•   
  •   

Monde Grèce - Turquie : des Rafale et la Marine déployés, face aux tensions sur le gaz

13:30  13 août  2020
13:30  13 août  2020 Source:   capital.fr

Turquie : Erdogan menace de représailles massives en cas d’attaque d’un navire

  Turquie : Erdogan menace de représailles massives en cas d’attaque d’un navire Une attaque contre un navire de la Turquie se paiera au "prix fort", avertit Recep Erdogan, alors que les tensions montent en Méditerranée orientale sur le front du gaz. Alors que le torchon brûle entre la Turquie d'un côté et la Grèce et l'Union européenne de l'autre sur le front du gaz, Recep Tayyip Erdogan hausse le ton. Le président turc a notamment averti qu'une attaque contre un navire de la Turquie cherchant des hydrocarbures dans une zone disputée de la Méditerranée se paierait au "prix fort".

Les tensions entre Athènes et Ankara sont jugées très sérieuses. Le chef de la diplomatie européenne a convoqué une réunion extraordinaire des ministres des affaires étrangères de l'UE. Il s'agit là, pour la Grèce , d’une "violation" des frontières maritimes. Athènes somme la Turquie de retirer ses navires.

Des images montrent du gaz lacrymogène qui circule dans l'air du côté grec du poste-frontière de Kastanies, entre la Grèce et la Turquie , dans un contexte

Grèce - Turquie : des Rafale et la Marine déployés, face aux tensions sur le gaz © Pixabay Grèce - Turquie : des Rafale et la Marine déployés, face aux tensions sur le gaz

2 chasseurs Rafale et 2 bâtiments de la Marine nationale française ont été mobilisés, sur fond de tensions entre la Grèce et la Turquie autour de l'exploitation gazière en Méditerranée !

Alors que la Grèce et la Turquie sont actuellement en plein bras de fer sur l'enjeu de l'exploitation du gaz en Méditerranée orientale, la France monte au créneau. Paris a déployé temporairement deux chasseurs Rafale et deux bâtiments de la Marine nationale dans la zone contestée, a annoncé le ministère français des Armées. Les deux Rafale vont faire "étape" jeudi à La Sude, en Crète, a indiqué le ministère dans un communiqué. Ils y sont attendus dans la matinée et y resteront "quelques jours", a-t-on précisé. Ils avaient été précédemment déployés à Chypre de lundi à mercredi pour un exercice.

Gaz : la Grèce exhorte Bruxelles à durcir sa position face à la Turquie

  Gaz : la Grèce exhorte Bruxelles à durcir sa position face à la Turquie Face aux prospections de la Turquie sur le front du gaz dans une zone contestée de Méditerranée orientale, la Grèce et Chypre exhortent l'Union européenne à faire preuve de plus de fermeté vis-à-vis des manœuvres d'Ankara."L'escalade de l'agression turque" est dirigée contre l'UE, a affirmé M. Dendias lors d'une conférence de presse à Nicosie, après avoir rencontré son homologue chypriote Nikos Christodoulides et le président de la République Nicos Anastasiades. "Les provocations turques montrent du mépris à l'égard des positions claires de l'UE, des Etats-Unis (...) du mépris pour les valeurs européennes, pour le droit international (...

La Grèce doit réduire les dépenses de retraite d'un pour cent du PIB, soit 1,8 milliard d'euros, cette année, afin de satisfaire les demandes des créanciers internationaux. Elle prévoit notamment d'abaisser le plafond des retraites de 2.700 à 2.300 euros, d'unifier les régimes, ou de créer une retraite

Au moins «260 migrants ont été blessés» dimanche en Grèce à la frontière macédonienne d'Idomeni lors des heurts avec la police macédonienne qui «a fait usage Les cookies et les profils permettent de vous proposer des publicités plus pertinentes car adaptées à vos centres d’intérêt, et de mesurer

Le porte-hélicoptères Tonnerre, qui est en route vers Beyrouth pour y apporter de l'aide après l'explosion meurtrière du 4 août, a par ailleurs été rejoint dans la nuit de mercredi à jeudi en Méditerranée par la frégate La Fayette qui avait appareillé de Larnaca (Chypre) et a réalisé un exercice avec la Marine grecque. "Cette présence militaire a pour but de renforcer l'appréciation autonome de la situation et d’affirmer l'attachement de la France à la libre circulation, à la sécurité de la navigation maritime en Méditerranée et au respect du droit international", a souligné le ministère des Armées.

>> A lire aussi - La Turquie achète de l'or à tour de bras

Le président français Emmanuel Macron a annoncé mercredi soir une renforcement temporaire de la présence militaire française sur zone et appelé la Grèce et la Turquie, toutes deux membres de l'Otan, à se concerter davantage pour apaiser les tensions. Le 23 juillet, le chef de l'Etat avait vivement critiqué la "violation" des souverainetés grecque et chypriote par la Turquie concernant l'exploration des ressources gazières en mer. Fin juin, il avait également accusé la Turquie d'avoir "une responsabilité historique et criminelle" dans le conflit libyen.

La poursuite de la Turquie pour des réserves de pétrole et de gaz contestées a des ramifications «bien au-delà» de la région

 La poursuite de la Turquie pour des réserves de pétrole et de gaz contestées a des ramifications «bien au-delà» de la région La Turquie et la Grèce, tous deux membres de l'OTAN, sont en désaccord sur les revendications concurrentes de réserves d'énergie dans les eaux contestées de la Méditerranée orientale. Les pays et territoires de cette région comprennent la Grèce, la Turquie, Chypre, la Syrie, le Liban, la Jordanie, Israël, la Palestine, l'Égypte et la Libye.

Un avion de l'armée de l'air a évacué mercredi six patients de Mulhouse dans l'est de la France, confronté à la saturation ds hôpitaux. En France, des moyens militaires sans précédent sont déployés contre le coronavirus.

Même si la Grèce ne fait pas face à un défaut ou à une sortie de la zone euro comme cet été, la crise est loin d’être terminée, a dit Grigoris Kalomoiris au quotidien britannique. Cet appel a pourtant provoqué l’ironie et les critiques des participants au mouvement avant même son commencement.

La découverte ces dernières années de vastes gisements gaziers en Méditerranée orientale a aiguisé l'appétit des pays riverains et renforcé les tensions entre la Turquie et la Grèce, aux relations régulièrement ponctuées de crises. La situation s'est détériorée lundi après le déploiement par Ankara d'un navire de recherche sismique, escorté par des bâtiments militaires, dans le sud-est de la mer Égée, une zone de la Méditerranée disputée et riche en gisements gaziers. La marine grecque est également présente dans la zone pour "surveiller" les activités turques, selon Athènes. Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a assuré mercredi que la Grèce ne chercherait pas à aggraver la tension, tout en prévenant "qu'aucune provocation ne resterait sans réponse".

>> A lire aussi - Vente d'armes à la Turquie : gros manque à gagner pour la France ?

Grèce en alerte au milieu d'une rangée au-dessus du navire d'étude de la Turquie .
© Getty Images L'Oruc Reis est sur une mission de deux semaines, la Turquie dit que Turquie a envoyé un navire pour mener une étude sismique dans une zone contestée de la Méditerranée orientale - un mouvement qui a mis la Grèce en alerte. La recherche de gisements de pétrole et de gaz potentiellement riches doit avoir lieu au sud de l'île grecque de Kastellorizo.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!