•   
  •   

Monde Affaire Navalny. L’empoisonnement de l’opposant russe pourrait bientôt être confirmé

13:15  17 septembre  2020
13:15  17 septembre  2020 Source:   ouest-france.fr

Navalny: le poison retrouvé sur une bouteille d'eau à son hôtel, selon ses proches

  Navalny: le poison retrouvé sur une bouteille d'eau à son hôtel, selon ses proches L'équipe d'Alexeï Navalny a affirmé jeudi que des traces de l'agent innervant ayant empoisonné l'opposant selon Berlin, avaient été retrouvées sur une bouteille d'eau en plastique récupérée dans la chambre d'hôtel où il avait séjourné alors. L'avocat, politique et militant anti-corruption de 44 ans avait fait un malaise le 20 août durant un vol le ramenant à Moscou de la ville sibérienne de Tomsk, où il était venu soutenir des candidats aux élections municipales et tourner une enquête sur la corruption des élites locales.

L’opposant russe Alexeï Navalny est hospitalisé à Berlin depuis son empoisonnement présumé fin août. © MAXIM ZMEYEV / AFP L’opposant russe Alexeï Navalny est hospitalisé à Berlin depuis son empoisonnement présumé fin août.

L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OAIC), qui est affiliée à l’ONU, a mené des prélèvements dans l’organisme de l’opposant russe Alexeï Navalny pour déterminer si oui ou non il a bien été empoisonné au Novitchok. Les résultats seront connus dans les prochains jours, indique l’organisation.

Affaire Navalny: "Cela ressemble à une opération de pieds nickelés mais..."

  Affaire Navalny: INTERVIEW - Pour le spécialiste de la Russie et ancien analyste de la Direction du renseignement militaire (DRM) Arnaud Kalika, l'empoisonnement de l'opposant Alexeï Navalny "ressemble à une opération de pieds nickelés" dont il est difficile de dire de qui elle émane. La santé d'Alexeï Navalny s'améliore mais le mystère demeure sur les circonstances exactes de son empoisonnement. L'opposant numéro un au Kremlin, tombé dans le coma le 20 août en Sibérie et soigné depuis en Allemagne, peut de nouveau respirer sans assistance.

L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) a confirmé jeudi avoir dépêché des experts en Allemagne pour prélever des échantillons sur l’opposant russe Alexei Navalny et indiqué que les résultats des tests pour déterminer s’il avait été empoisonné au Novitchok seraient prochainement connus.

Berlin, où l’opposant numéro un au Kremlin est hospitalisé, victime d’une tentative d’empoisonnement le 20 août en Sibérie, selon son entourage, a officiellement demandé l’assistance technique de l’institution internationale basée à La Haye, a indiqué l’OIAC.

Un laboratoire militaire allemand a conclu le 3 septembre à l’empoisonnement d’Alexeï Navalny, 44 ans, par une substance de type Novitchok, conçue à des fins militaires à l’époque soviétique, ce que Moscou conteste.

Pourquoi Alexeï Navalny est-il présenté comme le principal opposant de Vladimir Poutine ?

  Pourquoi Alexeï Navalny est-il présenté comme le principal opposant de Vladimir Poutine ? L’activiste politique, en convalescence en Allemagne après avoir été victime d’un empoisonnement, représente une opposition en dehors du système politique russe. Question posée par Jupilune le 15/09/2020 Bonjour, Vous nous interrogez sur la couverture médiatique d’Alexeï Navalny, militant politique russe opposé au président Vladimir Poutine. Récemment hospitalisé en Russie puis en Allemagne après un malaise lors d’un vol commercial en Sibérie, le 20 août, l’activiste politique a été placé dans un coma artificiel dont il est sorti deux semaines plus tard.

Des laboratoires français et suédois ont confirmé les conclusions allemandes, conduisant Paris et Berlin à insister de nouveau lundi sur la nécessité d’une enquête russe.

Berlin a cependant indiqué qu’il attendait l’évaluation de l’OIAC.

Une équipe d’experts du secrétariat technique a prélevé de façon indépendante des échantillons biomédicaux d’Alexeï Navalny pour être analysés dans les laboratoires de référence de l’OIAC, a annoncé l’institution.

Des résultats prochainement connus

Les résultats de ces analyses seront connus prochainement et seront partagés avec les autorités allemandes, a-t-elle ajouté.

Le chef de l’OIAC Fernando Arias avait exprimé au début du mois sa grave préoccupation au sujet de l’affaire Navalny.

Ce produit neurotoxique avait déjà été utilisé contre l’ex-agent double russe Sergueï Skripal et sa fille Ioulia en 2018 en Angleterre. Pour Londres, le GRU, le renseignement militaire russe, est le principal suspect.

L’affaire menace de causer de nouvelles tensions au sein de l’institution internationale : l’Allemagne pourrait demander à l’OIAC d’avoir recours à son nouveau mandat pour désigner les auteurs d’attaques chimiques.

Malgré de fortes objections de la part de Moscou et de ses alliés, une majorité des États membres avaient autorisé en 2018 l’OIAC à désigner l’auteur d’une attaque chimique et non plus seulement à documenter l’utilisation d’une telle arme.

Russie : l’Europe réclame des sanctions sévères après l'empoisonnement d’Alexeï Navalny .
Après l'empoisonnement en Russie du leader de l'opposition Alexeï Navalny, le Parlement européen réclame des sanctions sévères contre la Russie. "La tentative d'assassinat d'Alexeï Navalny faisait partie d'un effort (pour le dissuader) de dénoncer davantage la grave corruption du régime", accusent les élus européens. Suite à l'empoisonnement très médiatisé d'Alexeï Navalny, l'Union européenne fourbit ses armes ! Accusant le Kremlin d'avoir tenté d'assassiner le leader de l'opposition pour faire taire la dissidence, le Parlement européen réclame des sanctions européennes sévères contre la Russie ! Cet empoisonnement ave

usr: 1
C'est intéressant!