•   
  •   

Monde Biélorussie: plus d'un mois de mobilisation contre Loukachenko tous les week-end

17:15  20 septembre  2020
17:15  20 septembre  2020 Source:   rfi.fr

Biélorussie. Poutine dit à Loukachenko être « convaincu » qu’il résoudra la crise

  Biélorussie. Poutine dit à Loukachenko être « convaincu » qu’il résoudra la crise Le président russe a rencontré son homologue biélorusse à Sotchi pour évoquer la crise politique en Biélorussie. Le pays est en proie à de nombreuses manifestations depuis le début du mois d’août depuis la réélection d’Alexandre Loukachenko. Contesté dans la rue depuis août, le président biélorusse Alexandre Loukachenko a rencontré lundi son homologue russe Vladimir Poutine, son principal soutien qui s’est dit « convaincu » qu’il surmontera la crise, sans s’avancer publiquement sur un soutien plus marqué.

Cela fait un mois et demi que la mobilisation contre le président Alexandre Loukachenko a débuté en Biélorussie . La mobilisation suit le même schéma tous les week - ends . Le samedi, ce sont en grande partie des femmes qui manifestent contre les violences policières.

Des leçons pour Loukachenko . Loukachenko a montré à ses adversaires que quoi qu’il arrive, il n’a l’intention d’aller nulle part et se défendra Loukachenko s’impose à la société. La protestation en Biélorussie reste purement pacifique, il n’y a pas d’opposition à la police de la part des manifestants

Femme manifestant et faisant face aux forces de l'ordre à Minsk, la capitale de la Biélorussie, le samedi 19 septembre 2020. © Tut.By via REUTERS Femme manifestant et faisant face aux forces de l'ordre à Minsk, la capitale de la Biélorussie, le samedi 19 septembre 2020.

Cela fait un mois et demi que la mobilisation contre le président Alexandre Loukachenko a débuté en Biélorussie. Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis 26 ans, a été réélu le 9 août lors d'un scrutin qualifié de « truqué » par l'opposition.

Depuis le 9 août, un mouvement sans précédent pour réclamer son départ touche Minsk et d'autres grandes villes de l'ancienne république soviétique. Une nouvelle manifestation se tient ce dimanche dans la capitale, plusieurs dizaines de milliers de personnes sont encore attendues.

Les manifestants biélorusses maintiennent la pression sur Loukachenko

  Les manifestants biélorusses maintiennent la pression sur Loukachenko Les manifestants biélorusses maintiennent la pression sur Loukachenko © Reuters/STRINGER LES MANIFESTANTS BIÉLORUSSES MAINTIENNE MOSCOU (Reuters) - Des dizaines de milliers de Biélorusses ont de nouveau manifesté dimanche à Minsk pour exiger le départ du président Alexandre Loukachenko. Plus d'une dizaine d'opposants à l'autocrate biélorusse, au pouvoir depuis 26 ans, ont été arrêtés, selon l'agence de presse russe Tass. Près de 400 personnes avaient déjà été interpellées samedi lors d'une manifestation de femmes, selon la police.

Le président biélorusse fait face à un sixième dimanche de mobilisation de la population qui conteste le résultat de l’élection du 9 août. Rentré à Minsk, Alexandre Loukachenko multiplie les initiatives : rencontre avec les fonctionnaires, apparition à un concert géant organisé exclusivement pour des

Ils lancent des procédures criminelles contre nous. Il y a des intermédiaires des services secrets qui me demandent de quitter le pays. " Mais l'opposition, galvanisée par une mobilisation populaire qui ne faiblit pas, est confiante : " Tous les jours, des officiers du KGB se mettent en congés et des

La mobilisation suit le même schéma tous les week-ends. Le samedi, ce sont en grande partie des femmes qui manifestent contre les violences policières. Les dimanches sont les jours des mobilisations de masse pour réclamer le départ du président Loukachenko.

Dimanche dernier, pas moins de 100 000 personnes avaient manifesté rien qu'à Minsk. Le mouvement prend de l'ampleur et s'étend, au niveau local, malgré la répression. Chaque week-end est marqué par de nombreuses arrestations par la police anti-émeute ou des policiers masqués en civil.

Hier samedi encore, la manifestation d'environ 2000 femmes a été brutalement dispersée, des centaines ont été interpellées, parfois portées par des policiers dans des fourgonnettes. Un visage connu, Nina Baguinskaïa, une militante de 73 ans, a rapidement été relâchée.

ENTRETIEN. Svetlana Tikhanovskaïa ne voit pas « l’avenir de la Biélorussie avec Loukachenko »

  ENTRETIEN. Svetlana Tikhanovskaïa ne voit pas « l’avenir de la Biélorussie avec Loukachenko » Svetlana Tikhanovskaïa, la figure de proue de l’opposition face à l’autoritaire président biélorusse Loukachenko, sera à Bruxelles ce lundi 21 septembre pour rencontrer des élus et dirigeants européens. Elle vient réclamer « des sanctions à l’encontre des responsables de la violente répression » qui s’abat sur le pays depuis l’élection frauduleuse du 9 août. Et elle a une liste de noms. L’opposante biélorusse à Loukachenko, Svetlana Tikhanovskaïa, a quitté son exil lituanien pour se rendre à Bruxelles, siège de l’Union européenne, ce lundi 21 septembre.

Des membres de l'opposition brandissent un ancien drapeau de la Biélorussie lors d ' une manifestation contre le président Alexandre Loukachenko , à Minsk, le 20 septembre 2020. Plus de cent personnes ont été appréhendées dans la capitale en marge de ces actions de protestation, selon

De notre correspondant à Moscou, Tous les ans à la même période l’armée russe déploie des milliers de soldats, et surtout beaucoup d ’équipement – de quoi impressionner l’opinion russe puisque les images de Biélorussie : plus d ' un mois de mobilisation contre Loukachenko tous les week - end .

10 000 personnes « abusivement arrêtées »

En un mois et demi, plus de 10 000 personnes ont été « abusivement arrêtées », selon la rapporteure spéciale de l'ONU sur les Droits de l'homme en Biélorussie. Plusieurs figures de l'opposition en font partie, certaines ont été incarcérées, d'autres contraintes à l'exil, notamment en Pologne et en Lituanie.

D’ailleurs, la Biélorussie a promis cette semaine de fermer ses frontières avec ses deux voisins. Le président Alexandre Loukachenko refuse catégoriquement de s'incliner. Il a demandé l'aide de son homologue russe Vladimir Poutine, qui a promis un soutien sécuritaire à Minsk si nécessaire et promis à la Biélorussie un prêt de 1,5 milliard de dollars.

La leader d'opposition, Svetlana Tikhanovskaïa, doit rencontrer lundi 21 septembre les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne à Bruxelles. Des sanctions européennes sont prévues contre des personnalités bélarusses jugées responsables de fraudes électorales et de la répression policière contre les manifestants.

L’UE ne reconnaît pas Loukachenko comme président de la Biélorussie .
Alexandre Loukachenko, dont la réélection est vivement contestée, a prêté serment mercredi de manière inattendue lors d’une cérémonie qui n’a été rendue publique qu’après-coup.La réélection très controversée d’Alexandre Loukachenko lors d’une présidentielle le 9 août a déclenché un mouvement de contestation inédit dans le pays qui se poursuit malgré la répression des manifestations, l’incarcération ou l’exil des figures de l’opposition. La cérémonie d’investiture de mercredi avait immédiatement provoqué une nouvelle mobilisation de l’opposition à Minsk, réprimée par des dizaines d’interpellations.

usr: 1
C'est intéressant!