•   
  •   

Monde POINT DE VUE. «La mutation politique de la société indienne»

10:05  21 septembre  2020
10:05  21 septembre  2020 Source:   ouest-france.fr

Sécurité : « Gérald Darmanin a besoin de cibler les trafiquants pour perdurer politiquement », dénonce le député LFI Ugo Bernalicis

  Sécurité : « Gérald Darmanin a besoin de cibler les trafiquants pour perdurer politiquement », dénonce le député LFI Ugo Bernalicis La France insoumise organise ce lundi un colloque sur la sécurité © Nicolas Messyasz / SIPA Le député (LFI) du Nord, Ugo Bernalicis. INTERVIEW - La France insoumise organise ce lun C’est, d’après La France insoumise, l’heure du « retour à la raison » en matière de sécurité.

- L'ouvrage édité par Antony Heath et Roger Jeffery offre une vue d'ensemble des transformations de la société indienne . La politique de libéralisation des marchés et les facilités accordées au secteur privé, à partir des années 1990, ont occasionné un doublement du taux de croissance annuel qui est

Le malaise de la société industrielle provient de ce que les esprits ont peine à suivre le rythme des changements matériels qui exigeraient de nous des transformations rapides. Cela tient, pour une large part, à la structure des milieux intellectuels en place qui sont, comme dans toute société , chargés

Narenda Modi, le Premier ministre indien, le 14 mai dernier. © AFP HANDOUT, AFP Narenda Modi, le Premier ministre indien, le 14 mai dernier.

Au printemps 2019, Narendra Modi, Premier ministre à la tête du gouvernement du Bharatiya Janata Party (BJP, Parti du peuple indien), a été renouvelé dans ses fonctions. Charlotte Thomas, docteure en Science politique, analyse ce que cette réélection nous dit de l’Inde.

« Au printemps 2019, Narendra Modi, Premier ministre à la tête du gouvernement du Bharatiya Janata Party (BJP, Parti du peuple indien), a été renouvelé dans ses fonctions au terme d’un premier mandat entamé en 2014. La coalition gouvernementale sortante a obtenu 37 % des voix. Ce score s’est traduit par une majorité absolue à la chambre basse du Parlement. Il importe donc de se demander ce que la réélection de Narendra Modi ainsi que la première année d’exercice de son second gouvernement nous disent de l’Inde.

États-Unis: Fort Bend, la «Little India» du Texas, soutiendra-t-elle Kamala Harris?

  États-Unis: Fort Bend, la «Little India» du Texas, soutiendra-t-elle Kamala Harris? Cette année, près de 2 millions d’électeurs aux Etats-Unis d’origine indienne (et 11 millions d’origine asiatique) pourront voter. Le vote des minorités va beaucoup compter pour la présidentielle du 3 novembre prochain. Le comté de Fort Bend au sud de Houston (surnommé « Little India ») avait voté en majorité pour Hillary Clinton en 2016 (51,6%). Qu’en sera-t-il lors du scrutin du 3 novembre ? L'origine de Kamala Harris (dont le père est jamaïcain et la mère indienne), la vice-présidente de Joe Biden, aura-t-elle un impact sur les Indiens de Fort Bend ? Il y a deux ans, en septembre 2018, la communauté indienne de Fort Bend au Texas avait fait la Une de l’actualité.

L'industrie emploie près de quatre millions d' Indiens et génère 150 milliards de dollars de chiffre " Les mutations sous-jacentes à ces licenciements de masse et réductions de voilure étaient À l'inverse des voeux pieux de Nasscom, la société américaine HfS Research prévoit elle une perte de

Sauter à la navigation Sauter à la recherche. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Un point de vue en philosophie est une façon de voir les choses ou de les considérer.

Les mandats successifs de Narendra Modi doivent être pensés ensemble, comme deux séquences d’un processus de remplacement de l’hégémonie séculariste issue de la décolonisation par l’hégémonie hindouiste, dont Narendra Modi se présente comme la personnification, en même temps qu’il en est le vecteur.

L’utilisation politique de l’hindouisme

L’hégémonie hindouiste repose sur l’utilisation politique de l’hindouisme dont l’élément structurant est l’hindutva, « l’hindouïté ». Les hindous, groupe majoritaire sur le plan démographique (80 % de la population), sont appréhendés comme une « communauté » transcendant les clivages caractéristiques de l’hindouisme et unie par des intérêts politiques partagés.

Par opposition, les minorités musulmane (14 %) et chrétienne (2 %) sont jugées déloyales en raison de leur ethnicité prétendument allogène. Citoyens illégitimes au sein d’une nation organique, ils doivent se soumettre à la « communauté majoritaire » hindoue. Ce projet se distingue de la vision séculariste et inclusive de la nation indienne retenue lors de la décolonisation et codifiée dans la Constitution.

Carlos Tavares, patron de PSA : "Nous sommes face à un lobby anti-automobile hyper puissant"

  Carlos Tavares, patron de PSA : Crise du Covid, passage à l'électrique, fusion avec Fiat Chrysler… Carlos Tavares, patron du constructeur français PSA, répond au JDD. Il critique la politique des primes du gouvernement et prédit de nouvelles suppressions d'emplois d'ici à 2030 dans l'industrie automobile.Pour le rencontrer, il faut désormais se rendre à Vélizy, au centre technique de PSA, qui côtoie l'aéroport militaire de Villacoublay. Carlos Tavares y a installé son bureau juste après le confinement. Un bureau sans fenêtres vers l'extérieur mais qui offre une vue imprenable sur le centre de style du groupe, où sont développés les nouveaux modèles.

Point de vue narratif. Introduction. Qu’entend-on par narration ? Ce terme sert à désigner le récit, envisagé dans sa structure (une suite Le narrateur omniscient sait tout de la réalité qu’il décrit : il connaît les pensées, les sentiments, les avis de tous les personnages ainsi que les relations qui les

Mukesh Ambani (à droite), Le PDG de Reliance Industries, sa femme et son fils Anant lors de l ’assemblée général du groupe, à Bombay, jeudi 5 juillet. Le moment est à ce point historique pour Reliance Industries que son PDG, le milliardaire Mukesh Ambani, a convoqué son père, fondateur du

L’adhésion au projet politique idéologique

La campagne de 2019 a mis en avant des enjeux sécuritaires et identitaires. Loin d’aliéner un électorat plus modéré et/ou insatisfait des réformes économiques, cette stratégie a permis au BJP de remporter les élections générales en augmentant le nombre de voix obtenues. L’adhésion au projet idéologique semble donc l’avoir emporté sur les considérations économiques qui avaient pourtant dominé le scrutin de 2014. Ceci témoigne de la socialisation à l’hindouisme politique à l’œuvre dans la société indienne au cours des cinq dernières années. Cette idéologie est désormais la culture politique majoritaire y compris en dehors du champ politique militant.

Les Chrétiens et musulmans exposés aux attaques

L’imposition de ce nouvel ordre social s’opère « par le bas », c’est-à-dire sans qu’il soit uniquement impulsé par des décisions politiques, mais par des groupes d’individus qui bénéficient de la bienveillance du pouvoir en place. Les Chrétiens et musulmans s’exposent ainsi aux attaques des hindouistes lorsqu’ils se réunissent dans l’espace public à l’occasion des fêtes religieuses. En outre, l’augmentation des violences reflète un laisser-faire de la part des autorités. Des vidéos tournées lors des lynchages de musulmans montrent effectivement l’attitude passive de la police, voire complaisante envers les attaquants, tandis que les coupables de violences sont rarement emprisonnés. Du côté de la société « majoritaire », la complicité ou l’absence de réaction est récurrente pendant ces attaques qui se déroulent en plein jour dans des endroits fréquentés, et sont presque systématiquement filmées.

L’examen du gouvernement Modi, entamé en 2014 et renouvelé en 2019, incarne bien un processus de remplacement de l’hégémonie séculariste issue de la décolonisation par l’hégémonie hindouiste. La mutation de la société indienne est plus enracinée qu’une seule séquence électorale, ce qui traduit l’hindouïsation générale du champ politique, militant ou non. En dépit des résistances que continuent à montrer les progressistes et sans prédire de ce qu’il en sera à long terme, la culture politique majoritaire de l’Inde de 2020 est celle de l’hindouisme politique. »

Ce texte et d’autres points de vue sont à lire dans l’édition d’octobre de la revue Études.

Défaites électorales, démissions en cascade, réorganisation… Que se passe-t-il à La République en marche ? .
Le parti d'Emmanuel Macron a présenté un nouvel organigramme lors d'un bureau exécutif houleux, lundi soir. Il tente d'endiguer la crise dans laquelle il s'enfonce depuis plusieurs semaines. © Fournis par Franceinfo Des luttes intestines révélatrices d'une ambiance délétère. La République en marche (LREM) est frappée par une crise sans précédent où se multiplient les rebondissements.Le dernier en date : Mounir Mahjoubi, député de Paris et ex-secrétaire d'Etat au Numérique, est devenu le nouveau porte-parole du parti de la majorité, a appris le service politique de franceinfo, mardi 22 septembre.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!