•   
  •   

Monde Biélorussie. La police disperse des manifestants avec des canons à eau à Minsk

21:05  23 septembre  2020
21:05  23 septembre  2020 Source:   ouest-france.fr

Biélorussie. Poutine dit à Loukachenko être « convaincu » qu’il résoudra la crise

  Biélorussie. Poutine dit à Loukachenko être « convaincu » qu’il résoudra la crise Le président russe a rencontré son homologue biélorusse à Sotchi pour évoquer la crise politique en Biélorussie. Le pays est en proie à de nombreuses manifestations depuis le début du mois d’août depuis la réélection d’Alexandre Loukachenko. Contesté dans la rue depuis août, le président biélorusse Alexandre Loukachenko a rencontré lundi son homologue russe Vladimir Poutine, son principal soutien qui s’est dit « convaincu » qu’il surmontera la crise, sans s’avancer publiquement sur un soutien plus marqué.

Des manifestants ont été arrêtés à Minsk, la capitale biélorusse pour avoir participé à une manifestation contre l’investiture de Loukachenko © AFP Des manifestants ont été arrêtés à Minsk, la capitale biélorusse pour avoir participé à une manifestation contre l’investiture de Loukachenko

Des manifestants contre l’investiture en catimini d’Alexandre Loukachenko ont été arrêtés par la police à Minsk qui a également fait usage de canons à eau dans la capitale biélorusse.

La police biélorusse a fait usage ce mercredi 23 septembre dans la soirée de canons à eau contre des manifestants réunis dans le centre de Minsk après l’annonce de l’investiture à huis clos du président Alexandre Loukachenko, confronté à un mouvement de contestation historique.

Biélorussie: Une nouvelle marche de l'opposition attendue après la répression policière

  Biélorussie: Une nouvelle marche de l'opposition attendue après la répression policière Comme chaque dimanche depuis la réélection contestée d'Alexandre Loukachenko, le 9 août. Celle de ce jour survient au lendemain de la dispersion brutale, par la police, d’une manifestation de femmes. L’opposition craint une « escalade de la violence » © Valery Sharifulin/TASS/Sipa USA/ Des agents des forces de l'ordre arrêtent une participante à l'événement d'opposition Bright March for Women’s Solidarity en dehors du marché de Komarovsky samedi 19 septembre. CONTESTATIONS - Comme chaque dimanche depuis la réélection contestée d'Alexandre Loukachenko, le 9 août.

Selon des correspondants de l’AFP, les forces de l’ordre ont commencé à disperser plusieurs milliers de personnes réunies sur l’avenue des Vainqueurs, dans le centre de la capitale biélorusse, et procédé à des dizaines d’interpellations.

"Nous ne t'avons pas choisi !"

Des policiers antiémeutes encagoulés ont arrêté des manifestants et les ont conduits dans des fourgons pénitentiaires. La foule s'était notamment massée devant une stèle à la mémoire des morts de la Deuxième guerre mondiale.

De nombreux protestataires portaient de fausses couronnes en carton sur la tête, dans une allusion à la prestation de serment du président Loukachenko.

"Nous ne t'avons pas choisi !", "Tu n'a pas pris tes fonctions, tu es juste devenu complètement sénile !", pouvait-on lire sur des affiches portées par des protestataires.

Biélorussie. « Du balai ! » : des dizaines de milliers de manifestants à Minsk défient Loukachenko

  Biélorussie. « Du balai ! » : des dizaines de milliers de manifestants à Minsk défient Loukachenko Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées, ce dimanche 20 septembre 2020, à Minsk, au Biélorussie, pour une nouvelle marche de protestation contre la réélection du président Alexandre Loukachenko, malgré les pressions policières. Ils étaient vêtus de rouge et de blanc, les couleurs de l’opposition. Ce dimanche 20 septembre 2020, des dizaines de milliers de manifestants ont défilé à Minsk, en Biélorussie, sur l’avenue des Vainqueurs et se sont rendues vers le palais de l’Indépendance, la résidence d’Alexandre Loukachenko, dans le nord-ouest de la capitale.Depuis la réélection contestée de M.

Loukachenko pas reconnu par des états européens

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a prêté serment mercredi dans le secret pour un sixième mandat, avant de proclamer que la "révolution" voulue par ses détracteurs avait échoué.

Pour les opposants et des médias indépendants, cette cérémonie, qui devait avoir lieu légalement avant le 9 octobre, a été organisée en catimini afin de ne pas servir de catalyseur à une nouvelle grande manifestation.

Des Etats européens ont dénoncé l'obstination de Alexandre Loukachenko, Berlin déclarant "ne pas le reconnaître", faute de "légitimité démocratique".

Biélorussie: des dizaines de milliers de personnes manifestent contre «l'inauguration du peuple» .
© Les manifestants ont scandé «l'imposteur» et «Sveta est notre président» alors qu'ils traversaient Minsk et d'autres c ...

usr: 0
C'est intéressant!