•   
  •   

Monde Le Fatah et le Hamas disent qu'un accord est conclu sur les élections palestiniennes

19:06  24 septembre  2020
19:06  24 septembre  2020 Source:   aljazeera.com

Pourquoi la France est toujours opposée au projet d'accord UE-Mercosur

  Pourquoi la France est toujours opposée au projet d'accord UE-Mercosur "La déforestation met en péril la biodiversité et dérègle le climat", a pointé Jean Castex ce vendredi à la suite de la remise d'un rapport commandé il y a un an. © afp.

a man holding a kite: Palestinians celebrate after Hamas said it reached a deal with Palestinian rival Fatah [Anadolu] © Les Palestiniens célèbrent après que le Hamas a déclaré avoir conclu un accord avec son rival palestinien Fatah [Anadolu] Les Palestiniens célèbrent après que le Hamas a déclaré avoir conclu un accord avec son rival palestinien Fatah [Anadolu]

Les deux plus grands Les factions palestiniennes, le Fatah et le Hamas, ont accepté de tenir les premières élections en Palestine depuis près de 15 ans. Les sondages

seront programmés dans les six mois dans le cadre d'un accord conclu par le Fatah, le chef de l'Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas et le chef politique du Hamas Ismail Haniya.

"Nous avons convenu de tenir d'abord les élections législatives, puis les élections présidentielles de l'Autorité palestinienne, et enfin le conseil central de l'Organisation de libération de la Palestine", a déclaré jeudi Jibril Rajoub, haut responsable du Fatah.

Pourquoi les élections législatives partielles sont un échec pour En marche

  Pourquoi les élections législatives partielles sont un échec pour En marche Aucun candidat de La République en marche ne s'est qualifié ce dimanche pour le second tour de six législatives partielles. La majorité perd le siège de député de la désormais ministre Nadia Hai dans les Yvelines. Déjà à la peine lors des élections municipales, En marche n'a pas profité du premier tour des législatives partielles de dimanche pour enregistrer un sursaut. Au contraire. Sur les six scrutins en cours, la majorité présidentielle, qui ne remettait qu'un seul siège en jeu, échoue à le conserver.

Les dernières élections parlementaires palestiniennes ont eu lieu en 2006 lorsque le Hamas a gagné par un glissement de terrain inattendu.

Saleh al-Arouri, un haut responsable du Hamas, a déclaré que l'accord avait été conclu lors de réunions tenues en Turquie.

«Cette fois, nous sommes parvenus à un véritable consensus», a-t-il déclaré à l'agence de presse AFP d'Istanbul. «Les divisions ont nui à notre cause nationale et nous travaillons pour y mettre fin.»

Azzam al-Ahmad, membre du Comité central du Fatah, a souligné la position déclarée des dirigeants palestiniens selon laquelle ni Jérusalem ni la bande de Gaza assiégée ne devraient être exclues des élections.

«Sans Jérusalem, il n'y aura pas d'élections», a-t-il ajouté.

Les factions palestiniennes Fatah et Hamas vont s'entretenir à Ankara

 Les factions palestiniennes Fatah et Hamas vont s'entretenir à Ankara © [Fichier: Alaa Badarneh / Reuters] Les dirigeants palestiniens regardent le discours du chef du Hamas Ismail Haniya par vidéoconférence lors d'une réunion virtuelle avec les factions palestiniennes sur l'accord entre Israël et les Émirats arabes unis pour normaliser les relations, à Ramallah en Cisjordanie occupée par Israël [Fichier: Alaa Badarneh / Reuters] Le parti palestinien Fatah, qui domine le gouvernement de l'Autorité palestinienne (AP) en Cisjordanie occupée, rencontrera une délégat

Plus tôt jeudi, un haut membre du Fatah a qualifié les négociations en cours en Turquie avec le Hamas de «positives, fructueuses et productives».

"Le dialogue est une étape importante vers la réconciliation et le partenariat, et l'unification de la position palestinienne à la lumière du consensus sur le rejet de tous les projets de liquidation contre la cause palestinienne", a écrit Hussein al-Sheikh, membre du Comité central du Fatah, sur Twitter. Le Premier ministre de l'AP

, Mohammad Shtayyeh, a déclaré: «Nous nous félicitons de l'atmosphère positive qui a occulté le dialogue national qui se déroule à Istanbul depuis deux jours entre le Fatah et le Hamas qui ont accepté d'organiser des élections générales.»

Il a ajouté que l'Autorité palestinienne était prête à fournir toutes les conditions nécessaires au succès de ces élections en tant que porte d'entrée pour «renouveler la vie démocratique et solidifier l'unité nationale face aux dangers graves et existentiels qui menacent pour la première fois la cause palestinienne. dans son histoire ».

Défaites électorales, démissions en cascade, réorganisation… Que se passe-t-il à La République en marche ?

  Défaites électorales, démissions en cascade, réorganisation… Que se passe-t-il à La République en marche ? Le parti d'Emmanuel Macron a présenté un nouvel organigramme lors d'un bureau exécutif houleux, lundi soir. Il tente d'endiguer la crise dans laquelle il s'enfonce depuis plusieurs semaines. © Fournis par Franceinfo Des luttes intestines révélatrices d'une ambiance délétère. La République en marche (LREM) est frappée par une crise sans précédent où se multiplient les rebondissements.Le dernier en date : Mounir Mahjoubi, député de Paris et ex-secrétaire d'Etat au Numérique, est devenu le nouveau porte-parole du parti de la majorité, a appris le service politique de franceinfo, mardi 22 septembre.

Efforts de réconciliation

Une réunion des secrétaires généraux des factions se tiendra prochainement pour annoncer les détails de l'accord de jeudi tout en discutant du mécanisme de travail jusqu'à la tenue des élections.

À la suite des scrutins de 2006, le Hamas et le Fatah ont formé un gouvernement d'unité, mais il s'est rapidement effondré et des affrontements sanglants ont éclaté dans la bande de Gaza entre les deux factions l'année suivante.

Le Hamas dirige depuis Gaza, tandis que le Fatah dirige l'Autorité palestinienne, basée dans la ville occupée de Ramallah en Cisjordanie.

De nombreuses tentatives de réconciliation, y compris un accord d'échange de prisonniers en 2012 et un gouvernement d'unité éphémère deux ans plus tard, n'ont pas réussi à combler le fossé.

Les pourparlers en Turquie interviennent après qu'Abbas a demandé au président turc Recep Tayyip Erdogan de soutenir les efforts de réconciliation palestiniens dans le but de se diriger vers des élections générales.

Ils s'inscrivent également dans le contexte des efforts visant à unifier les rangs palestiniens à la lumière du soi-disant plan des États-Unis pour le Moyen-Orient et de la normalisation accélérée entre deux pays arabes - les Émirats arabes unis et Bahreïn - et Israël.

Les accords rompent avec des décennies de consensus arabe selon lequel les relations avec Israël ne devraient pas être normalisées tant qu'il n'a pas signé un accord de paix global avec les Palestiniens.

Colère contre les mesures anti-Covid, Lubrizol, Trump hué... L'essentiel de l'actu de ce jeudi .
L’actu Colère. Les mesures de restriction dans plusieurs villes françaises suscitent incompréhension et colère chez de nombreux élus et responsables économiques. Notamment à Paris, où des commerçants ont manifesté ce jeudi, mais surtout à Marseille où le tour de vis est particulièrement sévère avec la fermeture totale des bars et restaurants samedi. Le président de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur a annoncé qu’il allait contester cette mesure devant la justice. Epidémie.

usr: 1
C'est intéressant!