•   
  •   

Monde "Je ne reconnaissais personne": Alexeï Navalny raconte son difficile retour à la vie

21:25  19 septembre  2020
21:25  19 septembre  2020 Source:   lexpress.fr

Affaire Navalny: la France et l’Allemagne mettent la pression sur la Russie qui s’indigne

  Affaire Navalny: la France et l’Allemagne mettent la pression sur la Russie qui s’indigne Deux laboratoires, l’un français, l’autre suédois, ont confirmé les conclusions d’un laboratoire militaire allemand : l'opposant russe Alexeï Navalny a été empoisonné au Novitchok. Après la publication de ces résultats, Berlin et Paris remettent la pression sur Moscou, qui continue de parler d’accusations sans fondement. Des accusations « non étayées » qui ne reposent « sur rien ». Voilà comment Vladimir Poutine a réagi aux propos d’Emmanuel Macron. Le président français s’est entretenu ce lundi 14 septembre avec son homologue russe au téléphone et lui a demandé que « toute la lumière soit faite, sans délai » sur la « tentative d'assassinat » d’Alexeï Navalny.

Alexeï Navalny à Berlin, dans une image postée sur Instagram le 19 octobre 2020. Un laboratoire militaire allemand a conclu début septembre à son empoisonnement par un poison neurotoxique de type Novitchok, conçu à des fins militaires à l 'époque soviétique, ce que Moscou réfute, tandis que

L'opposant russe Alexeï Navalny est revenu samedi 19 septembre sur sa convalescence pour réapprendre à s'exprimer et à marcher dans l'hôpital Car il y a encore «peu de temps», Alexeï Navalny raconte qu'il ne reconnaissait personne et ne pouvait pas répondre au médecin qui venait

L'opposant russe parle de moments de "désespoir" et de jambes "tremblantes", alors qu'il réapprend à s'exprimer et à marcher à Berlin.

Alexeï Navalny à Berlin, dans une image postée sur Instagram le 19 octobre 2020 © Instagram account @navalny Alexeï Navalny à Berlin, dans une image postée sur Instagram le 19 octobre 2020

"Je vais vous raconter comment se déroule mon rétablissement. Il n'y a plus d'obstacles sur ma route, mais elle sera encore longue." Dans un message sur Instagram assorti d'une photo le montrant debout, en jogging, en train de descendre un escalier, Alexeï Navalny est revenu ce samedi sur sa convalescence.

Affaire Navalny. L’empoisonnement de l’opposant russe pourrait bientôt être confirmé

  Affaire Navalny. L’empoisonnement de l’opposant russe pourrait bientôt être confirmé L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OAIC), qui est affiliée à l’ONU, a mené des prélèvements dans l’organisme de l’opposant russe Alexeï Navalny pour déterminer si oui ou non il a bien été empoisonné au Novitchok. Les résultats seront connus dans les prochains jours, indique l’organisation. L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) a confirmé jeudi avoir dépêché des experts en Allemagne pour prélever des échantillons sur l’opposant russe Alexei Navalny et indiqué que les résultats des tests pour déterminer s’il avait été empoisonné au Novitchok seraient prochainement connus.

Mardi, Alexeï Navalny avait déjà fait preuve d’humour dans son premier message publié depuis son malaise : il y annonçait avoir pu respirer seul, sans assistance, pendant toute une journée. "Ca m’a beaucoup plu, c’est un procédé étonnant et sous-estimé par beaucoup.

Alexeï Navalny a remercié les médecins de l’avoir fait passer d'"un homme techniquement vivant" à une personne ayant "toutes les chances" de pouvoir à nouveau utiliser adroitement le réseau social Instagram. L’opposant numéro un au Kremlin, victime d’une tentative d’empoisonnement le 20 août

L'opposant russe parle de moments de "désespoir" et de jambes "tremblantes", alors qu'il réapprend à s'exprimer et à marcher dans l'hôpital berlinois où il est soigné pour son empoisonnement présumé avec un agent neurotoxique.

LIRE AUSSI>> Que pèse vraiment Alexeï Navalny en Russie ?

Le 20 août, ce féroce critique du Kremlin avait été victime d'un malaise à bord d'un avion le ramenant à Moscou depuis la Sibérie. Après avoir passé deux jours dans un hôpital russe malgré les protestations de ses proches, il avait été transporté en Allemagne et hospitalisé dans le coma à Berlin.

Un laboratoire militaire allemand a conclu début septembre à son empoisonnement par un poison neurotoxique de type Novitchok, conçu à des fins militaires à l'époque soviétique, ce que Moscou réfute, tandis que les conclusions allemandes ont été confirmées par des laboratoires suédois et français.

Navalny: le poison retrouvé sur une bouteille d'eau à son hôtel, selon ses proches

  Navalny: le poison retrouvé sur une bouteille d'eau à son hôtel, selon ses proches L'équipe d'Alexeï Navalny a affirmé jeudi que des traces de l'agent innervant ayant empoisonné l'opposant selon Berlin, avaient été retrouvées sur une bouteille d'eau en plastique récupérée dans la chambre d'hôtel où il avait séjourné alors. L'avocat, politique et militant anti-corruption de 44 ans avait fait un malaise le 20 août durant un vol le ramenant à Moscou de la ville sibérienne de Tomsk, où il était venu soutenir des candidats aux élections municipales et tourner une enquête sur la corruption des élites locales.

Alexeï Navalny s'exprime sur son état de santé - BFMTV. Dans un post publié sur Instagram, le principal opposant au président russe Vladimir Car il y a encore "peu de temps", Alexeï Navalny raconte qu'il ne reconnaissait personne et ne pouvait pas répondre au médecin qui venait l'aider à

Photo d’ Alexei Navalny dans on hôpital de Berlin postée le 19 septembre 2020 sur son compte Instagram. Car il y a encore « peu de temps », Alexeï Navalny raconte qu’il ne reconnaissait personne et ne pouvait pas répondre au médecin qui venait l’aider à s’exprimer chaque matin.

"Où trouver les mots?"

"Mes problèmes actuels - le fait qu'un téléphone soit aussi inutile qu'une pierre dans mes mains ou que cela devienne un spectacle quand je me sers de l'eau - sont des broutilles", a indiqué Alexeï Navalny. Car il y a encore "peu de temps", le militant anti-corruption raconte qu'il ne "reconnaissait personne" et ne pouvait répondre au médecin qui venait l'aider à s'exprimer chaque matin.

"Cela me désespérait car je comprenais ce que voulait le docteur mais je ne savais pas où trouver les mots", décrit Navalny. Désormais, il dit retrouver progressivement l'usage de son cerveau. "Je suis maintenant un gars qui a les jambes qui tremblent quand il prend l'escalier mais qui se dit en revanche 'Voici un escalier ! On s'en sert pour monter, mais je ferais mieux de trouver un ascenseur'".

"Avant je serais resté debout à regarder bêtement dans le vide", ajoute l'opposant de 44 ans, remerciant les médecins de l'avoir fait passer d'"un homme techniquement vivant" à une personne ayant "toutes les chances" de pouvoir à nouveau utiliser adroitement Instagram.

Alexeï Navalny : une bouteille d'eau empoisonnée découverte à son hôtel

  Alexeï Navalny : une bouteille d'eau empoisonnée découverte à son hôtel L'opposant russe de 44 ans avait fait un malaise le 20 août au bord d'un vol le ramenant à Moscou depuis la ville sibérienne de Tomsk.Sur Instagram, son équipe a affirmé jeudi que des traces de la substance neurotoxique de type Novitchok identifiées par un laboratoire allemand avaient été retrouvées sur une « bouteille d'eau en plastique ordinaire » ramassée dans la chambre d'hôtel d'Alexeï Navalny à Tomsk par ses partisans, dans les minutes ayant suivi l'annonce que l'opposant s'était senti mal. Elle précise que l'agent a été identifié « deux semaines plus tard », la bouteille d'eau devenant alors la preuve clé permettant de conclure à un empoisonnement au Novitchok.

Mardi, Alexeï Navalny avait déjà fait preuve d’humour dans son premier message publié depuis son malaise : il y annonçait avoir pu respirer seul, sans assistance, pendant toute une journée. "Ca m’a beaucoup plu, c’est un procédé étonnant et sous-estimé par beaucoup.

Alexeï Navalny a remercié les médecins de l'avoir fait passer d'"un homme techniquement vivant" à une personne ayant "toutes les chances" de pouvoir à nouveau utiliser adroitement le réseau social Instagram. L'opposant numéro un au Kremlin, victime d'une tentative d'empoisonnement le 20 août en

Pas d'enquête en Russie

Mardi, Alexeï Navalny avait déjà fait preuve d'humour dans son premier message publié depuis son malaise : il y annonçait avoir pu respirer seul, sans assistance, pendant toute une journée. "Ca m'a beaucoup plu, c'est un procédé étonnant et sous-estimé par beaucoup. Je le recommande", avait-il commenté avec ironie, publiant une photo le montrant assis sur son lit d'hôpital en compagnie de son épouse et de ses enfants.

Pour l'heure, les autorités russes n'ont pas ouvert d'enquête sur cette affaire, malgré les appels en ce sens et les menaces de sanctions européennes. Le Kremlin, par la voix de son porte-parole, s'est dit jeudi "limité" pour enquêter, faute d'avoir accès à des indices sortis de Russie et aux analyses effectuées en Allemagne.

De leur côté, les partisans de Navalny soutiennent que l'agent innervant de type Novitchok, identifié en Allemagne comme le poison utilisé contre l'opposant, a été détecté sur une bouteille qu'ils avaient retrouvée dans sa chambre d'hôtel, le jour des faits, fin août, à Tomsk en Sibérie. Ils ont expliqué avoir pris cette bouteille et d'autres indices et les avoir emportés en Allemagne car ils étaient convaincus que les autorités russes n'enquêteraient pas.

Alexeï Navalny publie une photo de sa sortie de l’hôpital .
Des moments de « désespoir » et des jambes « tremblantes » : l’opposant russe Alexeï Navalny est revenu ce samedi sur sa convalescence pour réapprendre à s’exprimer et à marcher dans l’hôpital allemand où il est soigné pour son empoisonnement présumé avec un agent neurotoxique. L’opposant russe Alexeï Navalny a publié ce samedi sur Instagram une photo de lui en train de descendre les escaliers de l’hôpital allemand où il a été soigné après un empoisonnement qui avait un temps contraint à le plonger dans le coma.

usr: 0
C'est intéressant!