•   
  •   

Monde Réactions au Brésil après le durcissement de la réglementation sur l'avortement

10:11  30 août  2020
10:11  30 août  2020 Source:   rfi.fr

Le Brésil n'autorise pas MSF à aider des indigènes contre le COVID-19

  Le Brésil n'autorise pas MSF à aider des indigènes contre le COVID-19 Le Brésil n'autorise pas MSF à aider des indigènes contre le COVID-19 © Reuters/REGIS DUVIGNAU LE BRÉSIL N'AUTORISE PAS MSF À AIDER DES INDIGÈNES CONTRE LE COVID-19 BRASILIA (Reuters) - Le gouvernement brésilien n'a pas autorisé Médecins sans frontières (MSF) à fournir de l'aide à sept villages de la tribu indigène Terena dans le sud du Brésil pour empêcher et détecter de possibles contaminations au nouveau coronavirus, a déclaré jeudi l'ONG française. Dans un communiqué, MSF a indiqué avoir présenté un projet pour venir en aide à sept communautés comptant au total environ 5.

Des médecins traitant des patients atteints de Covid-19 discutent à l'hôpital Oceanico de Niteroi, à Rio de Janeiro, le 22 juin 2020 © CARL DE SOUZA / AFP Des médecins traitant des patients atteints de Covid-19 discutent à l'hôpital Oceanico de Niteroi, à Rio de Janeiro, le 22 juin 2020

Le Brésil a posé ce vendredi de nouvelles exigences pour l'accès à l'avortement des victimes de viol, avec notamment l'obligation pour le personnel médical de proposer à la femme de voir l'embryon ou le foetus par échographie.

Avec notre correspondant à São Paulo, Martin Bernard

Une administration Biden effacerait les progrès des politiques pro-vie

 Une administration Biden effacerait les progrès des politiques pro-vie P candidats résidentiels se déplacent généralement au centre lors des élections générales pour faire appel aux modérés, mais Joe Biden a fait le contraire lorsqu'il a choisi Kamala Harris comme vice-président. Picking Harris termine le sprint de Biden vers la gauche sur l'avortement, car elle a montré une dévotion inébranlable au lobby de l'avortement et soutient l'avortement à la demande financé par les contribuables.

Le personnel soignant devra désormais contacter la police lorsque les victimes de viol sollicitent une interruption de grossesse. Les médecins doivent également informer les victimes des risques de l’intervention et de la possibilité de voir le fœtus, grâce une échographie.

L’avortement n’est permis au Brésil que sous trois conditions : en cas de viol, lorsque la vie de la mère est en danger, ou en cas de graves problèmes congénitaux. Mais le ministère de la Santé vient d’émettre de nouvelles conditions, au lendemain d’un avortement pratiqué sur une fillette de 10 ans.

La sénatrice Marta Suplicy, l’une des précurseurs de la lutte pour le droit des femmes, a estimé qu’il était inacceptable que le gouvernement Bolsonaro veuille transformer l’hôpital en commissariat. L’intention, selon un gynécologiste, serait d’intimider les victimes et de les dissuader à se soumettre à un avortement.

Quant à l’ancien ministre de la Santé et député Alexandre Padilha, du parti des Travailleurs, il a déjà déposé un projet de décret pour annuler les restrictions émises par le gouvernement Bolsonaro.

Brésil: la journée de l’Amazonie mise en sourdine, la déforestation continue .
La journée de l’Amazonie s’est déroulée en sourdine ce samedi 5 septembre au Brésil. Ce sujet-là est loin d’être la priorité du gouvernement Bolsonaro qui ne lutte pas contre la déforestation, mais plutôt contre les organisations non-gouvernementales. Avec notre correspondant à Sao Paulo, Martin Bernard Les derniers chiffres font état d’une nouvelle poussée de la déforestation de 34 % sur un an. Et les perspectives ne sont guère encourageantes. Le secrétaire exécutif de l’Observatoire du Climat, Marcio Astrini, le souligne : « À chaque minute qui passe, c’est l’équivalent de deux terrains de football qui est détruit illégalement en Amazonie.

usr: 1
C'est intéressant!