•   
  •   

Monde Maria Kolesnikova, figure de l’opposition, campe sur sa Biélorussie

23:25  12 août  2020
23:25  12 août  2020 Source:   ouest-france.fr

Présidentielle en Biélorussie: Loukachenko fragilisé par une opposition inédite

  Présidentielle en Biélorussie: Loukachenko fragilisé par une opposition inédite Dernière ligne droite en Biélorussie. L’élection présidentielle se tiendra ce dimanche 9 août. Au pouvoir depuis 1994, le président Alexandre Loukachenko brigue un nouveau mandat, mais il doit faire face à une opposition inédite, portée par Svetlana Tikhanovskaïa qui réussi à rassembler des dizaines de milliers de symptahisants il y a quelques jours dans la capitale. Vingt-six ans qu’il est au pouvoir et jamais sa présidence n’a semblé aussi fragile. Alexandre Loukachenko brigue un 6e mandat et pourrait bien y parvenir tant sa mainmise est grande sur l’appareil de l’État.Mais sa course ne peut-être que freinée par le vent d’opposition qui balaye le pays.

Au cours de cet échange avec son homologue russe, le chef de l 'État a «fait part de sa très grande préoccupation sur la situation en Bélarus (l'orthographe retenue par la diplomatie française, NDLR) et la violence opposée aux citoyens lors des élections.

Par ailleurs, le soir du 8 août, à la veille du scrutin, Maria Kolesnikova , ancienne directrice de Svetlana Tikhanovskaïa est parvenue à galvaniser une partie de l ' opposition . En particulier, le 30 juillet A l'approche du scrutin présidentiel, les relations de la Biélorussie se sont tendues avec son

Maria Kolesnikova en quelques dates clés : 2012. Finit ses études de musique à Stuttgart 2019. Retour à Minsk 2020. Participe à la campagne présidentielle © EPA/MAXPPP Maria Kolesnikova en quelques dates clés : 2012. Finit ses études de musique à Stuttgart 2019. Retour à Minsk 2020. Participe à la campagne présidentielle

Du triumvirat féminin qui a enthousiasmé les électeurs, elle est la seule à ne pas avoir quitté le pays, à braver Loukachenko.

Maria Kolesnikova, facilement reconnaissable à ses cheveux blond platine coupés court, à ses tailleurs blancs et à son rouge à lèvres carmin, est acclamée par les habitants qui la croisent dans les rues de Minsk.

Présidentielle en Biélorussie : la cheffe de campagne de l'opposition de nouveau arrêtée

  Présidentielle en Biélorussie : la cheffe de campagne de l'opposition de nouveau arrêtée Depuis des mois, les autorités biélorusses multiplient les opérations contre les adversaires du chef de l'État, Alexandre Loukachenko, qui brigue un nouveau mandat, dimanche. Nouvelle mesure d'intimidation contre l'opposition en Biélorussie. Après avoir déjà été brièvement arrêtée, la cheffe de l'état-major de campagne de la candidate d'opposition à la présidentielle biélorusse a été interpellée, samedi 8 août, a annoncé le QG de la rivale du président Alexandre Loukachenko. Maria Moroz a été interpellée samedi, a confirmé Anna Krasoulina, porte-parole de la candidate d'opposition Svetlana Tikhanovskaïa.

Dans un contexte de manifestations qui ont viré en affrontements, la femme politique a fait savoir qu'elle contestait les résultats et demandait au chef de l 'Etat de céder les commandes du pays. «Je me considère vainqueur de ces élections», a encore affirmé Svetlana Tikhanovskaïa.

L’adoption de ce projet de loi de "modification constitutionnelle", est un signe de bonne foi du président Faure Gnassingbé, répond Gilbert Bawara, ministre de la Fonction Depuis, l ’ opposition milite pour le rétablissement des dispositions de la Constitution de 1992 qui limite le nombre de mandats à deux.

Sous pression, alors que Svetlana Tsikanovskaïa et Veranika Tsapkala, avec qui elle a mené la campagne électorale qui a réveillé la Biélorussie, ont été poussées à l’exil, elle jure qu’elle ne partira pas. Je me sens responsable de ce qui se passe, répète-t-elle, en soutien aux manifestations, durement réprimées, qui enflamment le pays depuis le 9 août.

Proeuropéenne

Maria Kolesnikova, 38 ans, est revenue à Minsk, sa ville de naissance, il y a seulement un an, après douze années harmonieuses à Stuttgart, où elle a suivi des études de musique. Flûtiste professionnelle, elle a gardé de sa vie allemande la maîtrise de la langue et le goût de la démocratie. Elle se dit proeuropéenne et engagée pour les droits des femmes, ses priorités. Mercredi 12 août, elle a rejoint la manifestation pacifique suivie par des milliers de femmes, vêtues de blanc, qui se tiennent la main pour demander la paix et la fin des violences policières.

Elle a travaillé dans le milieu culturel et des technologies de pointe au côté du banquier Viktor Babaryko. Quand celui-ci se lance dans la présidentielle, elle le suit. Quand il se fait emprisonner, elle le remplace. C’était le plan prévu très tôt, je devais prendre sa place. Nous avons créé une structure horizontale, qui devait nous permettre d’être flexible et de nous adapter aux événements.

Jusqu’à présent, elle tient sa promesse, mais elle admet que sans mari ni enfants, c’est plus facile. Brièvement arrêtée le soir de la présidentielle, elle s’était dite affectée. Mais n’a jamais perdu le sourire.

«Vous pouvez continuer à crier»: la réponse lapidaire du président biélorusse aux ouvriers en colère .
Les employés de plusieurs usines de Minsk ont manifesté ce lundi à l'appel de l'opposition biélorusse. Le président Alexandre Loukachenko s'est rendu dans l'une d'elles, et a évoqué, à sa manière, la situation de crise que traverse le pays. Ce lundi matin, des milliers de manifestants se sont réunis devant l'usine de fabrication de véhicules-tracteurs (MZKT) et l'usine de tracteurs (MTZ) de la capitale, ainsi que devant le siège de la télévision publique biélorusse, brandissant le drapeau rouge et blanc de l'opposition et lançant des slogans hostiles au pouvoir.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 32
C'est intéressant!