•   
  •   

Monde L'Iran ne cédera pas aux intimidations américaines, assure Rohani

17:15  20 septembre  2020
17:15  20 septembre  2020 Source:   fr.reuters.com

Contre l'Iran, Trump plonge les Etats-Unis dans «un univers juridique parallèle»

  Contre l'Iran, Trump plonge les Etats-Unis dans «un univers juridique parallèle» A partir de dimanche, l'administration américaine considérera que les sanctions internationales contre Téhéran sont rétablies. Ce que conteste le reste du monde. «Deux univers juridiques parallèles.» Une source diplomatique française résume ainsi la situation rocambolesque dans laquelle l’administration Trump plongera son pays et le monde à partir de dimanche 20 septembre. A compter de ce jour, les Etats-Unis considéreront que les sanctions adoptées par les Nations unies contre l’Iran, avant la conclusion de l’accord sur le nucléaire de 2015, seront de nouveau en vigueur.

DUBAI/PARIS (Reuters) - Le président iranien Hassan Rohani a assuré dimanche que son pays ne céderait pas aux " intimidations " des Etats-Unis et que la communauté internationale s'opposerait aux rétablissement des sanctions multilatérales décrété samedi par Washington.

DUBAI/PARIS, 20 septembre (TAP) - Le président iranien Hassan Rohani a assuré dimanche que son pays ne céderait pas aux " intimidations " des Etats-Unis et que la communauté internationale s'opposerait aux rétablissement des sanctions multilatérales

IRAN-NUCLEAIRE:L'Iran ne cédera pas aux intimidations américaines, assure Rohani

L'IRAN NE CÉDERA PAS AUX INTIMIDATIONS AMÉRICAINES, ASSURE ROHANI © Reuters/Carlos Barria L'IRAN NE CÉDERA PAS AUX INTIMIDATIONS AMÉRICAINES, ASSURE ROHANI

DUBAI/PARIS (Reuters) - Le président iranien Hassan Rohani a assuré dimanche que son pays ne céderait pas aux "intimidations" des Etats-Unis et que la communauté internationale s'opposerait aux rétablissement des sanctions multilatérales décrété samedi par Washington.

Iran: Washington proclame unilatéralement le retour des sanctions de l'ONU

  Iran: Washington proclame unilatéralement le retour des sanctions de l'ONU Les Etats-Unis ont unilatéralement proclamé dans la nuit de samedi à dimanche que les sanctions des Nations unies contre l'Iran sont à nouveau en vigueur et ont promis de punir ceux qui les violent, dans un geste qui risque d'accroître leur isolement mais aussi les tensions internationales. View on euronews © AP / Mike Segar L'Iran a raillé dimanche "l'isolement maximal" des Etats-Unis après leur proclamation unilatérale d'un retour des sanctions de l'ONU contre Téhéran, une démarche américaine rejetée par Moscou et les pays européens parties prenantes de l'accord sur le nucléaire.

L ’ Iran utilisera tous les moyens disponibles pour exporter son brut, a promis le ministre iranien du Pétrole Bijan Zangeneh, cité sur le site ministériel. «Nous allons utiliser tous les moyens possibles afin d’exporter notre pétrole et nous n’allons pas céder aux pressions américaines car exporter du brut

L ’ Iran ne cédera pas aux pressions américaines et ne renoncera jamais à ses objectifs, même s’il est bombardé, a assuré jeudi le président Hassan Rohani , cité par l’agence de presse Irna. « Nous devons être résistants afin que nos ennemis sachent que, même s’ils bombardent notre terre et que nos

La France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne, les trois pays européens signataires de l'accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien, ont estimé dimanche dans un communiqué conjoint que les Etats-Unis agissaient "en dehors du droit" en voulant imposer le rétablissement des sanctions levées en 2015.

"Les États-Unis d'Amérique ont cessé d'être un participant au JCPoA (Plan d'action global commun, NDLR) à la suite de leur retrait de l'accord le 8 mai 2018", notent les trois pays.

"En conséquence, la notification prétendument fondée sur le paragraphe 11 de la résolution du Conseil de sécurité 2231, reçue de la part des Etats-Unis et transmise aux Etats membres du Conseil de sécurité, est sans effet en droit."

Les Européens, mais aussi la Russie et la Chine, autres signataires de l'accord de 2015, avaient déjà exprimé leur opposition au rétablissement des sanctions cette semaine aux Nations unies, poussant Washington à agir unilatéralement.

Hassan Rohani a félicité dimanche les membres du Conseil de sécurité de l'Onu pour leur "fermeté" face aux pressions exercées par les Etats-Unis.

"L'Amérique est condamnée à la défaite avec son initiative sur les sanctions. Elle fait face à la réaction négative de la communauté internationale", a déclaré le président iranien.

"Nous ne céderons jamais à la pression des Etats-Unis et nous apporterons une réponse cinglante aux intimidations de l'Amérique", a-t-il affirmé dans un discours télévisé.

(Parisa Hafezi à Dubaï et Tangi Salaün à Paris)

Les États-Unis déclarent que les sanctions de l'ONU contre l'Iran sont de retour en tant qu'alliés, objet rivaux .
Cela est peu probable, les principales puissances européennes soulignant dimanche leur engagement en faveur de l'accord nucléaire. Depuis la fin de l'accord en 2018, l'administration Trump a poursuivi ses efforts pour saper l'accord, en augmentant les sanctions contre la République islamique et en menaçant même ses alliés s'ils font des affaires avec Téhéran.

usr: 1
C'est intéressant!