•   
  •   

Monde Israël: le droit de manifester préservé malgré le nouveau confinement

03:25  20 septembre  2020
03:25  20 septembre  2020 Source:   rfi.fr

En Israël, des centaines de manifestants contre le reconfinement général

  En Israël, des centaines de manifestants contre le reconfinement général « Quand Netanyahu a annoncé le reconfinement, j’ai pensé me tuer ! », lance Yaël, une Israélienne venue manifester ce jeudi 17 septembre à Tel-Aviv contre le nouveau confinement général du pays, imposé pour faire face à une résurgence de la pandémie de nouveau coronavirus. Dans quelques heures à peine, vendredi à 14H00 (11H00 GMT) l’État hébreu basculera en « seger clali », un « confinement généralisé » de trois semaines qui coïncide avec le début des fêtes juives --Rosh Hashana (Nouvel an), Yom Kippour (jour du pardon) et Sukkout (fêtes des cabanes)-- qui s’étirent jusqu’au 11 octobre.

Israël s'est reconfiné vendredi et impose des restrictions pour les prières dans les synagogues en pleines fêtes du Nouvel An juif. Pour Dan Catarivas, l'un des manifestants , l’important c’est que le droit à la protestation soit préservé : « Je pense qu'il faut quand même laisser les gens continuer à

Elles sont autorisées en Israël , malgré le reconfinement, dans le cadre duquel les Israéliens ne peuvent toutefois sortir de chez eux que dans Ce confinement généralisé prévu pour au moins trois semaines coïncide avec les fêtes juives de Rosh Hashana ( Nouvel An, célébré ce weekend), Yom

Manifestation sur la plage de Tel Aviv, ce samedi 19 septembre 2020, contre le nouveau confinement imposé en Israël. © AP Photo/Oded Balilty Manifestation sur la plage de Tel Aviv, ce samedi 19 septembre 2020, contre le nouveau confinement imposé en Israël.

Israël s'est reconfiné vendredi et impose des restrictions pour les prières dans les synagogues en pleines fêtes du Nouvel An juif. Mais les manifestants qui depuis des semaines protestent notamment à Jérusalem sous les fenêtres de la résidence du Premier ministre Benyamin Netanyahu entendent bien continuer leur mouvement. Ils s’opposent aux directives annoncées pour le déroulement des manifestations pendant cette période.

Israël se reconfine, un coup dur pour les différentes communautés religieuses

  Israël se reconfine, un coup dur pour les différentes communautés religieuses C'est à 14h ce vendredi 18 septembre que le re-confinement va débuter en Israël. L’esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam, sera fermée pendant trois semaines. Un confinement aussi à quelques heures seulement de la fête de Rosh Hashana, le Nouvel An juif, pour éviter les rassemblements dans les lieux de prières et lors des repas familiaux. Un coup dur pour les différentes communautés. Reportages à Jérusalem. Dans une ruelle de Jérusalem la sonnerie du shofar, la traditionnelle corne de bélier, annonce la nouvelle année. Un des moments forts de la fête de Rosh Hashana.

En guise de sortie de crise, le président propose la suppression de la distribution communautaire des quatre principaux ministères régaliens, la Défense Israël : le droit de manifester préservé malgré le nouveau confinement . 19/09/2020. L'armée américaine renforce son déploiement face aux Russes

Les Américains ont également décidé d’accroître la fréquence des patrouilles aériennes au-dessus des secteurs contrôlés par leurs forces essentiellement déployées autour des principaux puits de pétrole du nord-est syrien. Israël : le droit de manifester préservé malgré le nouveau confinement .

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

Environ deux cents personnes sur la plage de Tel Aviv qui manifestent contre le nouveau confinement imposé en Israël. On ne nous dira pas où et comment protester, proclament les manifestants.

La veille, des dizaines de personnes ont célébré le Nouvel An juif lors d’un banquet improvisé face à la résidence de Netanyahu à Jérusalem. Peu avant l’entrée en vigueur du reconfinement, les autorités en Israël ont publié de nouvelles directives pour ce genre de rassemblement. Des capsules de 20 personnes au maximum. Mais pas de limite au nombre total de participants aux manifestations.

Pour Dan Catarivas, l'un des manifestants, l’important c’est que le droit à la protestation soit préservé : « Je pense qu'il faut quand même laisser les gens continuer à pouvoir s'exprimer ouvertement. Le principe même de pouvoir continuer à s'exprimer en état de crise dans un État démocratique est quelque chose d'essentiel. »

C’est ce dimanche soir que les nouvelles consignes qui doivent encore être approuvées officiellement seront mises à l’épreuve. Plusieurs manifestations sont prévues, à Jérusalem et comme toutes les semaines sur les ponts et aux carrefours du pays. Et à ce stade, seul un groupe qui organise ces rassemblements hebdomadaires a décidé de marquer une pause pendant la période du confinement.

À Jérusalem, des manifestations anti-Netanyahu malgré le reconfinement .
La décision de confiner la population une seconde fois n'a pas mis en sourdine la colère des manifestants israéliens. Ces derniers continuent de réclamer la démission de leur Premier ministre Benjamin Netanyahu, critiqué pour sa gestion de la crise du Covid-19 et ses affaires de corruption. Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés, dans la soirée du dimanche 20 septembre, à Jérusalem, pour réclamer le départ du Premier ministre israélien.En raison de la recrudescence de la pandémie de Covid-19 dans le pays, Israël est reconfiné depuis vendredi. Certains manifestants parlent d'un "confinement politique".

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!