•   
  •   

Monde Explosions à Beyrouth. Les Libanais dans l’attente d’un nouveau gouvernement

17:25  12 août  2020
17:25  12 août  2020 Source:   ouest-france.fr

Explosions dans le port de Beyrouth : ce que l’on sait de l’accident

  Explosions dans le port de Beyrouth : ce que l’on sait de l’accident Deux puissantes explosions successives ont secoué Beyrouth et ses environs. L’accident s’est déroulé dans le secteur portuaire de la capitale libanaise. Les circonstances des explosions sont encore floues. D’après le dernier bilan communiqué par les autorités libanaises, l’accident a fait au moins 73 morts et 3 700 blessés. © Visactu Carte de la situation où les explosions ont été observées à Beyrouth au Liban. Deux violentes explosions ont secoué la capitale du Liban.

Au lendemain de l’annonce par le Premier ministre libanais Hassan Diab de la démission du gouvernement , des centaines de personnes battent le pavé ce 11 août pour le quatrième jour consécutif dans la capitale libanaise , Beyrouth , secouée le 4 août par une explosion qui a fait plus

À la une de la presse, jeudi 6 août, la colère et les questions après le choc de la double explosion qui a frappé Beyrouth . Le 75e anniversaire d'Hiroshima au Japon. VIDÉO SUIVANTE. EN COURS DE LECTURE: Monde. Explosions à Beyrouth : "Un gouvernement libanais ridicule".

Des manifestants sur le port de Beyrouth, lieu de la terrible explosion survenue mardi 4 août, le 11 août 2020. © TOMASEVIC / REUTERS Des manifestants sur le port de Beyrouth, lieu de la terrible explosion survenue mardi 4 août, le 11 août 2020.

Les Libanais continuent d’enterrer leurs morts, tandis que les forces politiques traditionnelles, conspuées par la rue, s’attellent à la formation d’un nouveau gouvernement. Mais la date des consultations parlementaires, sur la base desquelles doit être décidé le nom du Premier ministre, n’a toujours pas été annoncée.

Explosions à Beyrouth: la communauté internationale propose son aide au Liban

  Explosions à Beyrouth: la communauté internationale propose son aide au Liban Alors que le Liban tente de gérer les dégâts de la double explosion survenue à Beyrouth mardi 4 août, des messages de soutien affluent du monde entier. Les dirigeants continuent à proposer l’envoi d’aide à ce pays, déjà ravagé par l’une des plus graves crises économiques de son histoire. Parmi eux, les États-Unis, le Qatar, la France, l’Iran… et même Israël, pays ennemi et avec lequel le Liban est officiellement en état de guerre. Des scènes apocalyptiques règnent à Beyrouth mercredi 5 août, au lendemain de la double explosion qui a fait au moins 100 morts et 4 000 blessés, selon un bilan de la Croix-Rouge libanaise.

Une semaine après les explosions qui ont frappé la capitale libanaise Beyrouth , un nouveau bilan a été dressé hier soir. Alors que des quartiers entiers ont été transformés en champs de ruines, les manifestations contre les pouvoirs politiques accusés de corruption se multiplient dans la capitale où

Des manifestants libanais anti- gouvernement tentent de casser la fenêtre de la Banque nationale Dans l ' attente de la formation d ' un gouvernement . Le soulèvement au Liban, lancé le 17 octobre 2019 Lire aussi : Liban : des manifestants se rassemblent devant le domicile du nouveau Premier

Les Libanais continuent d’enterrer, mercredi 12 août, dans la colère, les victimes de l’explosion au port de Beyrouth, tandis que les forces politiques traditionnelles conspuées par la rue abordent la formation d’un nouveau gouvernement, réclamé sans délai par la communauté internationale.

Huit jours après l’explosion dévastatrice, les dirigeants internationaux se succèdent à Beyrouth, qui a reçu mercredi la visite du chef de la diplomatie allemande.

« Entiers ou en morceaux, nous voulons nos enfants »

La déflagration, due à une énorme quantité de nitrate d’ammonium stockée depuis six ans sans mesures de précaution de l’aveu même du Premier ministre, a fait au moins 171 morts, plus de 6 500 blessés – selon un nouveau bilan – et près de 300 000 sans-abri, alimentant la colère de la rue contre une classe politique accusée de corruption et d’incompétence.

Le Liban meurtri compte ses morts et accueille le président Macron

  Le Liban meurtri compte ses morts et accueille le président Macron Le président français Emmanuel Macron est attendu jeudi à Beyrouth, deux jours après les violentes explosions qui ont réduit la capitale libanaise à une ville en état d'urgence et en proie au chaos. Premier chef d'Etat à se rendre au Liban depuis la catastrophe de mardi, il y sera confronté à une situation "apocalyptique", des centaines de milliers de personnes brutalement privées de toit et de ressources et un bilan encore provisoire d'au moinsPremier chef d'Etat à se rendre au Liban depuis la catastrophe de mardi, il y sera confronté à une situation "apocalyptique", des centaines de milliers de personnes brutalement privées de toit et de ressources et un bilan encore provisoire d'au moins 113 morts et 4.

La gigantesque explosion du 4 août dernier au port de Beyrouth , qui serait attribuable aux 2750 tonnes de nitrate d’ammonium stockées dans un entrepôt depuis des années, a ravivé la colère des Libanais contre leur gouvernement . Mais avec la COVID, l ’ attente a explosé .»

Le 6 août, des manifestants se sont rassemblés devant l’ambassade française à Beyrouth , pour exprimer auprès de la France leurs critiques vis-à-vis du gouvernement libanais . Sa corruption, selon les manifestants, est responsable des deux explosions gigantesques qui ont frappé le port de la ville.

Le gouvernement de Hassan Diab a démissionné lundi mais une grande partie des Libanais réclament aussi le départ du chef de l’État Michel Aoun ainsi que du chef du Parlement, des députés et des mêmes politiciens qui dominent la vie politique depuis des décennies, tous jugés responsables de la tragédie de par leur incurie.

Au quartier général des pompiers de Beyrouth, proche du port, les obsèques de l’un des dix pompiers tués lors du drame se sont déroulées mercredi dans l’émotion.

Dieu est avec toi, notre héros, ont martelé les pompiers en larmes, en portant le cercueil de leur camarade Jo Noun, 27 ans, enveloppé du drapeau libanais.

Le jeune homme faisait partie du groupe dépêché au port pour tenter de combattre l’incendie ayant entraîné l’explosion du nitrate d’ammonium.

Les corps de six pompiers n’ont toujours pas été retrouvés.

Parmi eux, trois membres d’une même famille – Najib Hitti, 27 ans, son cousin Charbel Hitti, 22 ans, et son beau-frère Charbel Karam, 37 ans. Leurs proches attendent désespérément que leurs restes soient identifiés.

Depuis Beyrouth, Macron dénonce un "système capturé par une corruption organisée"

  Depuis Beyrouth, Macron dénonce un En déplacement dans la capitale, meurtrie par des violentes explosions, le chef de l'Etat français a demandé aux responsables libanais "un profond changement".

Cette seconde explosion nous rappelle des explosions similaires survenues à Tora Bora en Afghanistan, à Homs et le mont Qassioun en Syrie ou encore au Yémen. A titre de comparaison, voici à quoi ressemblent les explosions d’armes nucléaires tactiques russes

Sputnik est une nouvelle marque d'information possedant des centres multimedia modernes dans L'agence se positionne comme un fournisseur d'informations alternatives et comme un diffuseur radio. L'ampleur des destructions après les explosions de Beyrouth - Продолжительность: 0:52

Entiers ou en morceaux, nous voulons nos enfants, a déclaré Rita Hitti qui n’a pas fermé l’œil depuis le drame, dans l’attente de nouvelles.

Six pompiers sont toujours portés disparus, nous cherchons parmi les décombres quelque chose que nous pourrons remettre à leurs familles, a indiqué le chef des pompiers de Beyrouth, le colonel Nabil Khankarli.

La date des consultations sur le nouveau gouvernement toujours inconnue

Une diplomate allemande figure parmi les victimes. Le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas est arrivé mercredi à Beyrouth, dévoilant une aide d’un million d’euros pour la Croix-Rouge libanaise.

Une foule, en pleurs et en colère, avait rendu hommage la veille aux victimes, à la minute exacte où l’explosion a dévasté la capitale le 4 août à 18 h 08 locales (15 h 08 GMT).

La tragédie a été la catastrophe de trop pour une population déjà brisée par une dépréciation historique de la livre libanaise, une hyperinflation et des restrictions bancaires draconiennes. Sans oublier la pandémie de nouveau coronavirus.

Explosions à Beyrouth : Le Hezbollah "nie totalement" avoir tout "entrepôt d'armes" dans le port de la capitale libanaise

  Explosions à Beyrouth : Le Hezbollah L’organisation libanaise chiite dément toute responsabilité dans la double explosion qui a frappé Beyrouth. © Lamaa/ Magnus News/SIPA La zone autour de l'explosion de Beyrouth, qui a provoqué au moins 135 morts et plus de 5.000 blessés Liban - L’organisation libanaise chiite dément toute responsabilité dans la double ex Le chef du mouvement libanais du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a « nié catégoriquement » vendredi que son organisation possédait un « entrepôt d’armes » dans le port de Beyrouth, secoué par une explosion meurtrière et destructrice.

À l’issue d ’ une réunion du gouvernement , le ministre libanais de la Santé a annoncé la démission des membres le composant. Selon lui, le Premier ministre l’annoncera Après l’ explosion meurtrière qui a frappé le capitale libanaise et les manifestations qui ont eu lieu à Beyrouth , plusieurs ministres ont

🔴 Les images des deux explosions survenues à Beyrouth - Продолжительность: 1:38 Figaro Live 481 114 просмотров. Le Premier ministre du Liban annonce la démission de son gouvernement , conspué par la rue - Продолжительность: 1:01 euronews (en français) 2 873 просмотра.

La grande question est désormais celle de la succession du gouvernement. Michel Aoun n’a pas annoncé la date des consultations contraignantes avec les blocs parlementaires, sur la base desquelles doit être décidé le nom du nouveau Premier ministre.

Reste à voir également si l’ampleur du cataclysme va inciter à une décision rapide, les tractations prenant d’habitude des mois.

Un « gouvernement d’union », avec peut-être un retour de Saad Hariri

Un responsable politique, ayant requis l’anonymat, a indiqué que les partis politiques traditionnels, sourds aux demandes de la rue, souhaitaient un gouvernement d’union.

Selon lui, deux des principaux chefs politiques du pays, l’indéboulonnable président du Parlement Nabih Berri et le vétéran de la politique Walid Joumblatt, penchent pour un retour de Saad Hariri, qui a démissionné douze jours après un soulèvement populaire en octobre.

Le Hezbollah n’est pas opposé à ce retour, a ajouté cette source.

Le puissant parti pro-iranien rejette un gouvernement neutre ainsi que les noms qui constituent une provocation, selon le journal al-Akhbar, proche de la formation chiite.

Il refuse notamment l’ancien ambassadeur à l’ONU Nawaf Salam, qui a été évoqué et qui jouit de l’approbation du mouvement de contestation.

Le choix de Saad Hariri pourrait redonner une impulsion à la mobilisation, relancée depuis l’explosion.

Pour la quatrième nuit consécutive, des heurts se sont produits mardi soir entre des dizaines de manifestants et les forces de l’ordre près du Parlement à Beyrouth. Dix blessés ont été transférés vers des hôpitaux et 32 soignés sur place, selon la Croix-Rouge libanaise.

Dans ce contexte, le Parlement doit se réunir jeudi pour entériner la proclamation de l’État d’urgence à Beyrouth pendant dix-huit jours renouvelables.

L’ONG Legal Agenda a estimé mercredi qu’une telle mesure reviendrait à remettre le pouvoir à l’armée et porter atteinte à la liberté de se rassembler et de manifester.

Le porte-hélicoptères Tonnerre a accosté à Beyrouth pour l'opération "Amitié" .
La France a déployé le porte-hélicoptères Le Tonnerre à Beyrouth pour renforcer l'aide française dans la capitale libanaise, meurtrie par deux explosions meurtrières. Il a accosté vendredi. 1/8 DIAPOSITIVES © Hassan Ammar/AP/SIPA Le porte-hélicoptères Le Tonnerre est arrivé à Beyrouth vendredi Le porte-hélicoptères Le Tonnerre est arrivé à Beyrouth vendredi 2/8 DIAPOSITIVES © THAIER AL-SUDANI/Reuters Le porte-hélicoptères Le Tonnerre est arrivé à Beyrouth vendredi Le porte-hélicoptères Le Tonnerre est arrivé à Beyrouth vendredi 3/8 DIAPOSITIVES

usr: 0
C'est intéressant!