•   
  •   

Monde Nouveau pacte asile et migration: le plan pour sortir l’Europe de l'impasse

05:25  23 septembre  2020
05:25  23 septembre  2020 Source:   rfi.fr

Immigration : le règlement de Dublin, l'impossible réforme ?

  Immigration : le règlement de Dublin, l'impossible réforme ? En voulant abroger le règlement de Dublin, qui impose la responsabilité des demandeurs d'asile au premier pays d'entrée dans l'Union européenne, Bruxelles reconnaît des dysfonctionnements dans l’accueil des migrants. Mais les Vingt-Sept, plus que jamais divisés sur cette question, sont-ils prêts à une refonte du texte ? Éléments de réponses. Ursula Von der Leyen en a fait une des priorités de son mandat : réformer le règlement de Dublin, qui impose la responsabilité des demandeurs d'asile au premier pays d'entrée dans l'Union européenne, Bruxelles reconnaît des dysfonctionnements dans l’accueil des migrants.

Le pacte européen est l'engagement politique des États membres de l 'Union européenne en faveur d'une véritable politique commune en matière migratoire.

La Commission européenne, qui a fait de son « Nouveau pacte sur la migration et l’ asile » l’un des piliers de sa mandature, a néanmoins promis de Pour la fondation Robert Schuman, la politique migratoire européenne doit en priorité sortir de la logique d’unanimité au profit de la majorité qualifiée.

Le drapeau européen flotte à l'entrée du Parlement européen à Bruxelles © kenzo tribouillard / AFP Le drapeau européen flotte à l'entrée du Parlement européen à Bruxelles

Sortir de l’impasse sur les migrations: c’est l’objectif du nouveau pacte de la Commission européenne pour l’asile et la migration, qui est présenté ce 23 septembre à Bruxelles. Attendu depuis des mois, reporté pour cause de pandémie, il arrive alors que la destruction du camp de Moria sur l’île grecque de Lesbos, a mis plus de 12 000 personnes à la rue et provoqué un sursaut en Europe.

Immigration : une commissaire européenne plaide pour un « mécanisme de solidarité obligatoire »

  Immigration : une commissaire européenne plaide pour un « mécanisme de solidarité obligatoire » « Ce doit être obligatoire, tous les Etats membres doivent aider quand il y a une situation où un Etat membre est sous pression, lorsqu’il y a beaucoup de gens qui ont besoin de protection », a plaidé la commissaire européenne aux Affaires intérieures Ylva Johansson. « Ce doit être obligatoire, tous les Etats membres doivent aider quand il y a une situation où un Etat membre est sous pression, lorsqu’il y a beaucoup de gens qui ont besoin de protection », a déclaré samedi la commissaire suédoise à l’AFP.

Europe et International. La circulation transfrontière. Le pacte européen sur l'immigration et l' asile . Dans le cadre de la préparation du Fonds européen Asile , Migration et Intégration (FAMI) Nouvelle vague de sélection des demandes de subvention FAMI. L’appel à projets est ouvert en continu sur

demandeurs d’ asile , de réfugiés, d’apatrides, de victimes de la traite d’êtres humains, d’enfants non accompagnés ou séparés de leur famille ou de migrants en partenaires à relever les défis liés à la gestion de l ’ asile et de la migration , tout en restant sensible aux inquiétudes en matière de protection.

Il n’y aura « plus jamais de Moria » a promis la Commission. Et c’en est fini du règlement de Dublin, qui laissait les pays aux frontières extérieures assumer seuls la prise en charge des demandeurs d’asile. La présidente de la Commission a annoncé son abolition et Ursula von der Leyen promet un texte ambitieux.

La Grèce, l’Italie, Malte et l’Espagne vont-ils enfin pouvoir compter sur la solidarité des 27 ? C’est ce que promet Bruxelles mais cette solidarité ne passera pas forcément par l’accueil des demandeurs d’asile a déjà laissé entendre la Commission; il pourrait s’agir d’une aide financière ou d’une aide au retour des déboutés. Ce qui a le défaut de ravir les pays de premier accueil, laisse au texte une chance de ne pas être bloqué par la Hongrie et ses voisins dont l’hostilité à la répartition des réfugiés n’a pas diminué depuis la crise suscitée par l’arrivée en 2015 de centaines de milliers de demandeurs d’asile. Dès mardi soir, le chancelier autrichien Sebastian Kurz dénonçait le principe d’obligation de solidarité.

L'UE dévoilera un plan de règles obligatoires sur la migration

 L'UE dévoilera un plan de règles obligatoires sur la migration Il devrait également se concentrer sur la manière dont les États de l'UE peuvent partager la tâche d'accueillir ceux qui arrivent sur les côtes européennes. Mais, comme les années précédentes, les nouvelles propositions risquent de se heurter à l'opposition de certains États membres. Depuis l'afflux de migrants et de réfugiés en 2015, principalement via l'Italie et la Grèce, les 27 États de l'UE sont divisés sur leur réponse.

soutenir la migration légale vers les États membres en fonction de leurs besoins économiques et sociaux, et accroître la solidarité et le partage des responsabilités entre les États membres, en particulier à l'égard des États les plus touchés par les flux de migrants et de demandeurs d' asile .

Données extraites en mai 2020. Mise à jour prévue de l ’article: Juillet 2021. Points clés. Tweet. 2,4 millions de ressortissants de pays tiers ont immigré dans l’UE-27 en 2018. Tweet. Sur les 446,8 millions de personnes vivant dans l’UE-27 au 1er janvier 2019, 21,8 millions

Quelles solutions pour les mineurs isolés ?

Le nouveau pacte devrait certes sanctifier le secours en mer, mais aussi plaider pour un traitement accéléré des demandes d’asile et des rapatriements. Conjuguer humanité, solidarité, et unanimité des Européens, le pari est encore loin d’être gagné.

Ursula von der Leyen promet tout de même une réforme majeure. La destruction du camp de Moria dans un incendie il y a deux semaines a révélé dans quelles conditions sordides vivaient 12000 personnes dont de nombreux enfants et mineurs isolés. Des mineurs isolés désormais transférés sur le continent pour la plupart, avec l'aide des ONG. Mais cela ne suffit pas dénonce l'ONG Metadrasi qui intervient dans tout le pays auprès des mineurs isoles et qui lance une proposition à Bruxelles.

Un an pour la « grande interview...»

L’un des dysfonctionnements de la politique européenne vis-à-vis des demandeurs d’asile, ce sont les délais de traitement de ces demandes, face à des personnes en situation d’urgence. À Lesbos, après l’incendie de Moria, cette Camerounaise revient sur la lenteur de l’administration grecque à mettre en place un entretien, qu’elle appelle « la grande interview ». « Nous qui sommes venus chercher l’asile dans un pays, dans nos pays, nous avons déjà des problèmes qui nous traumatisent. Et puis il nous prennent 9 mois, des une année, pour ne pas nous donner de papiers ! Quand tu vas aller à la grande interview, des fois on te ‘’reporte’’, et des fois, on te dit non, pour toi, non, aujourd’hui, tu peux pas faire, parce qu’il n’y a pas l’interprète. Tu rentres, tu dors, tu te réveilles, tu dors, tu te réveilles… Le temps passe. Une année. »

Déjà une année entière passée à Lesbos pour cette femme. Et d’une procédure à l’autre, le temps ne cesse de s’allonger. « Tu peux partir là-bas, tu fais la grande interview. Mais tu as un rejet. On rejette ta demande, ta demande d’asile. Pendant qu’on te rejette, tu vas commencer à attendre encore cinq mois. Voilà pourquoi il y a des gens ici qui ont fait deux ans, une année et demi, une année. Voilà les conditions, on vit comme ça. »

Après l’incendie du camp de Moria, toutes les dates d’entretien relatifs aux demandes d’asile ont été reportées. Ils doivent à présent reprendre sur l’île à partir de la fin septembre.

De notre envoyé spécial, de retour de Lesbos, Joël Bronner

Ukraine : 22 morts dans le crash d'un avion militaire dans l'est du pays .
La plupart des victimes étaient des étudiants d'une école militaire âgés d'une vingtaine d'années. Le gouvernement va créer une commission gouvernementale "pour élucider les circonstances et les causes" de la catastrophe.Au moins 22 personnes, pour la plupart des élèves d'une école militaire âgés d'une vingtaine d'années, ont été tuées et deux autres grièvement blessées dans le crash d'un avion militaire vendredi soir près de Kharkov, dans l'est de l'Ukraine. Un journaliste de l'AFP a vu cet avion de transport Antonov An-26, partiellement détruit, près d'une route, entouré par la police.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!