•   
  •   

Monde Assemblée générale de l’ONU: face-à-face virtuel attendu entre Pékin et Washington

05:30  22 septembre  2020
05:30  22 septembre  2020 Source:   rfi.fr

Iran. Washington défie le reste du monde en proclamant le retour des sanctions de l’ONU

  Iran. Washington défie le reste du monde en proclamant le retour des sanctions de l’ONU Washington a unilatéralement proclamé que les sanctions des Nations unies contre l’Iran sont à nouveau en vigueur, depuis samedi 20 h, et a promis de punir ceux qui les violent. Les États-Unis ont unilatéralement proclamé dans la nuit de samedi à dimanche que les sanctions des Nations unies contre l’Iran sont à nouveau en vigueur et ont promis de punir ceux qui les violent, dans un geste qui risque d’accroître leur isolement mais aussi les tensions internationales.

Il semble que ce coup d’envoi de l ’ Assemblée générale va être un concentré de géopolitique globale en quelques centaines de minutes. L’ordre du tirage au sort a amené un peu d’adrénaline à ce programme virtuel de la 75e Assemblée générale des Nations unies. On craignait manquer de

Face à la pandémie de Covid-19, le monde a besoin d'un «cessez-le-feu mondial pour éteindre les conflits "chauds"», en faisant «tout pour éviter une nouvelle guerre froide», a déclaré le chef de l ' ONU , Antonio Guterres, en ouvrant l' Assemblée générale annuelle de l 'Organisation.

Le siège de l'Organisation des Nations Unies à New York, le 21 septembre 2020. © REUTERS/Mike Segar Le siège de l'Organisation des Nations Unies à New York, le 21 septembre 2020.

Ils ne seront pas physiquement présents à la tribune, mais cela n’empêchera pas les dirigeants des 193 pays membres de l’ONU de s’exprimer lors de la 75e Assemblée générale. La première matinée de discours s’annonce intense avec les discours des présidents américain, russe, chinois, français et iranien.

Avec notre correspondante à New York, Carrie Nooten

ONU : Début de l’Assemblée générale annuelle exceptionnellement virtuelle

  ONU : Début de l’Assemblée générale annuelle exceptionnellement virtuelle L’Organisation a demandé à recevoir les vidéos des discours quatre jours avant leur diffusion, interdisant toute spontanéité ou réactivité à l’actualité © Luiz Rampelotto/NEWSCOM/SIPA Illustration du drapeau de l'ONU, l'Organisation des Nations unies. MULTILATERALISME - L’Organisation a demandé à recevoir les vidéos des discours quatre jours avant leur diffusion, interdisant toute spontanéi Comme chaque année au mois de septembre, les dirigeants du monde vont se retrouver ce mardi dans l’enceinte de l’Onu pour l’Assemblée générale.

Le géant franças de la distribution se retrouve de nouveau sur la défensive : ses magasins vendraient de la viande d’élevage liée à la déforestation en Amazonie. Assemblée générale de l ’ ONU : face - à - face virtuel attendu entre Pékin et Washington .

Il s’agit du premier gros chantier du nouveau garde des Sceaux, mais le climat entre les magistrats et la Chancellerie est actuellement très tendu. Grazia. Assemblée générale de l ’ ONU : face - à - face virtuel attendu entre Pékin et Washington . RFI. Lily-Rose Depp : sa photo en maillot et non épilée

Il semble que ce coup d’envoi de l’Assemblée générale va être un concentré de géopolitique globale en quelques centaines de minutes. L’ordre du tirage au sort a amené un peu d’adrénaline à ce programme virtuel de la 75e Assemblée générale des Nations unies. On craignait manquer de dynamisme, au final, la tribune va ressembler plus à un ring de boxe ce mardi matin, qu’à un marathon.

Duel Chine/États-Unis

Comme de tradition, le Brésil parle en premier, suivi des États-Unis, jusqu’ici, tout est normal. Cela pousse naturellement à scruter particulièrement le discours du président américain. Mais comme une métaphore rappelant les avancées de Pékin dans le système onusien, le président chinois Xi Jinping s’adressera en 4e position.

Donald Trump impose des sanctions contre l'Iran quand l'ONU vante le multiculturalisme

  Donald Trump impose des sanctions contre l'Iran quand l'ONU vante le multiculturalisme Les États-Unis ont imposé lundi des sanctions unilatérales très controversées pour renforcer la pression sur l'Iran au moment même où les Nations unies déplorent "un déficit de solutions multilatérales" face aux trop nombreux "défis multilatéraux". Nouveau décret présidentiel à l'appui, Donald Trump a annoncé, lundi 21 septembre, des mesures punitives contre 27 personnes ou entités, officiellement au nom du respect de sanctions de l'ONU contreCe professeur tatoué sur tout le corps dérange, il témoigne (vidéo)

Sauter à la navigation Sauter à la recherche. L' Assemblée générale des Nations unies est l'un des six organes principaux de l ' ONU . Elle a un rôle consultatif pour les questions touchant au maintien de la paix et à la sécurité internationale.

À en croire plusieurs conseillers de la Maison Blanche, Donald Trump a désormais resserré sa liste des candidates potentielles. Assemblée générale de l ’ ONU : face - à - face virtuel attendu entre Pékin et Washington .

Non seulement, ce sera un moment encore suivi par la plupart des spectateurs pas encore lassés des discours. Mais surtout, cela pourrait apparaitre comme un duel décalé avec son homologue Donald Trump. D’autant que cette année, les deux pays se sont affrontés à plusieurs reprises à l’ONU, et tous deux ont pris le Conseil de sécurité en otage en le bloquant plus de 100 jours.

Les interventions de Vladimir Poutine et d’Emmanuel Macron, tous deux détenteurs également d’un droit de véto au Conseil, seront aussi largement suivies.

Réponse attendue de Rohani

Mais surtout, le discours du président iranien Rohani sera diffusé avant la fin de la matinée, et lui aussi sera certainement tenté de répondre aux provocations américaines des derniers jours. Les États-Unis, après avoir échoué à forcer le Conseil de sécurité à rétablir les sanctions contre l’Iran, ont décidé de les réinstaller unilatéralement, tout en menaçant de sanctions quiconque y contreviendrait.

►À lire aussi : Grand reportage - ONU: coulisses d’une Assemblée générale extraordinaire

Le scrutin de novembre finira devant la Cour suprême, dit Trump .
Le scrutin de novembre finira devant la Cour suprême, dit Trump © Reuters/TOM BRENNER LE SCRUTIN DE NOVEMBRE FINIRA DEVANT LA COUR SUPRÊME, DIT TRUMP WASHINGTON (Reuters) - L'issue du scrutin présidentiel du 3 novembre prochain se décidera devant la Cour suprême, a déclaré mercredi le président Donald Trump, candidat à sa propre succession. Selon lui, cette hypothèse justifie que le siège laissé vacant par la mort vendredi dernier de la juge Ruth Ginsburg soit pourvu le plus rapidement possible.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!