessaire à la production des galettes de pain, indispensables à chaque repas libanais et vendues aujourd'hui au pr

L’appareil de la compagnie indonésienne, un Boeing 737 MAX 8 entré en service en août, a disparu des radars 13 minutes après avoir décollé de Jakarta. La compagnie aérienne a reconnu avoir dû effectuer des réparations sur l’appareil les jours précédents son dernier vol, sans préciser leur nature.

Un anthropologue pense avoir découvert les restes de l’aviatrice américaine Amelia Earhart, première femme à avoir traversé l'océan Elle a disparu en 1937 lors d'un vol autour du monde dans la région de l'archipel des îles Phœnix. Scènes de dévastation à Beyrouth après deux énormes explosions.

Un membre des Forces de sécurité intérieure (FSI), qui a survécu à la puissante déflagration, a raconté à M. Hitti qu'une patrouille des FSI avait demandé aux pompiers de s'éloigner. Trop tard: l'explosion les a fauchés.

- "Martyrs" -

"Nous leur avons donné des héros, ils nous ont rendu des martyrs", dit Rita, avec une colère mêlée d'amertume, un badge avec la photo des trois jeunes gens épinglé sur la poitrine. "Nous brûlons à petit feu, cent fois par jour, comme ils ont brûlé nos fils au port".

George Hitti, le père du pompier Charbel montre une photo de son fils toujours porté disparu depuis l'explosion, lors d'un entretien avec l'AFP le 10 août 2020 à Qartaba (nord de Beyrouth) © ANWAR AMRO George Hitti, le père du pompier Charbel montre une photo de son fils toujours porté disparu depuis l'explosion, lors d'un entretien avec l'AFP le 10 août 2020 à Qartaba (nord de Beyrouth)

Sa fille Karlen, mère de deux jeunes enfants, a perdu son mari, son frère et son cousin. Elle retient ses larmes, sans un mot.

Les autorités sont restées sourdes aux supplications des familles des disparus qui voulaient participer aux recherches.

"Je leur ai dit: +laissez-nous les chercher, je connais l'odeur de mes enfants, je saurai les retrouver+", dit la mère éplorée.

Explosions à Beyrouth : Le Hezbollah "nie totalement" avoir tout "entrepôt d'armes" dans le port de la capitale libanaise

  Explosions à Beyrouth : Le Hezbollah L’organisation libanaise chiite dément toute responsabilité dans la double explosion qui a frappé Beyrouth. © Lamaa/ Magnus News/SIPA La zone autour de l'explosion de Beyrouth, qui a provoqué au moins 135 morts et plus de 5.000 blessés Liban - L’organisation libanaise chiite dément toute responsabilité dans la double ex Le chef du mouvement libanais du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a « nié catégoriquement » vendredi que son organisation possédait un « entrepôt d’armes » dans le port de Beyrouth, secoué par une explosion meurtrière et destructrice.

Un couple de 49 et 56 ans et leurs deux enfants de 18 et 21 ans, disparus depuis plus d'un semaine. C'est l'affaire qui glace les riverains d'Orvault, une petite ville de la région de Nantes. Une famille , discrète, sans histoire qui s'est volatilisée sans laisser presqu'aucune trace.

Leurs restes auraient été dispersés dans une rivière avoisinante. Lire (édition abonnés) : Mexique : des suspects avouent le meurtre de plus de quarante étudiants disparus . Leurs confessions ont permis la découverte de restes humains, des cendres, des dents et des os calcinés, qui pourraient

L'armée libanaise a annoncé dimanche que les opérations de recherche étaient terminées. Cinq corps ont été retrouvés lundi mais n'ont pas encore été identifiés.

La famille des trois pompiers ne cache pas sa colère. "On apprend à la télévision que nos fils sont tombés en martyrs alors qu'on les attend encore", s'insurge Rita.

"Des martyrs? Nos fils sont les martyrs de la traîtrise", ajoute-t-elle, s'en prenant aux responsables ayant "dissimulé" la présence de ce nitrate d'ammonium.

Les autorités libanaises ont promis une enquête rapide mais n'ont encore rien annoncé sur le sujet, et les différents services impliqués se rejettent mutuellement la responsabilité.

La famille des pompiers, n'ayant pas confiance dans les autorités libanaises, réclame une enquête internationale.

Le corps de deux pompiers ont déjà été retrouvés sur le site de l'explosion ainsi que le permis de conduire de Najib Hitti, chauffeur du camion.

"Tout ce que nous espérons, c'est de pouvoir identifier leurs restes grâce à des analystes ADN", dit Georges Hitti. "Nous attendons le retour de nos jeunes gens et nous n'organiserons pas d'enterrement, nous célébrerons leur retour".

lar-at/elm


Vidéo: Port de Beyrouth : les secouristes poursuivent leurs recherches, des responsables arrêtés (France 24)

A Beyrouth, la famille de pompiers disparus n'espère plus que leurs "restes"

  A Beyrouth, la famille de pompiers disparus n'espère plus que leurs Rita n'a pas fermé l'oeil depuis une semaine car elle attend des nouvelles de son fils, de son neveu et de son gendre. Pompiers tous les trois, ils se sont précipités au port de Beyrouth avant la déflagration et sont depuis portés disparus."Entiers ou en morceaux, nous voulons nos enfants", confie cette femme de 48 ans, des cernes noirs sous les yeux. Elle a perdu espoir de revoir les siens vivants."Cela fait six jours que nous attendons les restes de nos enfants, qu'ils nous rendent un seul morceau, deux, mais quelque chose", répète-elle, épuisée.

Le porte-hélicoptères Tonnerre a accosté à Beyrouth pour l'opération "Amitié" .
La France a déployé le porte-hélicoptères Le Tonnerre à Beyrouth pour renforcer l'aide française dans la capitale libanaise, meurtrie par deux explosions meurtrières. Il a accosté vendredi. 1/8 DIAPOSITIVES © Hassan Ammar/AP/SIPA Le porte-hélicoptères Le Tonnerre est arrivé à Beyrouth vendredi Le porte-hélicoptères Le Tonnerre est arrivé à Beyrouth vendredi 2/8 DIAPOSITIVES © THAIER AL-SUDANI/Reuters Le porte-hélicoptères Le Tonnerre est arrivé à Beyrouth vendredi Le porte-hélicoptères Le Tonnerre est arrivé à Beyrouth vendredi 3/8 DIAPOSITIVES

usr: 3
C'est intéressant!